Mois de la solidarité : Le président Assimi chez la doyenne de Bamako

1

La vieille Mariam Sangaré, âgée de 112 ans, a perdu la vue depuis plus d’une quinzaine d’années. Mais elle identifie ses enfants, petits enfants et autres

La visite chez la personne la plus âgée du District de Bamako est une tradition bien établie dans le cadre du mois d’octobre, dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion. C’est dans cet esprit que le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, s’est rendu, samedi dernier à Niomirambougou en Commune III, au chevet de Maïmouna Sangaré, doyenne d’âge du District de Bamako avec ses 112 ans.

C’était en présence des membres du gouvernement, notamment la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, le ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra, et d’autres personnalités.

La doyenne d’âge du District de Bamako vit dans une famille Diarra où, le chef de l’État a été accueilli par le maire de la Commune III, Mme Djiré Mariam Diallo, les parents et voisins de la famille. C’est la quatrième fois que Maïmouna Sangaré reçoit la visite des plus hautes autorités dans le cadre du Mois de la solidarité. Née vers 1909 à Bamako, celle qui porte le statut de doyenne d’âge de Bamako est mère de 4 enfants. Comme on peut l’imaginer l’âge ne rime pas forcément avec la bonne santé.

Au regard de la santé précaire de la doyenne d’âge, on la nourrit avec des soupes et du lait. Elle se déplace dans un fauteuil roulant. Il faut aussi préciser qu’elle a perdu la vue, depuis plus d’une dizaine d’années mais du fait du développement de son sixième sens, elle identifie sa progéniture, ses petits enfants et les voisins à leur voix. Veuve depuis les années 90, la plus âgée de Bamako était un inconditionnel fan des contes de Djéli Baba Sissoko à la radio nationale.

………LIRE LA SUITE SUR LESSORMALI.COM

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here