Mot de la semaine : Mutation

1

La grande famille judiciaire est en ébullition depuis plus d’une semaine et tout le monde retient son souffle pour voir jaillir la fumée blanche, celle relative au projet  de mutation proposée par le ministre de la Justice, Me Malick Coulibaly. Ce Projet qui consiste à muter les magistrats, concernera les cours d’Appel, les Tribunaux de grande instance, les Tribunaux d’instance, et les justices de paix à compétence étendue. Le nouveau ministre de la justice garde des sceaux veut faire du neuf afin de redorer le blason de la justice malienne, qui passe aujourd’hui pour l’une des justices les plus corrompues en Afrique. Ce projet fait couler beaucoup d’encre et de salives parce qu’il touche aux intérêts de certains puissants du régime IBK. L’opinion  nationale  et même internationale qui suit avec un grand intérêt les décisions du Conseil supérieur de la Magistrature  semblé  déjà médusée par les rumeurs qui font état d’un probable retrait du projet ou du moins du maintien de certains procureurs à leurs postes. Me Malick Coulibaly acceptera-t-il une telle compromission ?

En attendant de connaitre l’issue de cette bataille épique menée par le nouveau Garde de sceau, la ville de Bamako enfle encore de bruits sur la démission du ministre de la Justice si son projet ne passait pas au conseil  supérieur de la magistrature présidé par le Président de la République. Va-t-on arriver à cette extrémité ? Le Président de la République mesure-t-il les conséquences de la démission de Me Malick Coulibaly ?

A chaque fois que le régime est ébranlé, il y a toujours eu des gens pour le sauver de la noyade. En dépit de ces efforts inlassables, des foyers se signalent encore et toujours, nécessitant d’autres gros  efforts pour l’éteindre. Me Malick Coulibaly est certainement l’une des digues qui pourraient empêcher l’eau de submerger toute la surface du Mali, mais à condition, qu’il ait les mains libres. Le ministre de la Justice a désormais entre ses mains le destin d’une nation martyrisée et meurtrie par sa Justice. Malick est l’espoir des faibles et il  a le devoir de protéger ces démunis, s’il veut que son nom figure parmi ceux qui ont fait le Mali millénaire. Une campagne de diffamation et de dénigrement serait en cours contre Malick Coulibaly et surtout de sabotage contre le Projet de mutation pour qu’il échoue et permettre à certains procureurs véreux de continuer leurs sales besognes. Le Président de la République va-t-il céder aux vacarmes de certains dont l’objectif de leur combat est loin d’être le Mali ?

IBK qui est à son deuxième et dernier mandat devrait sortir de tous les clans opportunistes,  qu’ils soient de son parti ou de la Majorité Présidentielle, ou encore de ses proches parents   pour enfin se faire entourer par ceux qui se battent pour le Mali. Il devra chercher à redresser son image écornée par une série de scandales et de malversations financières afin de sortir par la grande porte de l’histoire du Mali.

Youssouf Sissoko  

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Félicitations à Me Malick COULIBALY , qui n’est plus à présenter aux maliens. Humble, discret, travailleur , disponible , les qualités d’homme intègre ne manquent chez l’homme . Il ne peut pas seul tout faire, il appartient désormais aux maliens de l’accompagner . Parmi les magistrats il y a des hommes et des femmes intègres qui font correctement le boulot. Mais il ne faut pas ignorer la complicité des justiciables . Nous disons tous que la justice malienne est malade, certes il y a des corrompus mais aussi des corrupteurs . Le Ministre de la Justice , Garde des Sceaux ne peut pas muter ces corrupteurs , il lui faut mettre en place un mécanisme pour dissuader ces gens qui passent partout avec les moyens pour trinquer la vérité en leur faveur . La societe malienne elle même est malade, il faut une prise de conscience commune pour rendre notre justice plus crédible . Ce qui se passait dans les juridictions , sont identiques dans les autres administrations , dans ce cas il faut l’eveil des consciences . Dans les hôpitaux , les Commissariats de Police, les Brigades de Gendarmerie , les Mairies , etc…. la corruption se fait à ciel ouvert , surtout elle s’est accentuée depuis l’arrivee d’IBK au pouvoir . La corruption sous ce régime se fait sous plusieurs : de l’argent , trafic d’inflence , etc…. Même les fonctionnaires intègres qui refusent cette corruption sont souvent inquiétés . Trftd;

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here