Réformes politiques et institutionnelles : La contribution de l’Ajcad bientôt remise aux autorités

0

L’Association des jeunes pour la citoyenneté active et la démocratie (Ajcad-Mali) a organisé du 23 au 24 mars 2021 un Forum national axé sur les réformes constitutionnelles et électorales. Il s’agissait pour les participants de faire de recommandations visant à apporter une modification sur certaines lois qui ne sont pas adaptées à la réalité.

Il s’agit d’un forum axé sur les réformes constitutionnelles et électorales. L’objectif est de détecter les points qui handicapent les réformes et faire des recommandations dans un document qui sera remis aux plus hautes autorités du pays.

C’est dans ce cadre qu’après la cérémonie d’ouverture présidée par Baba Dakono, représentant du Premier ministre, chef du gouvernement, accompagné par Souleymane Dé du CNT, les participants ont au cours des deux journées de travaux formulé plusieurs recommandations allant de la bonne gouvernance à la modification de la loi électorale.

Lors du point de presse de clôturer ce forum national, dans la journée de 24 mars, la directrice exécutive de l’Ajcad Adama Dicko, a affirmé qu’il y’avait deux groupes de travaux qui ont travaillé d’arachide-pied pour en faire un document de recommandations qui sera  remis aux plus hautes autorités.

Selon Adam Dicko, les experts sont tous unanimes que l’actuelle constitution est un frein pour aboutir à de véritables changements. À l’en croire, au cours des deux jours, les participants ont pu identifier plusieurs points désuets dans la loi électorale. Ainsi, la Commission électorale nationale indépendante doit être composée de trente (30) membres et non 15 dans la loi électorale. Et que nul ne peut être candidat aux fonctions de Président de la République, s’il n’est de nationalité malienne d’origine, jouissant de tous ses droits civiques et politiques et s’il n’est âgé d’au moins trente (30) ans et soixante-dix (70)  ans au plus à la date du scrutin. Ce qui est contraire à la loi électorale qui ne précise pas une limite d’âge pour les candidats aux fonctions de président de la République.

Pour finir, la directrice de l’Ajcad a affirmé qu’une délégation sera chargée de remettre le document final de ce forum aux plus hautes autorités. Car elle estime que les acteurs de la transition pourraient être les premiers acteurs pour apporter des changements à la loi électorale.

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here