Révélations fracassantes du prêcheur Oumar Moaz Coulibaly sur les causes de la déliquescence de l’État malien : « La démocratie malienne a été acquise sur fond de mensonge et de trahison… »

4

La situation critique du Mali n’est pas un fait divin et encore moins une fatalité. C’est du moins le constat d’un observateur averti qui dans un message audio, lève un coin de voile sur les maux qui selon lui,  sont à l’origine de la déliquescence de l’État malien ; la mauvaise gouvernance de surcroît la gestion catastrophique du pays dont le peuple continue de faire les frais, depuis un certain temps. Décryptage !

C’est sans appel : l’observateur et le prêcheur Oumar Moaz Coulibaly, averti et décortique, sans détour, le problème du Mali à travers une révélation qui vaut son pesant d’or. Dans un élément audio dont nous disposons, ce prêcheur de la tendance islamique ‘’Hamadiya’’, fait la genèse de la démocratie malienne qu’il juge mal acquise.  Car révèle-t-il : « elle a été acquise sur fond de mensonge et de trahison. D’où cette incessante mauvaise gestion du pays dont souffrent les maliens depuis. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, toute personne qui  accède à la magistrature suprême du pays étant digne et patriote, se déguisera en voleur et détourneur de dernier public, pour ne pas dire ennemie de la nation ».

Dans cet élément sonore, l’orateur révèle les secrets du mauvais comportement des dirigeants maliens, qui, successivement ont fait plonger le Mali dans l’impasse.

À l’en croire, tout est parti de l’arrestation du président Moussa Traoré, où le mensonge a eu raison sur la vérité. En ce sens que des voleurs et pilleurs de magasins assassinés, ont été enterrés comme des soi-disant martyres, car considérés comme des élèves froidement abattus, lors des événements de 1992.

Selon le prêcheur, il y avait un chef de la famille fondatrice de Bamako à l’époque du nom de Batoukounè Niaré qui a reçu la délégation du président Amadou Toumani Touré après le putsch. C’est-à-dire, après avoir renversé le régime Moussa Traoré. Il leur a dit en langue Bambara en ces termes : « vous êtes bien vêtus, mais vous avez trahi le pays. Vous dites que Moussa Traoré a tué des élèves, si cela est vrai, faites-moi la liste de ces défunts élèves et je convoquerais tous les chefs de familles pour des fins de vérification ».

Aux dires de notre observateur, Oumar Maoz Coulibaly, ATT et sa délégation sont restés sans arguments. Car ils n’avaient pas de preuves justificatives à cet effet. Ce qui a indigné le chef de la famille fondatrice de Bamako, Batoukounè Niaré  qui a laissé entendre : « on ne trahi pas Dieu. Vous avez trahi le pays. Et vous-mêmes, vous serez victimes de votre trahison ».

Dans la foulée, notre orateur  prouve qu’aucun élève n’a perdu la vie, lors des événements de 1992. Et de soutenir mordicus : « Ce sont plutôt des voleurs et des bandits qui ont tenté de piller et de dévaliser les usines du groupe Achar ; l’immeuble Sahel vert et l’IMACI, qui ont péri. Que du mensonge. En ce sens que ces morts ne sont pas des élèves, à plus fortes raison des martyrs. D’où tout ce problème auquel le Mali est confronté depuis. Puisque ce sont des personnes malsaines qui ont constitué des agneaux sacrificiels de la démocratie malienne ».

Mieux, notre prêcheur dira que tout le problème du Mali se résume à ce niveau. Et tant que les acteurs de la démocratie n’implorent pas Dieu pour qu’il leur pardonne ce péché, la situation du Mali reste sans solution jusqu’à preuve de contraire. « Il faut qu’ils disent la vérité aux maliens. Sinon les dirigeants continueront de mentir, trahir et détourner les fonds du pays et géreront le pays autant qu’ils veulent », a martelé M. Oumar Maoz Coulibaly. Tout en invitant les partisans et les contestataires du régime en place à se renseigner davantage sur cette histoire pour se rendre compte que le problème du Mali émane du mensonge orchestré par les acteurs de la démocratie.

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    ….. prêcheur Oumar Moaz Coulibaly de la tendance islamique ‘’Hamadiya’’ …….

    TOUS LES MAUX DU MALI RÉSULTENT DU LARBINISME SPIRITUEL EXPRIMÉ CI-DESSUS:

    — UN “COULIBALY”, EN RÉALITÉ KULU’BALI OU KRU’BALI, QUI NE SE PLIE JAMAIS, QUI NE SE LARBINISE JAMAIS, QUI TIENT DROITE L’ ÉCHINE, LA COLONNE VERTÉBRALE MORALEMENT, DEVENIR PRECHEUR D’ UNE SPIRITUALITÉ DE PACOTILLE IMPORTÉE.
    C’ EST CA, AVANT TOUT LA MERE ET LE PERE DE TOUT MENSONGE , DE TOUTE TRAHISON, ENVERS SOI-MEME ET ENVERS DIEU.

    LE prêcheur Oumar Moaz Coulibaly, N’ EST PAS UNE CRÉATURE DE DIEU, MAIS UN PRODUIT FRÉLATÉ DE L’ INGÉNIERIE SOCIALE DÉBILISANTE ABRAHAMIQUE.

    REVENONS sur les causes de la déliquescence de l’État malien :

    1 – MOUSSA TRAORÉ N’ A PAS ÉTÉ PENDU POUR SES CRIMES ÉCONOMIQUES, AVEC TOUTE SA SUITE, FAMILLES COMPRISES, CAR BÉNÉFICIAIRES DESDITS CRIMS.

    2 – ATT ET SA SUITE ONT ALORS CONTINUÉ LES MEMES CRIMES ÉCONOMIQUES PERSONNE NE FUT JUGÉ NI ASSASSINÉ, AU MOINS PAR LE PEUPLE.

    AINSI DE SUITE , CHAQUE RÉGIME ARRIVANT PROTEGE LE PARTANT ET COUVRE D’ UN TAPIS ÉPAIS SES CRIMES.

    VOILÁ COMMENT LES RÉGIMES SE SONT DOTÉS DU “DROIT ” DE MENTIR, VOLER ET TRAHIR .

    AU FIL DU TEMPS , LE POUVOIR JUDICIAIRE A DISPARU: UN NOUVEAU TYPE DE POUVOIR ÉCONOMIQUE A PRIS SA PLACE.

    MOI, MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M’PETIONA, JE NE ME CONTENTE PAS DE FAIRE UNE LISTE DES MAUX DU MALI, ET LEURS CAUSES, JE PROPOSE AUSSI LA SOLUTION.

    LA SEULE SOLUTION DE SORTIE DE CRISE AU MALI EST L’ ÉLIMINATION PURE ET SIMPLE DE TOUS CEUX QUI ONT VOLÉ OU DÉTOURNÉ PLUS D’ UN MILLION DE FRANC CFA, PAR LA FOULE POPULAIRE OU UNE BRIGADE PATRIOTIQUE .

    JE JURE QU’ AU 10e ASSASSINAT CIBLÉS, TOUS LES RATS RESTANTS VONT SE RENDRE DE LEUR GRÉ Á LA JUSTICE.
    AINSI, LA JUSTICE AVERTIE , INTUTIVEMENT, SAURA QUE FAIRE DE CES VOLEURS, MENTEURS ET TRATRES.

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

      ET LONGUE VIE Á “AIR SABENA” AUSSI….??? HEIN….???

      ET LES CENTAINES DE TONNES D’ OR VOLÉES PAR CETTE FAMILLE….???

  2. Les média rapportent les propos des gens à vision étroite comme des révélations. Il n’y a aucune révélation ici. Tout le monde sait que des pilleurs de magasins ont été tués tout comme ceux qui les ont tués ont également pillé des magasins. Mais c’est un mensonge cependant de dire que tous qui sont morts sont des voleurs et des pilleurs de magasins. On tirait dans le désordre à Bamako ici. Les militaires de passage sur la route de Koulikoro ont tiré dans les rues en blessant des personnes qui ne manifestaient même pas. Eh puis, qu’on arrête le mensonge grossier qui consiste à dire que c’est la démocratie qui a amené la mal gouvernance et la corruption. C’est sur ces mêmes maux que les soi-disant démocrates ont pu mobiliser les populations contre Moussa Traoré. D’ailleurs Choguel est entrain de faire payer aux “démocrates” ceux qu’ils ont fait à son régime: Utiliser les maux qui sont réels et dont les populations souffrent réellement pour les soulever contre le pouvoir. Les détournements et les abus de pouvoir étaient monnaie courante sous Moussa TRAORE. Tout le monde s’attendait à ce que les soi-disant démocrates combattissent ces maux mais ils ont voulu les entretenir et les utiliser à leur profit d’où le problème d’aujourd’hui. Moussa n’est pas innocent comme certains veulent nous le faire croire Il a été injuste pendant son pouvoir. Il l’a dit lui-même qu’il préfère l’injustice au désordre comme s’il ne savait pas que c’est l’injustice qui engendre le désordre et non l’inverse. IBK est entrain d’apprendre cela à ses dépens et au dépens de nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here