Saccage du domicile et cabinet de Me Kassoum Tapo : Ce nouveau ministre fraichement nommé, paie les pots cassés

0

La résidence et le cabinet de Me Kassoum Tapo ont été les cibles de certains manifestants en colère. Les lieux ont été saccagés avant d’être incendié par une foule déchainée qui avait depuis un certain temps une dent contre l’éminent avocat malien.

Hier sur les réseaux sociaux,  on pouvait voir, les jeunes transportant sur leurs têtes des bureaux, téléviseurs, armoires, climatiseurs, matelas et autres accessoires de bureau etc… Ces actes sont intervenus après l’annonce de l’arrestation en cours du président de République par les mutins venus de Kati.

En effet depuis cette nuit sur l’ORTM lors du débat qui l’opposait à Me Tall du M5-RFP jusqu’à sa nomination à la tête du département de la Justice, cet homme a été vu par certains militants du mouvement du 5 juin comme un défenseur du régime IBK.  Pour certains l’unique raison de sa venue au gouvernement était de transformer l’appareil judiciaire en un appareil répressif dont le seul but était d’étouffer les responsables du mouvement contestataire qui réclame la tête du président. Une chose qui était prévisible quand on sait que Me Kassoum Tapo après avoir défendu publiquement avec bec et ongles IBK lors de ce débat télévisé avant de rejoindre ce dernier déjà vomi par une bonne partie de la population malienne. Dès lors on pouvait comprendre que si jamais les choses venaient à tourner à la défaveur de cet employeur illégitime aux yeux des maliens, il allait payer les pots cassés. Malheureusement ce fut le cas pour lui car ce qui devrait arriver, arriva à la fin des comptes. On peut dire que cet éminent avocat a payé très cher son ralliement à un régime qui était déjà condamné à plier bagages.

Ben Chérif

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here