Seydou Badian Kouyaté, quelques jours avant sa mort : Ce qu’il a dit à IBK et Soumaïla Cissé

8

Au moins trois semaines avant sa disparition, le défunt a pris des initiatives qu’il espérait salutaires pour la République. Mais encore à l’heure actuelle, sa dernière volonté tarde à s’accomplir par la faute des vivants.

«Dernier survivant des compagnons de feu Modibo Keïta et membres du Bureau Politique de l’US-RDA de 1968», comme il aimait à le dire lui-même, le désormais feu Seydou Badian Kouyaté a échangé avec le Président de la République en exercice, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et son rival Soumaïla Cissé, non moins chef de file de l’Opposition.

Il nous revient, de source proche de la famille de l’illustre disparu, que les échanges ont porté sur la crise politique opposant les deux hommes et par extension, la classe politique malienne. Crise consécutive à la non-reconnaissance par le second (Soumaïla Cissé) de la légitimité du premier (IBK).

Pour rappel, au motif que le scrutin présidentiel a été émaillé de graves irrégularités, Soumaïla Cissé et les siens s’abstiennent de reconnaître IBK en qualité de président de la République du Mali. Une situation, selon de nombreux observateurs, qui fragilise davantage le pays déjà confronté à une crise existentielle.

Considéré à raison comme l’un des derniers membres du désormais très restreint cercle des pères de l’Indépendance, feu Seydou Badian Kouyaté a ainsi tenté de recoller les morceaux avant sa disparition le 03 janvier dernier.

Au moins trois semaines avant son décès, il a longuement parlé avec les deux hommes, à savoir Soumaïla Cissé et IBK. Signalons que ceux-ci et chacun pour sa part, ne manquaient de lui rendre visite chez lui à domicile, au quartier Hippodrome en Commune II du District. Aussi, ils communiquaient téléphoniquement entre eux. Pour la petite histoire, son dernier entretien téléphonique avec IBK est survenu une dizaine de jours avant son décès.  Et il a reçu Soumaïla Cissé au moins quinze jours auparavant. Bref, ils étaient en contact.

Ce qu’il leur a dit

De sources bien introduites, le défunt a invité Soumaïla Cissé à rencontrer son aîné IBK dans le but de parvenir à un accord et de mettre ainsi fin à la crise politique du moment. Le Chef de file de l’opposition n’a vu le moindre inconvénient à cette démarche. Il aurait donc manifesté la volonté de rencontrer son aîné à la demande du doyen Seydou Badian Kouyaté.

Mais selon les mêmes sources, IBK aurait posé un préalable à la rencontre : que Monsieur Cissé s’entretienne d’abord avec son Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga. Ce qu’a catégoriquement refusé l’appelé. Est-il blâmable ?

En se soumettant à cette conditionnalité (s’entretenir au préalable avec le PM), le Chef de file l’opposition aurait, de facto reconnu la légitimé de son rival et une rencontre avec ce dernier n’aurait alors aucun sens ni d’intérêt. Il a donc refusé !

En tout état de cause, le vœu du désormais défunt n’a été exaucé. Encore à l’heure actuelle, les deux hommes (IBK et S. Cissé) restent droits dans leurs bottes.

Que Seydou Badian dort tranquille. Il a fait ce qu’il devrait ! A l’impossible dit-on, nul n’est tenu !

B.S. Diarra 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Ni IBK ni Soumaila n ont vraiment a cœur le Mali mais bien leur ego
    Soumaila CIssé doit apprendre à être cohérent dans ses démarches et respecter ses ^propres principes et à ne pas les violer a tout bout de champ , ce qui montre que l’ intéresse ne sait même pas ce qu il veut tellement qu il est imbu de sa personne et croit mordicus et à tort qu il est l’ élu du peuple malien. Quant à IBk même s ‘il a la légalité, il n a aucune légitimité car lui aussi n’a le peuple malien que dans la bouche lui et son gouvernement doivent avant tout apprendre a vivre avec le peuple malien en reduisant substantiellement leur train de vie, j allais dire le train de vie de l’Etat et en arrêtant surtout d entretenir la corruption et de prétendre qu ils n y sont associés ni de près ni de loin alors que personne n ‘est dupe

  2. @Coulibaly ke, comment tu peux envoyer IBK et Soumi dos-a-dos dans cette situation, soyons honnetes si Soumi a accepte de rencontrer son aine pour resoudre la crise, c’est l’aine au gros ventre qui a refuse de rencontrer Soumi a condition qu’il rencontre son PM d’abord, qui est l’arrogant ici? qui est plein de sa personnalite ici? qui est trop orgeuilleux ici? et qui s’en fout du Mali? C’est Boua IBK c’est lui qui a vole les elections et c’est qui se comporte en adolescent, alors Soumi a raison de rester sur sa position et l’histoire va lui donner certainement raison, et COCO n’a que ses deux yeux pour pleurer sur son president illegitime IBK, sa cour constitutionnelle illegitime, sa cour supreme illegitime et son Assemblee Nationale illegitime. Boua ka bla.

  3. KING …. Tu me fais rire ….!
    ….Tu expliques tu expliques …
    mais …. ON A BEAU METTRE DU TALENT AU SERVICE DE ……
    ON SE PLANTE ! …..IL TE MANQUERA TOUJOURS QUELQUE CHOSE …
    EN FAIT ….CELA DEVRAIT ETRE COMPRIS ….UN PETIT AIR DE VRAI !
    LA ….TU ES PLANTE !

  4. DORS en paix papa, SOUMAILA CISSE c’est un corrupteur et de corrompu il a reçu sa victoire par Facebook et des réseaux sociaux, IL sait très bien qu’ il ne sera lamais président de la république du MALI …

    • TOURE S une fois de plus tu arretes tes conneries, IBK est un home qui s’en fout du Mali et des Maliens. IBK a vole les elections et nous le savons tous alors reconnais que ton leader est un ane, IBK est un veritable ane!

  5. Ce qui reste certain, c’est l’arrogance des ténors du pouvoir qui mènerait ce pays dans la totale dérive et le chaos, car ils sont tous imbus de leur personne et considèrent le pauvre peuple comme des pestiférés et personne, personne et personne ne pourrait changer cet état des faits. Mais il faut que ces leaders sachent qu’ils ont tous gouvernés en cette ère démocratique et qu’aucun d’entre eux n’a pu faire le bonheur de ce peuple pendant leur période de gouvernance.

    • Coulibaly ke, comment tu peux envoyer IBK et Soumi dos-a-dos dans cette situation, soyons honnetes si Soumi a accepte de rencontrer son aine pour resoudre la crise, c’est l’aine au gros ventre qui a refuse de rencontrer Soumi a condition qu’il rencontre son PM d’abord, qui est l’arrogant ici? qui est plein de sa personnalite ici? qui est trop orgeuilleiux ici? et qui s’en fout du Mali? C’est Boua IBK c’est lui qui a vole les elections et c’est qui se comporte en adolescent, alors Soumi a raison de rester sur sa position et l’histoire va lui donner certainement raison. Boua ka bla.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here