Société ciivile : NE HAKILI LA un nouveau projet pour l’inclusion des jeunes et femmes dans la gouvernance locale

0

Ce jeudi 11 mars 2021, s’est tenu dans un hôtel de la place un panel sur l’inclusion des jeunes et femmes dans la gouvernance locale. Ce panel a été organisé par l’association Des voix Pour le Mali. Il a été animé par Dr Badié Hima ( directeur NDI), Mme Fatima Al Ansar et Dr Youssouf Karembe.

-maliweb.net- Ce panel a vu la présence des autorités, associations de jeunes et femmes du district de Bamako et du cercle de Kati grâce à l’appui technique et financier de l’Ambassade du Canada au Mali.

Pour le Président de l’Association Des voix Pour le Mali, M Fassoum Bagayoko soucieux de sa mission d’impliquer les jeunes , les femmes dans la sauvegarde et la consolidation de la paix , de la démocratie, du renforcement de la sécurité et de la promotion de la bonne gouvernance , ce panel rentre dans le cadre de leur projet ”NE HAKILI LA” dont l’objectif est d’encourager une gouvernance locale participative et inclusive des jeunes et des femmes qui permet un cadre d’échange entre les jeunes et des personnes de référence.

Ajout’il du constat du fait que la participation des femmes et jeunes à la sphère de prise de décision politique et publique constitue désormais un critère de référence au niveau démocratique d’une société . Au Mali , des progrès, en ce qui concerne la participation des femmes et jeunes à la vie politique et à la prise de décision publique , ont été , certes , enregistrés , ces dernières années , mais des efforts reste à faire. Malgré la participation des femmes et jeunes dans les luttes pour la démocratie et leur forte présence dans les domaines sociaux et économiques, leur participation à la vie politique nationale et locale ainsi qu’à la prise de décision demeure en deçà de ses ambitions

En rappel, les débats se sont déroulés sur trois thématiques notamment: la responsabilité des femmes dans la restauration de la bonne gouvernance au Mali; l’inclusion des jeunes et femmes dans la gouvernance locale comme stratégie de consolidation de la paix et de la démocratie au Mali et enfin la participation des jeunes et femmes à la sphère de prise de décision politique publique du Mali.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here