Faute de prise en charge : Le bébé de quatre jours souffrant de malformation congénitale est décédé

0

Le bébé de Mariam Coulibaly, qui  souffrait de malformation congénitale, est malheureusement décédé faute de soins. C’est cela la triste réalité dans notre pays. Au Mali, tous les  jours que Dieu fait,  100 nouveaux nés meurent faute de soins élémentaires et 5 à 10 femmes perdent la vie en donnant la vie.

Ces chiffres parlent d’eux-mêmes et ressortent de l’Enquête démographique et de santé EDSM IV 2006. Cet enfant avait seulement besoin d’une prise en charge spécifique d’urgence pour avoir la vie sauve.

Le bon Dieu en a décidé autrement, malgré la mobilisation suscitée autour de son cas après la parution de notre article d’hier. Des âmes sensibles s’étaient, en effet, manifestées pour lui porter secours. Cas de Mme Tandina, agent du trésor avait promis de donner 200 000 FCFA pour prendre en charge les soins de l’enfant. Également un agent de la Sotelma nous avait appelé pour s’enquérir de l’état de santé du tout-petit avant de proposer à son tour une aide financière. Des ONG de la place avaient aussi manifesté le désir d’apporter leur appui à la prise en charge des soins.

 

Nous les remercions tous pour cet élan de solidarité.   

 

 Ramata TEMBELY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER