Transition en vue : Le CNSP et le M5-RFP condamnés « d’évoluer ensemble » !

0

Les membres du comité stratégique du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) ont rendu hier, mercredi 26 août 2020, une visite de courtoisie aux membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP). Au sortir de la rencontre, certains leaders du mouvement contestataire contre le régime IBK ont insisté sur la nécessité de collaboration du M5-RFP et du CNSP.

Le M5-RFP et le CNSP doivent être des partenaires clés pour la réussite de la transition. C’est ce qu’ont exprimé les leaders du mouvement contestataire lors de la visite aux militaires à Kati hier. Si la transition réussit, c’est tout le Mali qui en sera fier et qui en profitera ; mais quand elle échoue, c’est le M5-RFP, acteur déclencheur du coup d’État contre IBK, et le CNSP qui seront pointés du doigt. Telle est l’opinion des leaders du M5-RFP. Ils sont donc obligés  de cheminer ensemble pour la réussite de cette transition et la refondation de l’État malien.  « Le CNSP a parachevé de la plus belle manière la lutte héroïque du peuple malien portée par le M5-RFP. À partir de ce moment, le M5-RFP et le CNSP demeurent les deux acteurs clés du changement et doivent être les acteurs clés de la transition », a déclaré Dr Choguel Kokalla Maiga, président des séances du M5-RFP, à sa sortie de la rencontre avec les nouveaux hommes forts du Mali. Le président du MPR ajoute : « Nous savons qu’il y a des tentatives de toute part pour isoler le M5-RFP du CNSP et fragiliser, du coup, les deux acteurs. OR, pour la réussite de la transition, il faut que nous nous donnions la main ».

Selon ce dernier, le M5-RFP a conseillé les militaires à la vigilance. « Ils doivent rester extrêmement vigilants à tous ces nouveaux experts en transition, en droit, et tous ceux qui envahissent la cour du CNSP », a confié Dr Maiga à la presse avant d’ajouter  : « Nous avons dit aussi qu’il faut être extrêmement vigilant par rapport à toutes les pressions qui viennent de l’extérieur. Le M5-RFP a résisté pendant 2 mois et demi à ces pressions ».

Selon le président du M5-RFP, le CNSP dit être conscient de la réalité du pays. Il souhaite une transition inclusive. Pour cela, le mouvement prévoit une large consultation des forces vives de la nation malienne. « Les premières concertations commencent dès demain (jeudi) . Mais l’important est que nous ayons la même vision de ce que doit être la transition, des objectifs de la transition, de la finalité de la transition pour que le Mali rentre dans une heure de stabilité, de la bonne gouvernances et de la démocratie », a expliqué le président par intérim du FSD.

La question de la libération de l’honorable Soumaila Cissé, enlevé il y a plus de 5 mois dans le cercle de Niafunké a été également évoquée au cours de cette rencontre. « Les militaires nous ont donnés l’assurance que la libération de Soumaila Cissé fait partie aujourd’hui des tops priorités du CNSP », a-t-il rapporté avant d’ajouter : « nous sommes contents de cet engagement et nous comptons voir notre président parmi nous, prendre sa place au sein du M5-RFP, au sein du FSD, à la tête de l’URD ».

Il faut préciser qu’une autre rencontre M5-RFP-CNSP est prévue pour ce samedi.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here