7eme édition grand prix du président du CNOSM : Madou Diallo de Wassa Mining surclasse ses adversaires

0

La Fédération malienne de cyclisme a organisé, le samedi 03 octobre dernier sur le boulevard de l’indépendance, la septième édition du Grand prix du président du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), Habib Sissoko. Au terme d’une course acharnée sur une distance de 112 Km, le jeune cycliste de Wassa Mining, Madou Diallo, surclasse ses adversaires.

La course s’est déroulée en présence de Pr Dioncounda Traoré, ancien président de la République ; Amadou Diarra Yalcouyé, secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports ; Mme Sangaré Aminata Kéita, 1ère vice-présente du Cnosm et représentante du parrain ; Pr Tièmoko Sangaré, ancien ministre ; Amadou Togola, président de la Fédération malienne de cyclisme, ainsi que plusieurs ressortissants du Ganadougou.

72 cyclistes venant de différentes ligues régionales et de celle du district de Bamako, ainsi que du Burkina Faso, ont pris part à ce Grand prix du président du Cnosm. Les coureurs ont parcouru une distance de 117 Km 600 soit le trajet Bourse du travail-Comité olympique-CICB-Pont Roi Fhad-Hotel Olympe-Monument Sigui-Febak-Rond point Aéroport-Boulevard de l’indépendance (86 Km), 10 tours du Boulevard de l’indépendance (21 Km) et un tour du trajet Boulevard de l’indépendance-Koulouba (5 Km).

Après le coup d’envoi, les cyclistes ont attaqué le trajet avec trois points chauds. Le champion en titre du Mali, Yaya Diallo dit Bo, et ses collègues de Wassa Mining, se sont constitués en peloton afin de barrer la route aux autres concurrents. Le sprint de peloton tant attendu a bel et bien eu lieu avec l’affrontement entre de grands cyclistes comme Yaya Diallo, Birama Diarra, Moussa Togola, Sidiki Diarra, etc.

Après trois heures et demie de course, Madou Diallo du club cycliste Wassa Mining est arrivé en première position, suivi de Diamdouba Diallo du club cycliste Airness de Malamine Koné et la troisième place est revenue à Yaya Diallo, le champion en titre du Mali. Moussa Togola et Sidi Diallo ont occupé, respectivement, les 4ème et 5ème places.  Drissa Bamba du club cycliste Wassa Mining a remporté les deux premiers sprints intermédiaires (points chauds) et le troisième sprint intermédiaire a été enlevé par Tiémoko Diallo du même club.

Dans son discours de clôture, le président de la Fédération malienne de cyclisme a expliqué que le Comité olympique est un nom qui n’est ex nihilo car il raisonne depuis l’antiquité grecque. “La paternité de l’Olympisme revenait aux Grecs. Mais l’existence d’un Comité national olympique dans tous les pays relève de notre capacité organisationnelle et de l’importance que revêt le sport dans l’apaisement d’un monde bouleversé par des crises qui altèrent  la race humaine. Voici l’une des raisons majeures qui font des jeux olympiques l’un des plus grands forums de l’humanité, sans égard de clivage politique, nationaliste, idéologique, racial, économique ou religieux”, a-t-il laissé entendre.

Il a ensuite indiqué qu’il est indéniable que ce sont les grands hommes qui font les grands événements en les marquant de leur seau. “Monsieur le Président du Comité national olympique et sportif du Mali, l’intrépide Habib Sissoko, en est un exemple vivant. Ses entreprises pour l’essor du sport au Mali lui vouent notre plus humble considération. Le partenariat qu’il a scellé entre la Sotelma-Malitel et notre fédération dure depuis une décennie. Nous voici, présentement, célébrant la 7è compétition de son grand prix. C’est dire que ses faits, au-delà de leur aspect sportif, concourent à la réalisation de notre pays, le Mali”, a-t-il précisé.                                                                                                Mahamadou TRAORE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here