Mali : l’opération Serval devrait bientôt cesser

12
Mali : l’opération Serval devrait bientôt cesser
Jean Yves LeDrian, Ministre français de la défense

D’après plusieurs sources et nos confrères du quotidien français 20 Minutes, la fin de l’opération Serval pourrait être annoncée dans les prochaines semaines. Si l’information se confirme alors la France mettra fin à 18 mois d’intervention militaire au Mali.
L’opération Serval, bientôt de l’histoire ancienne ? C’est en tous les cas ce qu’affirme le quotidien français 20 Minutes sous couvert de sources dites « informées ». Selon toutes vraisemblances, le ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian pourrait, avant les défilés du 14 juillet, se rendre au Mali afin d’annoncer la fin officielle de l’opération. Il ne s’agira évidemment pas de retirer immédiatement les troupes, afin de ne pas désorganiser toute la logistique et le plan de sécurisation du Mali, mais plutôt d’évacuer progressivement les militaires à mesure que les forces africaines prendront le relais. Le but premier lorsque les troupes françaises ont été envoyées le 11 janvier de l’année dernière, était de restaurer l’intégrité territoriale du Mali, dont le nord avait été envahi par des groupes armés dont certains étaient proches ou directement liés à Al-Qaïda. Après avoir fait fuir le gros des troupes terroristes, les français ont pris la décision de rester sur place le temps de sécuriser la zone. Mais un an et demi après l’arrivée des premiers militaires, il semble que malgré tout, la situation soit loin d’être si simple, notamment en ce qui concerne la réconciliation nationale.

Pour faire progresser les choses et résoudre la crise, des assises et des Etats généraux de la décentralisation ont été organisés à l’initiative du pouvoir central. Si la communauté internationale a agi et repoussé les groupes djihadistes, les problèmes fondamentaux qui ont conduit le pays à la déchirure persistent. Lors des assises aucun des groupes armés ou « rebelles » n’était présent. Soumaïla Cissé lui même, ancien candidat malheureux à la présidentielle l’avait alors déploré. Le MNLA, Mouvement national de libération de l’Azawad avait boycotté l’initiative d’un dialogue, tout comme ses alliés armés. Il aura fallu attendre les initiatives de l’Union africaine, de l’Algérie et du Maroc pour qu’enfin les choses progressent avec, la semaine dernière, la signature d’un accord entre Bamako et les groupes armés pour l’ouverture d’un dialogue.

Face aux difficultés, IBK accuse régulièrement la France

Les groupes à l’origine de la scission territoriale provisoire qui a affecté le pays durant plusieurs mois l’année dernière ont longtemps refusé toute réconciliation avec Bamako. Face à cette situation IBK a certes tenté de trouver une solution, mais n’y est toujours pas parvenu. Le chef de l’Etat a même accusé, un temps, Paris de laisser la zone de Kidal sous contrôle du MNLA, certains maliens n’hésitant plus à parler d’un pacte secret entre Paris et Touaregs. Le Premier ministre de l’époque, Oumar Tatam Ly, qui a depuis été remplacé par Moussa Mara, a également accusé également la France de connivence avec les groupes armés allant même jusqu’a dire que la Minusma, force armée onusienne, n’assure pas la sécurité et laisse faire.
Ce ton adopté par les autorités illustre bien les difficultés rencontrées pour parvenir à un début de processus de réconciliation nationale, malgré la situation d’exception dont bénéficie la ville de Kidal.

Aujourd’hui, malgré une inédite volonté de la part de Bamako, du MNLA et ses alliés, on en reste toujours au stade d’accords préalables. Les problèmes sont identiques à ceux qui existaient il y a déjà plusieurs mois. De cette absence de réconciliation découle la détérioration de la sécurité. Il reste pour l’heure environ un millier de soldats français auxquels s’ajoute un contingent de 7.000 soldats maliens et 8.000 autres de la Minusma, la mission des Nations Unies chargée de maintenir la paix qui elle devrait être effective au moins jusqu’à la mi 2015. Reste à savoir si les effectifs seront suffisants pour parvenir à pacifier une zone qui reste en proie à des affrontements réguliers entre mouvements Touaregs.

Lotfi Lounes

 

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. “”HYPERS” NATIONALISTES AUX PETITS PIEDS”!!!!!
    Les mots du jour appartiennent a’ coco!!!
    Quand je mets ensemble HYPERS NATIONALISTES AUX PETITS PIEDS ET GAZIUM, PETROLIUM, URANIUM, FERIUM, BAUXITIUM et SABLIUM de Moussa ag, je ne peux plus me retenir! JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!
    RAMADAN MOUBARAK!!!!
    Coco, la plus grande ressource que nous avons au Mali a pour nom: Le CONIUM! (rire)!!! LE CONIUM EST UNE RESSOURCE ABAONDANTE QUI EXISTE DANS TOUTES LES SALLES DES GRANDES DECISIONS AU MALI! Le palais de koulouba et le royaume de sebenokoro sont faits de CONIUM! IBK MANGE ET RESPIRE LE CONIUM!!!

  2. LA FRANCE qui a mené MNLA A KIDAL et en plus ils ont portègé par la FRANCE avec complicité de L’ONU sinon GAO et TOMBECTOU sont libéré et pourquoi pas A KIDAL? le gouvernement doit utiliser raids aériens sur la ville de KIDAL comme dans tous les pays en guerre tant-que
    il aura pas de bombardement hélicoptère sur KIDAL aura jamais la paix.

  3. La France est un allie du MNLA.Sa place n’est pas au Mali.Le Mali doit
    negocier un Accord militaire et economique visant a sortir de cette crise et a lancer une croissance durable basee sur la construction des infrastructures de developpement accelere et la valorisation de nos ressources naturelles au Mali sur la base donnant/donnant

  4. Les forces maliennes (7000 hommes) plus la MINUSMA (8000) soient 15000
    soldats

    Serval parti espérons que personne ne fera ce calcul pour lancer une attaque dans le Nord …

    Tout serait à refaire, ce serait grave

    • ça n’a plus aucune importance 😉 😉 😉 😉
      Les opérations “spéciales” vont continuer , pilotées de l’extérieur , (Tchad ou autre ) ……SERVAL n’a de rapport a faire qu’au boss de l’ONU , vu que le Mali “souverain” est sous chapitre 7 ………..
      C’est ce qu’oublient les “hypers” nationalistes aux petits pieds de Maliweb …..qu’ils soient du Sud ou du Nord d’ailleurs ….
      (les plus marrants dans le fond , parce qu’arrivant à se faire passer pour des Sudistes ) 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • Quand les “trou du cul” se rendront compte que personne n’est demandeur et n’a besoin des hypothétiques ressources de la “zone Nord” ,les memes pourront remettre au gout du jour les vieux clichés !….(à savoir que les “nappes de pétrole Maliennes étant très proches de la surface , l’Algérie a tout siphonné ….en pompant plus bas !) 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        Meme CAPI pourra trouver la dedans de nouveaux arguments pour brailler après les FMI , BM et Communauté Européenne , depuis son Zoo !
        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  5. LA FRANCE DEHORS.
    LE MALI NA PAS BESION DE LA FRANCE C’EST DES VOLEURS DEPUIS LA COLONISATION.

  6. JE CONSEILLERAIS VIVEMENT AU PRESIDENT IBK DE SIGNER UN ACCORD DE DEFENSE AVEC LA FRANCE AVANT LA FIN OFFICIELLE DE L’OPERATION SERVAL!
    Si nous ne faisons pas attention, une situation a’ l’ethiopienne est bien possible. Les groupes arme’s peuvent arriver jusqu’a’ Bamako et installer un gouvernement de leur choix qui signera tout ce qu’ils voudront!!!
    Mes amis, soyons preventifs et ayons une vision de ce que l’avenir peut nous reserver!!! NOS ACTIONS ONT DES CONSEQUENCES! SOYONS PRUDENTS ET SAGES!!!

    • Capi

      “JE CONSEILLERAIS VIVEMENT AU PRESIDENT IBK DE SIGNER UN ACCORD DE DEFENSE AVEC LA FRANCE”

      Que ce soit avec la France ou avec n’importe quelle autre puissance militaire de premier plan, nous aurions dû NOUS MÊME réclamer des accords de défense avec quelqu’un!…

      Malheureusement, la fierté mal placée et démesurée de nos grandes gueules nationalistes pose 1000 questions et pose 1000 problèmes! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

      Alors qu’on vient à peine de voir nos militaires se faire aplatir par l’ennemi à Kidal et s’enfuir en courant, certains OSENT encore faire la fine bouche devant des accords de défense, alors que la NECESSITE ABSOLUE est évidente, juste évidente, pour la sécurité du Mali actuel! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

      C’est pathétique, cet esprit capricieux et nationalo-vaniteux! 😥 😥 😥

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        Attends …………. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Tout le monde , IBK le premier , a oublié que le Mali est sous chapitre 7 ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  7. Basta

    On était mieux sous occupation qu’apres victim de humiliation de la france.

    Mogo be allayé mi ma I djan

Comments are closed.