Le Mali sous Moussa Traoré : Un ouvrage consacré à l’UDPM 25 ans après la chute de la 2ème République

12
Le Général Moussa Traoré
Le Général Moussa Traoré

« Le Mali sous Moussa Traoré » est un ouvrage collectif, écrit sous la direction de Djibril Diallo, ancien secrétaire politique de l’Union démocratique du peuple malien (UDPM) le parti unique constitutionnel qui est tombé le 26 mars 1991, ayant refusé de céder à la pression de la rue qui exigeait l’ouverture démocratique. L’UDPM qui veut marquer une rupture d’avec le pouvoir militaire du Comité militaire de libération nationale (CMLN), et un retour à la vie constitutionnelle normale, a régné de 1979 à 1991.

« Le Mali sous Moussa Traoré » est une contribution de Cheick Oumar Doumbia, Pr Issiaka Amadou Singaré, Pr Oumar Kanouté, Amadou Daouda Diallo, Pr Abdouramane Touré, Pr Jean Bosco Konaré, Modibo Allassi Sidibé, Oumar Issiaka Ba et Souleymane Dembélé, tous des anciens cadres du régime de Moussa Traoré, qui ont été ministre, membre du Cabinet présidentiel ou de la direction du parti unique UDPM.

Le livre de plus de 200 pages évoque dans ses chapitres: de l’enthousiasme populaire à la crise (1960-1968) ; le renversement du régime de l’Usrda : le CMLN entre ; la contribution du Comité militaire de libération nationale à l’édification nationale ; vers un retour à la vie constitutionnelle normale ; l’Union démocratique du peuple malien : création, organisation et fonctionnement ; l’œuvre intérieure du de l’Union démocratique du peuple malien ; la politique de développement économique de l’Union démocratique du peuple malien; la santé et l’action sociale sous l’Union démocratique du peuple malien ; l’Education nationale sous l’Union démocratique du peuple malien. Sont abordées également dans les chapitres, la politique culturelle ; la liberté de la presse au Mali : la contribution de l’Union démocratique du peuple malien ; les forces armées et de sécurité du Mali : la politique de défense nationale sous l’union démocratique du peuple malien ; la politique extérieure.

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Je ne pense pas que GMT lui même soit fier de son bilan .
    Je ne pense pas non plus que ceux qui font éloge de son bilan lui rendent service
    Après tant de larmes versées et de sang coulé pendant les 23 ans de pouvoir de GMT , les maliens n’ont nullement besoin d’entendre parler de lui

    Si GMT a été gracié par AOK après sa double condamnations à mort pour crime de sang et crime économique , il reste toujours condamné dans le cœur et dans l’esprit des maliens

    Si GMT a été établi dans tous ses droits et privilèges liés à son statut d’ancien président de la République , il ne sera jamais au grand jamais réhabilité dans le cœur et dans l’esprit des maliens .

    Beaucoup de maliens souffrent encore dans leur chair ce qu’ils ont vécu lors de la révolution du 26 Mars 1991
    Beaucoup de maliens gardent encore les séquelles de ce qui fut comme l’épisode le plus sanglant de notre histoire où les militaires apparemment ivres et drogués tiraient sur tout ce qui bougeaient .
    Pendant que les maliens tombaient comme des mouches sous les balles de la soldatesque , le ton du prétendu “grand républicain” se faisait encore plus menaçant sur les antennes de radio et de télévision . .

    Le Mali a pu prendre son envol après seulement la chute du régime le plus dictatorial et le plus sanguinaire jamais connu au Mali

    Si Bamako ressemble maintenant à une ville moderne , ce n’était pas le cas au temps de GMT où Bamako qui était la honte du continent ressemblait à un gros village .

    Faire l’éloge de GMT c’est prendre le risque de remuer le couteau dans la plaie des maliens
    Faire un livre pour tenter de vanter un quelconque mérite de GMT , c’est insulter la mémoire des martyrs

    Faire un livre pour tenter de “blanchir” GMT , c’est trahir la cause de la révolution de mars 1991 qui a fait plus d’une centaine de morts et des centaines de blessés dont beaucoup sont handicapés à vie .

  2. C'est par ce Moussa que tous les maux du Mali actuels sont nés. Alpha a été le seul intellecteuel de tous les gouvernements de Moussa qui voulait le bonheur de ce pays. Les Djibril Diallo et autres professeurs assistaient paisiblement au martyr des maliens jour après jour pendant des années. FOUTEZ – NOUS LA PAIX AVEC VOTRE LIVRE.

    • @Macky Ly.Au moins sous GMT il n’y avait pas autant de politiciens milliardaires!L’école sous Moussa n’a rien à voir avec celle d’aujourd’hui où seuls les enfants de riches ont droit à l’enseignement.C’est vrai nous avons eu la démocratie avec le multipartisme et la liberté d’expression.Mais est ce cela a suffit pour dire que le peuple malien vit mieux aujourd’hui?
      Nous avons combattu ensemble GMT et la corruption est ce que la corruption est finie?
      Nous avons dit que Moussa avait un château en Algérie est ce c’était vrai ça?AOK qui l’a remplacé un appartement à Paris 16 ieme-Metro Duplex moi je te confirme ça.Comme l’a si bien dit un autre ici, laissez les publier leur livre au nom de la liberté d’expression et puis ils sont maliens comme toi et moi.

  3. Au nom de la liberté d’expression qui est une composante essentielle de la démocratie, laissons tout le monde s’exprimer. Ce livre a, au moins le mérite d’informer la jeunesse sur l’histoire des institutions et des faits sociaux du Mali. En tenons-nous aux avantages intellectuels que nous pourrons tirer du document.

  4. Mouvement démocratique-Mouvement démocratique..Mouvement d’opportunistes waye!
    Laissez-nous respirer avec votre Mouvement qui ne nous a amenés autre chose que des milliardaires de la démocratie-Des généraux à la pelle (alorsque le pays est occupé)-Des démocrates spéculateurs et spoliateurs de terrains-des juges adeptes du jugement à 2 vitesses et des grands voleurs de la république (comme leaders politiques) qui ont été plus voraces que GMT et ses compagnons.Si c’était à refaire, personne ne va affronter des balles pour que des gens comme “vous” fils indignes du Mouvement Démocratique qui étaient de simples locataires chez badjènè deviennent des propriétaires fonciers en 23 ans avec le vol et le détournement à la cléf…Vous n’atteindrez jamais GMT même à la cheville côté dignité et patriotisme.Signé un autre acteur de la révolte de mars 91′.

  5. DEPUIS que l’installation démocratique en carton dans notre pays le MALI est tombé dans le trou par la corruption le gouvernement d’TT incapable de défendre notre territoire il est devenu KO c’est la honte 😡 😀 😀 😀

  6. Face à cette tentative de réécriture de notre Histoire démocratique, le Mouvement démocratique réagira.

  7. C’est le comble ! que l’UDPM ne se la boucle pas, qu’elle ose encore provoquer le Peuple digne du Mali. Et ce Djibril Diallo, le renégat qui a lâché le bateau en bon peul alors qu’il avait été mêlé a tout. C’est le début de la réhabilitant que tant de démocrates craignaient qui comment surtout avec le vent en poupe du naïf IBK qui a osé , lui un clandestin du mouvement démocratique qualifier le Dictateur Moussa Traoré de républicain. Mais en vous en faites pas, nous sommes la et le Mouvement Démocratique réagira aussi par un autre ouvrage collectif. C;est la honte, rien qu’a lire les témoignages des anciens bagnards.

  8. Que Moussa nous colle la paix avec ses apparition, c’est lui qui à été très très naïf avec ses 23 ans de gâchis. Sa politique n’était basée que sur sa femme Mariam indigène et Skou ly et ses deux vivaient ensemble en cachette et Balla était leur marionnette.C’est avec Moussa que le Mali à cogner le mur a jamais..
    Je vous informe qu’on a cet couple pareille a la présidence encore une première dame indigène hors cette torchon de race là na pas du tout pitié, il s’agit de keita Aminata Maiga. Vous êtes avertis.

    • oh PHARAON tu me fais pitié; toi au moins tu dois te taire parasite, dans une république tu ne dois pas parler et tu sais pour quoi, on préfère tout ça à toi tu as tes preuves catastrophiques on en a assez.

  9. Grâce à la III ème république, les anciens dignitaires de la défunte CMLN/UDPM bénéficient de la liberté d’expression et c’est heureux.

    • Grâce au CMLN tu existes si non tu ne seras pas là, Tonton a fui en février 1968 pour ne revenir qu’en juin 1976 pour marier tantie n’ayons pas la mémoire courte on nous a tout raconté ne sois comme ceux qui incarnent la honte en déformant l’histoire récent de notre pays que diantre

Comments are closed.