Col. Abdoulaye Sidibé à propos de l’affaire Diarra dit Seydou Samaké : Pourquoi l’Adjudant-chef veut honnir l’armée ?

0

Suite à des allégations malveillantes qui ont fait croire que le soldat Seydou Samaké dit Diarra, blessé lors d’une mission d’escorte en 2014 a été abandonné à son propre sort sans prise en charge médicale adéquate, le porte-parole du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants Col Abdoulaye Sidibé apporte le démenti.

A l’entame de ses propos, le Col. Sidibé a jugé nécessaire d’éclairer les lanternes à l’écoute des propos malveillants  et subversifs distillés par une certaine opinion dans le seul but de décrédibiliser les forces armées et de sécurité et de saper le moral de nos vaillantes troupes au front, en donnant la bonne information aux militaires et à leurs familles, à rassurer en même temps, l’ensemble des populations du Mali sur les  efforts colossaux consentis par les plus hautes autorités du Mali, dans le cadre du renouveau de l’Armée.

Cet exercice visait uniquement à opposer un démenti formel aux fallacieuses affirmations émanant du soi-disant laissé pour compte, l’Adjudant Samaké.

L’adjudant Seydou Samaké est un des 6 militaires blessés qui faisaient partie de l’escorte qui accompagnait le Ministre du développement rural d’alors, Bocary Tréta, en partance pour Bourem, le 24 novembre 2014. Leur véhicule a sauté sur une mine faisant 2 morts.

Aperçu tout récemment au grand marché de Bamako en quête de l’aide financière aux passants pour se soigner, M. Seydou Samaké fait de l’intoxication et vêt la honte à sa hiérarchie.

Près de 10 millions de FCFA déjà investi pour sa première évacuation et sa prise en charge

Prétextant être abandonné à son sort, Diarra prétend s’être rendu au domicile du Chef suprême des Armées pour avoir de l’aide et dit y être chassé parce qu’il a été pris pour un fou, donc passible d’être envoyé dans un centre hospitalier psychiatrique. Ce qui relève de l’absurdité pour qui connait les traitements réservés aux blessés de guerre et autres accidentés au sein de l’armée.

Le porte-parole du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, atteste que DIARRA dit Seydou SAMAKE a été évacué en Tunisie sur civière le 06 juillet 2015, accompagné d’un médecin militaire. Il y a été pris en charge le 07 juillet pour y sortir le 31 octobre 2015, après quatre mois d’hospitalisation qui ont coûté près de 10 millions de francs CFA.

Aux dires du porte-parole du Ministère de tutelle, « une deuxième évacuation du même soldat est programmée dans un bref délai avec un coût prévisionnel de plus de 08 millions de nos francs. »

« Entre les différentes évacuations, l’intéressé a bénéficié d’un suivi médical régulier. Il a notamment séjourné à l’Infirmerie de l’hôpital militaire et a subi des examens cliniques à la psychiatrie de l’Hôpital du Point G, aux frais de l’Armée. Le montant total des dépenses engagées ou en cours d’engagement au profit de monsieur SAMAKE, avoisine les 20 millions de francs CFA », ajoutera-t-il.

Le Colonel Abdoulaye Sidibé, porte-parole du Ministère de la Défense et des Anciens Combattants, a saisi l’occasion pour rassurer les militaires, leurs familles et l’ensemble des populations du Mali de sa totale détermination à soutenir notre Armée, en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance.

Sinaly M Daou 

L’OBSERVATOIRE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER