Retour de la paix au Nord-Mali : Mouamoud Dicko convainc Iyad ag Ghaly

15

Un proche d’Iyad ag Ghaly, le chef d’Ansar Dine, a affirmé dimanche que son groupe était “disposé à discuter” avec les autorités de Bamako. Le groupe islamiste semble prendre l’ascendant sur les autres mouvements présents au Nord-Mali. Le mouvement islamiste Ansar Dine, qui contrôle le nord du pays avec les rebelles touareg, s’est déclaré dimanche prêt au dialogue avec les autorités du Mali. Une bonne nouvelle qui est avant tout les fruits de la médiation entamée par le Haut conseil islamique à qui Ansar Dine a remis jeudi dernier 161 prisonniers.

 

Mohamoudou Dicko

“Nous sommes disposés à discuter avec les autorités de Bamako”, a déclaré à l’AFP Oumar Ag Mohamed, un proche d’Iyad Ag Ghaly, le chef d’Ansar Dine.

“Entre frères musulmans, on peut arriver à s’entendre. Mais il ne faut pas que les non-musulmans se mêlent de nos problèmes”, a-t-il indiqué en référence aux puissances occidentales. Cette négociation sera sous l’égide du Haut conseil islamique à qui Ansar Dine a remis vendredi dernier 161 prisonniers. D’ailleurs, samedi dernier, le président de cette institution, Mouamoud Dicko, a confirmé les initiatives de négociation avec Iyad ag Ghaly.

 

Ansar Dine (défenseur de l’islam, en arabe) impose de plus en plus son ascendant sur les autres mouvements qui tiennent le Nord depuis deux semaines.

Il prône l’application de la charia (loi islamique) dans tout le Mali et est contre la partition souhaitée par les rebelles touareg indépendantistes du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

Appuyé sur le terrain par les jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le groupe d’Iyad Ag Ghaly a libéré samedi 160 militaires maliens faits prisonniers lors des combats lancés en janvier et conclus début avril.

Avec son assentiment, un corridor humanitaire pourrait être ouvert prochainement pour venir en aide aux habitants de la zone depuis lors coupée du monde, et où manquent vivres et médicaments.

“Si la communauté internationale n’agit pas vite (…), tous les ingrédients sont là pour faire du Mali un Afghanistan”, a averti le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, interrogé dimanche par Radio France Internationale, TV5Monde et Le Monde.

Le président intérimaire malien Dioncounda Traoré a d’ailleurs envoyé dimanche un émissaire en Mauritanie pour demander l’aide de M. Aziz, alors que des dirigeants du MNLA sont basés à Nouakchott.

L’émissaire Tibilé Dramé a souhaité que s’ouvrent “bientôt” des entretiens entre Bamako et les rebelles “dans le cadre de l’intégrité territoriale du Mali”.

B D

Commentaires via Facebook :

15 COMMENTAIRES

  1. iyad est il reconnaissant a att? car sous son règne le sahara était libre.s’il lutte pour l”intégrité ‘donc lui son cas doit être soumis a révision. faite appel aux savants religieux pour confrontation de maîtrise religieuse incluant des juifs et chrétiens.

  2. mieux vaut negocier avec ançar dine au moins eux c’est des musulmans,certe le mali est un pays laique donc il faut respecter les autres religions.mais mnla il ne faut pas negocier car ils sont tous des imbeciles qui veulent avoir diviser le mali ou se faire de l’argent en negociant des places car ils savent comment s’y avec nos incompétents de merdes.il faut tous les tuer.EST CE QUE LE MALI MERITE LE RESPECT DES PAYS LIMITROPHE? tout ca a cause de qui?

    • mon frère ansardine est égale au Mnla.Ils ont tous les 2 pris les armes contre le pays et doivent etre traités coe ennemi.On n’impose pas une réligion, cè une question de foi.Il n’ya rien à négogie avc ces apatrides.le Mali a suffisammt fait pour eux.Ils etre anéantis et mettre un mandat d’arret international contre Yad aghaly et sa bande de bouc avc les barbes longues.

  3. je demande a la junte de ne pas oublier kassim TAPO, tous ces ennemis du Mali. cheers

  4. Merci pour cette genéreuse liberation de nos soldats, merci également pour notre grand chef Mahmoud Dicko que Dieu vous protège Amine.

    En fait, je pense que notre Iyad n’est pas un bon musulman et ne croie pas à la réligion musulmane. Il a beaucoup plus des intérêts à défendre que la charia qu’il mettait en évidence au yeux du monde. Dieu vous voit.

    En ma qualité de musulman, je pense que la charia est indiscutable,et que Dieu n’a demandé à personne de discuter sa charia, soit tu l’applique ou tu l’a laisse, tu n’enlevera rien, tu n’en ajoutera également rien. Donc discuter quoi avec Iyad “la charia” ou des “intérêts personnels” c’est vraiment bizar de la part de notre soit disant croyant qui prônait la charia il y a quelques jours aujourd’hui il est prêt à discuter la loi de Dieu.

    Je comprends bien maintenant Iyad parle de sa propre charia sinon pas celle de Dieu et de son prophete Muhamad (PSL)qui demeurera inchangée. ALLAHOU AKBAR, QUE DIEU NOUS PROTEGE DE VOUS ET DE VOTRE CHARIA.

    • EFFECTIVEMENT IL LUTE POUR SA PROPRE INTERRET , SINON MALI EST A PEUT PRES 95% SON DES MISULMENT ILS SONT TOUS POUR L’APPLICATION DU SHRIA D’ALLAH QUI DIT ” LA IKIRAAHA FI DINE ” QUI VEUX DIRE QUE SHARIA N’APPLIQUE PAS PAR LA FORCE , MAIS ILS SONT TOUS CONTRE LA SHARIA D’IYAD QUI EST UN ENVOYER DE LA FRANCE ET CES ALLIEUX .

    • decidement Tu n’a rien comprit de l’ISLAM, la CHARIA ne se dicute pas, mais je te rappelle que le PROPHETE (PSL) a cohabité avec les autres riligions dans la paix. Sur ceux ,je te renvoie au Sourat BAKARA qui (interdi formellement à tout musulman d’oter la vie d’un HOMME si ce dernier ne constitue pas un obstacle incontournable à la pratique de ta religion; et sous aucun pretexte celle d’un musulman). ENTRE NOUS, dis moi est ce que une de ces conditions s’est presentée au MALI pour que IYAD s’en prend à la population?

  5. Personne ne cautione une prise d’arme et c’est encore pire lorsque cette prise d’arme est le fait d’un frère contre ses autres frères et soeurs de la même nation. Iyad a certes commis une erreur en voulant appliquer la charia de cette façon. Mais, s’il veut appliquer la charia, moraliser les meours, moraliser la vie politique ou encore s’il lutte pour un autre Mali, c’est son droit en tant que Malien. Et la constitution lui laisse ce choix. Je lui demande avec l’arsenal financier dont on lui prête la paternité de plutôt suivre l’exemple d’Enahda, des Frères Musulmans, ou encore de Salafiste Nour de l’Egypte. Il trouvera certes des aurateurs qui l’aideront a peaufiner davantage son projet. Il créera son parti avec comme projet de société l’Islam. Il implantera ses bureau d’Aguel Hoc jusq’à Kidira et de Taoudeni jusqu’à Sikasso. En suite il participe dans la vie politique. Si des maliens et des maliennes comprennent son initiative et essayent de lui suivre dans ce qu’il pronnent. Il sera le grand vainqueur et il aura une légitimité qu’aucune démocratie sur terre ne pourra lui enlever. Il montera à la face du monde que nos différences ne doivent nous amener à nous entre tuer pour une nation dont nous disons tous l’aimer.
    Quand au MNLA, qu’il abandonne leur folle idée de séparation ou de création d’un Azawad imaginaire. S’ils persistent et s’entêtent dans cette lutte sans issue certaine, ils ne feront qu’allonger la souffrance d’une population qui n’a demandé qu’à vivre et dont le seul tort est d’avoir vouloir rester en vie. Un nombre limité des combattants ne peut pas imposer son point de vue à toute une partie du territoire. S’ils pensent être des salvataires, libérateurs et héros d’une lutte d’honneurs, qu’ils organisent un réferendum ou tous les habitants de la zone aura le droit de se prononcer et surtout exercer son droit d’auto determination. S’il gagne il seront légitime et aucun malien, ni même aucune personne ne pourra les envouloir. Ils en sortiront ainsi grandi quelque soit l’issue de l’élection referandaire.

  6. Sans le capitaine sanogo, quel Mali aurions-nous le 9 juin 2012. Un pays où les politiques ont montré leur limites. Un pays coupé en deux que le même Dioncounda aurait hérité. Après le délai constitutionnel de l’assemblée, ce serait la même transition. Laissez le capitaine sauveur en paix. La nation est en danger, nous voulons des voies sortie de crise quel que soit le mode de gouvernance. D’ailleurs, la démocratie au mali pendant 20 ans nous a retiré notre dignité et notre honneur. Que de fonctionnaires milliardaires, de népotismes, de la magouille, de la corruption etc. Seuls les bons militants ont accès à la fonction publique sans concours. surtout 20 ans sans payer pour l’armée même un fusil de chasse. C’est dommage. la roue de l’histoire tourne, le général De Gaul en tant que militaire n’a il pas sauvé la France en temps de guerre?.

  7. Sanogo, Capitaine Sanogo ta place est à Kidal actuellement pour nous annoncer la prise et la fin des combats après avoir libéré Tombouctou et Gao. Ne te mêle pas de la vie politique car en venant tu voulais seulement et simplement avoir les armes pour te battre. Sanogo, Capitaine Sanogo le peuple t’attend au nord au lieu de pavaner dans les V8 à Bko à essayer d’effrayer les gens par des armes achetés avec l’argent du peuple. Sanogo, Capitaine Sanogo va au nord c’est mieux pour toi.

    • Capitaine Sanogo ne pourra pas voir ton message comme çà mon cher. Tu sais où se trouve Kati, donc il faut aller le lui dire si tu es vraiment sûr de ce que tu dis. Tu penses que la guerre se fait en seule matinée ? elle demande des préparatifs, des analyses et des enquêtes après toute cette trahison que a subit notre armée, il préférable de ne pas se jeter dans le feu avec toujours les mêmes traitres.

      • Je ne vais pas gaspiller mon carburant pour ça, il est venu pour réclamer des armes et munitions pour aller au nord, maintenant qu’il à tout à sa disposition qu’il monte illico au nord. Nous avons assez de ses alibis justes pour ne pas quitter les climatiseurs de Kati. Boli Yé Tgnè Yé Nga Ntè Ko Filè , Siran Sén Bè O La.

Comments are closed.