Livre : Le Pr Oumar Bouaré publie le livre sur le commerce international réexaminé du paradigme du coût au paradigme du profit

0

La Maison de la presse a servi de cadre, le samedi 23 mars 2019, à la présentation du livre sur le commerce international réexaminé : du paradigme du Coût au Paradigme du Profit, en Anglais (International trade revisited : from the Cost Paradigm to the Profit paradigm) du Professeur Oumar Bouaré du Centre de Recherche en Sciences Economiques et Sociales Kô Ni/ Au Cœur du Sujet/ The Heart of the Matter. La séance était présidée par le Ministre du Commerce et de la concurrence, Alhassane Ag Ahmed Moussa. Ont pris part à la présentation sous forme de court magistral, d’éminentes personnalités, collaborateurs, étudiants, parents de l’auteur.

 

Dans le livre qui vient de paraitre aux Etats Unis en Anglais aussi ,le   Pr Oumar Bouaré a indiqué avoir survolé toutes les théories économiques   depuis le 18ème siècle à aujourd’hui. Je fais le survol de toutes les théories économiques importantes dans le commerce international, justifie le Pr Oumar Bouaré, depuis Adams Smith à maintenant. « Il y a ce que les gens appellent la théorie d’un avantage absolue de Smith. Et après, il y a la théorie des avantages comparés de Ricardo qui a supplanté la théorie de Smith. Parce que dans la théorie de Smith, les gens  qui n’avaient pas davantage absolue, ne pourront pas prendre part au commerce. Et Ricardo a montré que même si on a pas un avantage absolu, si on a un avantagé comparé, on peut être inclus dans le commerce.

Mais ensuite, il y a eu d’autres théories que j’ai relevées. Bref, je fais l’inventaire de toutes ces théories pour montrer qu’en fait, ces théories ne peuvent pas expliquer le commerce international. Donc j’ai proposé une nouvelle théorie du commerce international, pour essayer d’arriver à un changement de paradigme. Pour sortir du paradigme du coût   au paradigme du profit. Le paradigme du coût étant le commerce libre et les coûts comparés. Le paradigme profit, c’est   le profit comparé, le commerce libre, ou la protection   s’il y a en besoin. Tandis que dans le premier paradigme, la protection est exclue. Mais dans le paradigme que je propose, la protection, elle   est incluse », a expliqué   le conférencier.

Dans la première partie de sa conclusion, selon l’auteur, la ligne de Liste comme critique de Smith et une évaluation de la théorie d es coûts comparés de Ricardo sont présentées, questionnant les fondations de paradigme du coût, c’est-à-dire l’avantage des coûts comparés et le commerce libre. Dans la seconde partie, dit-il, nous nous délaçons du paradigme du coût vers le paradigme du profit, c’est-à-dire l’avantage des profits comparés et le commerce libre ou le protectionnisme en cas de besoin, en argumentant premièrement que les théories   de Ricardo, Heckscher Ohlin et Melvin qui sont   construites dans les paradigmes du coût sont inadéquates pour expliquer le commerce international, et deuxièmement en présentant un modèle   de duopole de produits différentiés et la perte de confiance dans le produit national ; qui est utilisé pour analyser des profits comparés   et le commerce libre que le producteur national pourrait être exclu du business par un producteur étranger sur le marché national.

Ceci est appliqué à la concurrence entre l’industrie automobile japonaise et américaine sur le marché américain ». Finalement, souligne le Pr Oumar Bouaré, le livre suggère la ligne de démarcation entre le commerce libre et le protectionnisme sur le marché national, qui autorise   le commerce libre et empêche aussi la destruction de l’industrie nationale dans le contexte du paradigme du profit. « J’espère que cet ouvrage aidera à déplacer la recherche en commerce international du paradigme du coût vers le paradigme du profit », souhaite le Pr Bouaré.

Le livre, traité par le Pr Oumar Bouaré, en deux parties composées en six chapitres. La première est le questionnant les fondations du paradigme du coût   international pour lui proposer celle du paradigme du profit (la ligne de pensée de liste comme critique de Smith : Commerce international, industrialisation, politique économique et histoire économique ; une évaluation de   la théorie des coûts comparés d e David Ricardo : directes et indirectes critiques ; profit   et profit et externalités comme base   du commerce   international).

La seconde partie touchant du paradigme du coût ers le paradigme du profit en commerce international ( l’inadéquation des théories de la dotation   des facteurs et des rendements d’échelle croissants dans l’explication du commerce international ; un modèle de duopole de produits différentiés   et   la perte   de confiance   dans le produit national ; la ligne de démarcation entre le commerce libre   et   le protectionnisme : une approche de maximisation de profit).

Le Ministre Alhassane Ag Ahmed Moussa a salué cette publication qui doit servir tous les maliens car composé d’idées bonnes, de concepts, de suggestion. « Il peut nous servir pour l’amélioration de conditions de programmes des notre administration, peut servir de documentations aux étudiants, universitaires, etc. En somme, toutes personne qui veut connaitre le commerce international »

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here