Production des œuvres cinématographiques : Le FAIC lance son deuxième appel à projet

0

Le Fonds d’Appui à l’Industrie cinématographique (FAIC), lance la deuxième édition de l’appel à projet pour la production des œuvres cinématographiques. L’information a été donnée, par le directeur général, Bréma Moussa Koné, le jeudi 02 décembre 2021, à la faveur d’une conférence de presse au siège de la structure, à Magnambougou Faso-Kanu.

Placé sous le thème « Cinéma et Citoyenneté », cet appel à projet, selon le directeur général, vise à faciliter l’accès des producteurs à d’autres guichets. « Produire un film demande une multitude de financement.  Le FAIC, peut prendre une partie du financement et d’autres personnes ressources peuvent prendre l’autre partie », a-t-il expliqué.

Pour le directeur général du FAIC, la particularité de cette édition 2021, est qu’elle est axée sur le volet international, c’est-à-dire, une coproduction avec d’autres pays. « La coproduction, c’est la collaboration entre la maison de production cinématographique et une autre pour accompagner un projet de film. Une maison nationale peut s’associer à celle d’un autre pays pour accompagner un producteur dans son œuvre. A cela, s’ajoute, la professionnalisation des choix des projets qui vont être présentés », a-t-il dit.

Pour bénéficier du financement, a-t-il souligné, il faut que le projet réponde à la possibilité de coproduction. De ce fait, il faut que le cinéaste trouve des thèmes qui répondent à des besoins spécifiques. A propos de la dotation des fonds par rapport aux domaines de long ou court métrage, le directeur général a fait savoir que le FAIC n’a exclu aucun projet de cinéma. Au terme de la sélection, le nombre de projets qui sera retenu dépendra de la qualité des oeuvres cinématographiques qui seront présentés, a expliqué le conférencier.

Quinze projets ont été proposés, dont treize retenus, six dans la production, deux dans la post-production, six dans le développement de scénario au cours de la première édition.

Créé par la loi N°2017-68 du 18 décembre 2017, le Fonds d’Appui à l’Industrie cinématographique vise entre autres à apporter et gérer le concours financier de l’Etat à la production et à la coproduction de films, de concourir au développement des infrastructures du cinéma, d’appuyer les initiatives et projets de développement du cinéma et de l’audiovisuel, de soutenir la formation et le perfectionnement dans le métier du cinéma par la formation professionnelle, les stages, les coproductions ainsi que la réalisation de films de court métrage.

Bintou Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here