Contribution : Quel avenir politique pour le regroupement IBK mali 2012

3

Dix-sept Partis politiques, dit les alliés du RPM étaient présents, sous la conduite du professeur  Mamadou kassa Traore  Président  du Miria. Ils ont signé  le 07 Janvier 2012 l’appel à candidature d’IBK  au centre Amadou Ham pâté Bâ. Aujourd’hui  le pouvoir les a-t-il  oubliés ? De toutes les façons. Les premiers pionniers d’IBK sont dans une situation de précarité, parmi lesquels le PPP de Madiassa Maguiraga.  Ces partis politiques  ont signé en toute souveraineté  le protocole d’accord qui comprenait  d’une part  d’un  contrat de gouvernance  politique, socio-économique, culturel  etc.

SEM Ibrahim. B. KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées
SEM Ibrahim. B. KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées

En d’autre part  d’une alliance politique destinée à La conquête du pouvoir et à l’exercice  2013-2018.

Pour la Réunion hebdomadaire c’est-à-dire  la conférence des Présidents des partis politiques  alliés se réunissaient  tous les Jeudis de 17h00 à 19h00 avec quelques cadres supérieurs du RPM  au domicile  du Président  de la République  depuis près d’un an.

La Route de Sebenikoro  en passant par le quartier  Djikoroni et les places publiques, les installations de grands magasins  sont bien connues  par ses conférenciers, même  les places de réparateurs  de moto  qui parfois bénéficient  des clients pour le collage de leurs motos Djakarta en effectuant  le fameux  parcourus. Certains de ses responsables de partis  sont aujourd’hui  plus que jamais  dans l’extrême difficulté de survivre  et portant  en  eux  des stresses. Quelques partis  avaient présenté leurs projets de sociétés, et qui peuvent bien contribuer au vrai développement  du Mali.

La position confortable  du Président de la République IBK  était bien positionnée pour accéder à la tête  de la magistrature  de l’Etat et cela  grâce  au courage et à la stabilité du regroupement  «IBK-Mali 2012» Petit à petit  la confiance et la conviction de quelque  partis politiques  et de toutes les couches  de la société civile ont vite gagné  du terrain  devant les autres regroupements  les plus influents  le fameux FDR , COPAM, CSM , etc…

A part L’UM-RDA du Président Bocar M Diarra qui était Ministre depuis la transition, son parti continu toujours à diriger un ministère,  nous ne savons pas quel sort le Président IBK va réserver à ses premiers compagnons.

Le second groupe des alliés est venu pendant la période de campagne et avec le soutien de certains candidats malheureux, tombés au premier tour des présidentiels 2013, sont venus ces colistiers sans cesse grossir le rang, a pu bénéficier d’un avantage remarquable en occupant quelques postes ministériels ou autres fonctions au détriment du premier groupe mûrement installé qui espérait que l’accord mériterait un geste considérable de la part du président.

La convention des partis politiques de la Majorité présidentielle est né de ce même « regroupement IBK-Mali 2012 » a aujourd’hui fixé un objectif global, c’est-à-dire soutenir le Président de la République dans ses actions durant son mandat de cinq ans, elle regroupe aujourd’hui plus d’une soixantaine de partis, ou chaque parti politique devait nécessairement apporter son projet de société au nouveau Président de la convention Mr Boulkassoum Haïdara pour apporter leur engagement et contribution  au vrai développement du Mali se montrer utile pour une avancée du pays dans le concept des autres nations du monde.

Rappelons lors de son investiture le Président de la République disait que « son pouvoir ne serait pas un gâteau à partager ». Le P.P.P Jamajigui a été surpris de cette déclaration tremblante, s’attendait fortement à une récompense, car il a participé à  tous les débats politiques et à des prises de décision tendant à donner un score honorable  à son candidat IBK. Pourtant le parti s’est toujours battu depuis des années au côté de ses frères du RPM, De l’espoir 2002 au regroupement, il a apporté une main forte aux candidats RPM pour le législatif, dans les cinq premières régions et des six communes du district de Bamako. (En commune I la candidature du Président Haïdara était soutenu par le P.P.P de Mr Cissé).

En Septembre 2013 le parti a présenté son projet de société par deux lettres adressées au Président de la République.

  • La fondation Africaine pour la recherche. Avec des unités de recherche dans tous les domaines.
  • A université : la création d’un observatoire astronomique Africain, installé au Mali sur la colline du savoir ou sur la route de Kati près de Centre émetteur.
  • Les études des sciences de l’espace et de l’univers, les sciences de la terre (Géoscience), la géologie et la sismologie. Le Mali est un pays minier.

Et beaucoup d’autres projets en cours. Pour rentrer en compétition mondiale, la recherche de la connaissance est primordiale.

Nous invitons véritablement le Président de la République à faire preuve de générosité afin de travailler avec les partis signataires, et des fuites de cerveaux malien qui peuvent l’aider à la construction de notre grand Mali uni et indivisible pour la recherche de l’excellence Africaine. Désormais il faut donc aller au plus vite et se tourner  vers le principe de développement national en accédant à la science et à la technologie moderne pour valoriser nos ressources.

Par Ansoumane dit Karamoko   Cissé

Secrétaire Administratif du BPN-PPP

Co-fondateur

Tél : 75 42 78 70

 

Source: La Sirène

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Le sieur Kara n’est ni prêt ni loin Secrétaire administratif du PPP Jama Jigui , c’est un farfelu qui ne sait quoi dire .

  2. le gâteau est fini il Ya des moments où l’homme doit agir passer ce délai il devient ridicule, vous faites le mendient maintenant

Comments are closed.