Groupe scolaire Klevire/Angers : un bel exemple de coopération maliano-française

0

L’Association Fasso-Denw Mali (Afdm) et celle d’Angers ont organisé une cérémonie d’échange entre les correspondants du groupe scolaire le Klevire de Djélibougou-Doumanzana et d’Angers en France. Cette cérémonie était placée sous l’égide de la promotrice de ladite école, Mme Dembélé Moussoumakan Keïta, en présence de plusieurs invités de marque comme le maire de la commune I du District de Bamako, les notabilités de Djélibougou et le  député élu dans la circonscription électorale de Koutiala, l’honorable Amadou Nanko Mariko. C’était le vendredi 3 juin 2016.

 La coopération en correspondances scolaires Angers-Bamako se concrétise au groupe scolaire le Klevire de Djélibougou-Doumanzana. C’est dans une salle pleine comme un œuf qu’a eu lieu une grande cérémonie d’échange entre les correspondants des élèves du groupe scolaire le Klevire de Djélibougou-Doumanzana et ceux d’Angers en France à travers une projection d’images en direct depuis la France.

Après l’exécution de l’hymne national par les enfants, la  cérémonie a débuté par une causerie-débat entre les élèves de Klevire et leurs correspondants d’Angers, durant une demi-heure.

Selon le président de l’Association Fasso-Denw Mali, Souleymane Traoré,  cette projection d’images sur les élèves de l’école fondamentale de Klevire et leurs correspondants d’Angers en France est le fruit d’un partenariat fécond entre le Mali et la France, qui existe depuis plus de 50 ans. «Cette cérémonie de correspondances à travers un échange-vidéo est une initiative prise par le président de l’Association Fasso-Denw International, Ibrahim Taméga», a-t-il précisé.

Pour Samba Taméga, membre de l’Association, le principal objectif recherché est de faire échanger culturellement les élèves de l’école de  Klevire et ceux d’Angers en France.

Au sortir de cet échange fructueux entre les correspondants, la promotrice de l’école Klevire, Mme Dembélé Moussoumakan Keïta, a félicité les initiateurs et s’est réjouie d’une telle cérémonie dans son école. «Cette idée est salvatrice et les initiateurs méritent d’être encouragés», a-t-elle lancé.

Par ailleurs, les parents d’élèves, qui ont effectué le déplacement pour suivre cet échange-débat de leurs enfants avec ceux de la France, ont indiqué qu’ils sont satisfaits de cette initiative et ont plaidé en faveur de sa pérennisation. Aux dires des membres de l’Afdm, c’est l’école d’Angers en France qui a pris l’initiative de faire la connaissance des élèves de l’école le Klevire, en échangeant  de petits cadeaux pendant l’année scolaire.

En outre, ce jumelage peut permettre à ces enfants de se découvrir mutuellement et culturellement. Raison pour laquelle, ils ont organisé une correspondance-vidéo pour que les enfants de l’école le Klevire puissent mieux faire la connaissance de leurs correspondants à travers une projection d’images produites depuis la France.

Il est à signaler qu’au cours de cet échange, les élèves d’Angers ont imité quelques artistes maliens, comme Bassékou Kouyaté et Toumani Diabaté ; et ceux du Mali en ont fait de même, en interprétant des artistes français. Signe que la coopération maliano-française est au beau fixe !

Assétou Y. SAMAKE et Ousmane DIAKITE (Stagiaires)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER