Hausse du prix des produits pétroliers: Coup dur pour les petites bourses

0

La rareté et la cherté des produits pétroliers demeurent une préoccupation majeure des Maliens. Le prix des hydrocarbures a connu une hausse de 80 FCFA sur toute l’étendue du territoire.

Depuis hier jeudi 21 juillet 2022, le prix du litre du Super carburant à la pompe est de 891 F CFA et celui du Gasoil à 889 FCFA. Selon les explications données par les personnes ressources, cette hausse est liée à la conjoncture mondiale, très défavorable à un marché de pétrole très volatile caractérisé par des paramètres déterminant sur lesquels l’Etat malien ne peut agir. « Nous sommes dans une conjoncture défavorable depuis quelques mois, c’est la conséquence néfaste qui pèse beaucoup sur notre économie. De ce fait, il faut s’ajuster et c’est pourquoi l’Etat en toute responsabilité après avoir déployer tous les efforts possibles en renonçant par exemple aux droits de taxe sur les cordons douaniers qui aujourd’hui sont de 1,50 F/Litre contre au mois de janvier dernier qui était à 125 F/Litre. L’Etat s’est vu obligé à augmenter à compter de ce jeudi », a expliqué Modibo Gouro Diall, Directeur National des Produits Pétroliers.

Selon le directeur de national des produits pétroliers, nul ne peut se hasarder à prédire l’avenir des marchés pétroliers. Car ces marchés sont liés à beaucoup de facteurs surtout géopolitiques.

Modibo Gouro Diall a rassuré que l’Etat a pris l’engagement vis-à-vis de la population que dès qu’une stabilisation des marchés connaitra une tendance à la baisse, alors les prix à la pompe à leur tour connaitrons une probable diminution. « On peut être rassuré par rapport à l’approvisionnement du pays car on s’adapte aux réalités du marché international en terme de fixation du prix à la pompe », a-t-il déclaré.

En outre, cette question d’hydrocarbures ne désemplit pas car plusieurs stations-services et des marchands détaillants affirment être à sec ! De ce fait, l’inquiétude demeure grandissante pour les usagers qui doivent parcourir de longues distances avant de se procurer le précieux sésame. Pire, lorsqu’on en trouve, on peut constater une variation au niveau des prix. En effet, chaque marchand détaillant fixe son prix !

« De retour de mes courses, je me suis rendu compte que mon réservoir était presque vide car je conduisais en utilisant la réserve du carburant. J’ai parcouru près de 5 Km sans trouver la moindre goutte d’essence dans une station. Pour finir, j’étais obligé de garer la voiture pour rentrer chez moi en moto taxi puis chercher une solution pour reprendre mon véhicule. Cette situation ne pas continuer ainsi », peste Modibo Traoré témoigne.

Il faut rappeler qu’il y a moins de 5 mois, le litre d’essence était cédé à moins de 5OO FCFA dans la capitale malienne. Cette nouvelle donne fait que le prix a quasiment doublé, laissant une grande partie de la population perplexe. Reste à savoir combien de temps durera cette situation !

Ahmadou Sékou Kanta

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here