Tension de trésorerie : Des mesures pour réduire le train de vie de l’Etat Le PM annonce une rétention globale de 14,194 milliards sur tous les crédits affectés à ce volet

3
Mesures relatives à la réduction du train de vie de l’Etat

Dans un communiqué en date du lundi 21 janvier dernier, le Premier ministre (PM), SBM a annoncé des mesures relatives à la réduction du train de vie de l’Etat conformément à la volonté du Président de la République Ibrahim Boubacar Keita, de rationaliser les dépenses publiques.

Il faut rappeler que cette initiative vise à permettre au gouvernement d’assumer pleinement les charges prioritaires de l’état.

Les mesures concernent notamment les dépenses en carburant, en  produits alimentaires, les achats de véhicules et de billets d’avions pour les missions hors du Mali.

Concernant des dépenses en carburant et en produits alimentaires, il ressort du communiqué qu’il sera procédé à une rétention globale de 14,194 milliards sur tous les crédits affectés à ce volet. Par conséquent, les départements ministériels, les Institutions, les Autorités administratives indépendantes, les gouverneurs de région et du District  sont invités à réduire leurs dépenses en carburant et produits alimentaires dans la limite des crédits ouverts.

Pour ce qui est du renouvellement du parc auto de l’Etat, tout achat de véhicule  pour les années 2019 et 2020 sera désormais soumis à l’autorisation préalable du ministre de l’Economie et des Finances.

Toujours  selon le communiqué, en fonction du volume des besoins, des achats groupés seront envisagés et pris en charge sur des crédits budgétaires préalablement identifiés à cet effet.

À la fin du communiqué, que le Premier ministre invite pour les achats de billets d’avions, les départements, institutions et services, à se procurer les services des agences agrées par l’IATA (l’Association internationale des transports aériens) et à veiller à ce que le prix du billet d’avion soit le mieux disant, afin d’avoir des billets à moindre coût. Il recommande par ailleurs de réduire de moitié les déplacements à l’étranger.

Il faut noter que toutes ces mesures visent à maîtriser les dépenses publiques et surtout à faire face aux importantes priorités du gouvernement en matière d’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens.

Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. de toute façon les potentats non rien à perdre dans cette mesure drastique .ces toujours les indigents qui récolterons les mauvais épis . oui nous somme dans un pays ou le mérite n’est jamais respecté .

  2. Kadi tu as tout à fait raison. Les produits alimentaires des Ministres sont déjà chez eux. La facture s’élève à des millions de nos Francs CFA. C’est pareil pour le Premier Ministre et le Chef de l’Etat. Passez dans les DAF et les DFM, vous verrez vous même. Si réellement ils veulent diminuer le train de vie de l’Etat, ils n’ont qu’à commencer par eux mêmes. Comme ça les autres suivront. Mais c’est les petits fonctionnaires qui doivent souffrir mais pas eux. Dieu est là et il voit tout. Si on veut donner le bon exemple on comme par soi même.

  3. Ni BOUA WHISKY le recalé de la langue grecque de la Sorbonne, ni BOUBEYE l’expert autoproclamé en sécurité n’ont la moindre idée en économie surtout si celle ci est basée sur la consommation !

    Il faut juste que ces deux i.responsables interdisent à des sinistres,leurs cabinets ,services nationaux ,locaux tels que : – -Amadou Koita de se déplacer à Mopti juste pour donner 2 pelles ,une brouette et un balai à des gens alors que les directeurs régionaux peuvent valablement faire ces tâches,
    La ministre de la femme aussi,
    Le sinistre de l’agriculture aussi juste pour aller voir un champ .

    Il sera mieux de chercher à financer votre déficit ailleurs.
    A ce travers ces mesurettes , je crois qu’eux-mêmes veulent pas être toucher !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here