Crise au sommet de l’AEEM : Plainte nulle et de nul effet des dissidents contre Jack Bauer

0

C’est au cours d’une conférence de presse, organisée le jeudi 14 Avril 2016 à l’ECICA, que le secrétaire général rentrant Ibrahim Traoré dit Jack Bauer, a donné sa version des faits devant les autres membres de l’AEEM et un parterre de journalistes.

Il dira  que c’était au bureau sortant d’organiser le congrès. Pour ce faire il fallait des fonds. Cela relevait des ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, avec la contribution du CENOU. Prévu les 23 et 24 mars derniers, tous les délégués avaient été invités à Bamako. On a reporté le congrès parce que l’honorable Moussa Timbiné était en Namibie en mission. Au même moment,  presque tous les délégués étaient venus ou avaient pris le départ pour venir au congrès ici à Bamako. C’est à cause de l’absence de Moussa Timbiné qu’on a fait retourner les délégués déjà sur place. On avait déjà fait des T-shirts coûtant à peu près 2 millions de F CFA. C’est Moussa Timbiné qui a fait appel aux anciens comme Mahamane Mariko et Sadio Tangara, en leur demandant de supplier jack Bauer pour reporter le congrès et qu’à son retour il allait rembourser toutes les dépenses déjà engagées pour l’hébergement et les frais d’aller et retour des délégués qui avaient déjà pris la route.

Après quoi, l’honorable n a pas voulu rembourser les montants que nous avions déjà engagés qui s’élevaient à hauteur de 6 500 000 FCFA. C’est ainsi que  de commun accord avec l’ensemble des autorités concernées, on choisi une autre date pour le congrès, soit le 9 et le 10 Avril courant.

Il fallait donc nous mettre dans les conditions  pour organiser le 23 eme congrès de l’AEEM. En ce moment, les autorités scolaires n’ont plus rien donné jusqu’au petit matin du 9avril, le jour même du congrès. Sachant que les 9 millions que le ministère de l’éducation nationale avait déjà donnés étaient utilisés pour les frais de transport aller-retour des délégués et les frais d’organisation (confection des tee shirts, la restauration des délégués et l’hébergement ; bref,  l’organisation matérielle du congrès foiré  du 23 au 24 Mars dernier, à cause de l’absence de l’honorable Moussa Timbine.

Il faut rappeler que le budget prévisionnel total de l’organisation du congres était estimé à 23 millions. Sur lesquels seulement  9 millions avaient été décaissés au profit de Jack bauer, lequel selon les textes et règles qui régissent l’AEEM, doit organiser le congrès et non quelqu’un téléguidé par Moussa Timbine.

Pour l’organisation du congrès des 9 et 10 Avril, poursuit le nouveau secrétaire général de l’AEEM, nous avons dépensé les 2 millions 500 restant des 9 millions.

En termes clairs, nous avons dépensé 5 millions pour le congrès avorté du 23 au 24 Mars derniers par la faute de Moussa Timbine en mission .Et les 4 millions restants ont servi à l’organisation du congrès proprement dit du 9 au 10 Avril 2016 ». Il faut savoir, poursuit-il, que les dépenses engagées pour la confection des tee shirts et banderoles  à hauteur de 2 millions 500 mille FCFA ont été reconduites pour le congrès du 10 Avril.

Jack Bauer insiste et signe que son adjoint joue à la calomnie, à l’intoxication. Car Abdoul Salam Togola  est un étudiant privé, qui ne doit même pas briguer un poste électif au sein de l’AEEM. Pour moi, cette plainte est comparable à celle de BIPREM contre le Président IBK, car ce groupe d’étudiants n’a ni la qualité ni l’autorité ou le pouvoir de porter plainte contre le secrétaire général sortant que je suis, qui devait organiser le congrès et personne d’autre. Je m’inscris en faux contre leurs allégations ».

MK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER