Sécurisation des personnes et de leurs biens: Les jeunes de Tombouctou lancent un ultimatum ou gouverneur

0

Depuis plusieurs semaines, les jeunes des régions de Tombouctou et de Taoudénit multiplient les rencontres de sensibilisation et d’information, ainsi que les conférences de presse sur la situation sécuritaire dans la région de Tombouctou.

Ces rencontres ont pour objet de contribuer à l’accalmie dans la ville qui connait une situation sécuritaire détériorée, caractérisée par des braquages, vols d’engins et assassinats ciblés. Il s’agit aussi pour eux de proposer des pistes de solutions favorables à la libre circulation des personnes et de leurs biens.

Dans la même foulée, les propositions suivantes ont été faites: un délai de dix jours est donné au gouverneur de la région de Tombouctou pour prendre des dispositions coercitives sur la sécurisation des personnes et de leurs biens. Sinon, la jeunesse prendra toute ses responsabilités et exigera son départ.

– Des lettres d’ultimatum au maire et au préfet de Tombouctou; des patrouilles et les fouilles des tous les véhicules par les FDS d’une manière régulière et interdiction de circulation des véhicules teintés ; la régularisation et légalisation d’ouverture des garages d’automobile ; accompagner les dispositions du forum du collège transitoire de Taoudénit, organisé le 7 juin 2019 sur l’insécurité ; instituer aux instances jeunes à travers l’organisation des rencontres d’échanges et de réflexions dans les quartiers et villages ; le renforcement des dispositions sécuritaires conjointes des FAMa et mouvements à travers l’organisation des poursuites (CMA, Plateforme); la mise en œuvre stricte de l’Accord de paix issu du processus d’Alger (déploiement du MOC et création d’une police locale mixte); l’interpellation des autorités coutumières, traditionnelles et leaders religieux par rapport à leurs responsabilités; l’interpellation des groupes armés signataires (CMA et Plateforme) sur la sécurisation des populations; mettre à nu les complicités locales des enlèvements des véhicules et leurs détachements; la sensibilisation des populations sur les dangers d’amalgame et les risques de violences intercommunautaires ; la sécurisation immédiate des personnes et de leurs biens par l’Etat sinon que les populations vont prendre en charge leur sécurité avec tous les moyens ; la mise en place des commissions mixtes et inclusives pour la mise en des actions …

Mohamed Ag Dida  

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here