États-Unis : le policier qui a tiré sur l’Afro-Américain Jacob Blake à Kenosha ne sera pas poursuivi

5

Le procureur du comté de Kenosha, dans le Wisconsin, a décidé mardi de ne pas engager de poursuites contre le policier blanc qui avait tiré sept balles en août dernier sur Jacob Blake, un Afro-Américain qui a perdu l’usage de ses jambes à la suite de l’incident. Les autres policiers impliqués ne seront pas non plus poursuivis. Une décision qui pourrait raviver les tensions dans une ville théâtre de violentes émeutes cet été.

Les policiers impliqués dans les tirs ayant grièvement blessé l’Afro-Américain Jacob Blake ne seront pas poursuivis, a annoncé mardi 5 janvier le procureur chargé de cette affaire, qui avait ravivé la colère antiraciste aux États-Unis à la fin de l’été.

“Sur la base des faits et de la loi, nous avons décidé qu’aucun chef d’inculpation ne serait retenu” contre les trois agents impliqués dans le drame, a déclaré le procureur local, Michael Graveley lors d’une conférence de presse.

Anticipant cette annonce, le conseil municipal de Kenosha a décrété l’état d’urgence dans cette ville de 100 000 habitants de la région des Grands Lacs et 500 membres de la Garde nationale sont prêts à être déployés, si des violences devaient éclater.

“C’est une claque”, a commenté Justin Blake, un des oncles de la victime, lors d’un point-presse. “Ce qui se passe perpétue un racisme systémique” aux États-Unis, a-t-il ajouté.

Le 23 août, Jacob Blake, 29 ans, avait reçu plusieurs balles dans le dos sous les yeux de ses trois fils, alors qu’il tentait de prendre place dans une voiture. Grièvement blessé, il a perdu l’usage de ses jambes. La scène, filmée par un témoin, avait rapidement été mise en ligne sur Internet.

 Sport et politique

L’affaire avait provoqué trois nuits d’émeutes à Kenosha et avait culminé le 25 août quand un jeune homme de 17 ans lié à des milices d’autodéfense avait tiré au fusil semi-automatique sur trois manifestants, faisant deux morts.

Son arrestation le lendemain avait ramené un calme précaire dans cette ville du Wisconsin. Ce jeune homme, Kyle Rittenhouse, a plus tard été remis en liberté contre le versement d’une caution de deux millions de dollars. Mardi, il a plaidé non coupable.

Le dossier avait entraîné une forte mobilisation dans le monde du sport, avec le report de plusieurs rencontres de la NBA notamment.

À deux mois de l’élection présidentielle, ce drame avait été fortement politisé, avec les visites sur place de Donald Trump et Joe Biden. Le républicain avait axé son discours sur le rétablissement de “la loi et de l’ordre”, le démocrate avait dénoncé le “racisme sous-jacent” qui ronge, selon lui, les États-Unis.

Le pays connaît un mouvement historique de protestation contre le racisme et les violences policières depuis la mort de George Floyd, un Afro-Américain asphyxié par un policier blanc le 25 mai à Minneapolis.

“Injustifiable”

Le procureur Michael Graveley a toutefois estimé que son rôle n’était pas d’entrer dans cette discussion mais de vérifier si les agents avaient fait un usage légitime de la force. Et, selon lui, l’auteur des tirs, Rusten Sheskey, a bien agi dans un état de légitime défense.

Jacob Blake était visé par un mandat d’arrêt pour des violences conjugales, quand son ex-compagne a contacté les policiers, a-t-il dit. Quand les agents ont voulu l’interpeller, “il a résisté avec un couteau”, a expliqué Rusten Graveley. Selon lui, un agent a tiré quand le jeune homme a effectué un mouvement de rotation “rapide” vers lui, ce qu’il a perçu comme “une menace”.

Mais ses arguments n’ont pas convaincu les défenseurs de Jacob Blake. “Ils essaient de justifier l’injustifiable”, a dénoncé l’avocat de la famille B’Ivory Lamarr. “C’est une immense déception”, a-t-il poursuivi. “Cela montre qu’en 2021, il y a toujours trois systèmes de justice : un pour les Noirs, un pour les policiers et un pour les autres Américains.”

L’avocat de Jacob Blake dénonce l’absence de poursuite contre les policiers

Mais pour la puissante association de défense des droits civiques ACLU, “ce n’est pas une surprise” et cela confirme que “le système pénal fonctionne au détriment des personnes noires”.

 

Avec AFP

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. In a ” nutshell” vicious shootings of ding African American males is in part racism that became more prominent while Obama was president plus is American response to being demoted or soon will be demoted as world top economic power. Demotion is crushing blow for caucasian Americans. African Americans having not been on top in a condition of world importance do not exhibit same feeling . Well we are on top in matter of world importance with my ” hunt” ability.
    China in my belief will claim number one position for decades to come holding alignment that is consistent plus productive. Only thing that might dethrone China is what dethroned United States. That is to become unreliable plus unnecessarily aggressive toward foreign nations.
    Many caucasian Americans are noting who in United States is moving economically up during United States economic decline with eyes on jewish. If there is increase in violence against jewish surely there will be fold increase in violence by caucasians against African American dings. This could become chaotic mess.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. *Voilà pourquoi les nègres doivent contruire leur pays,!!!
    Dans les pays blancs, arabes, jaunes… la haine envers les noirs est la loi !!!

    • Et quand Youssouf Fofana a tué des enfants juifs de l’école Ozar Hatorah, ce n’était pas de la haine?

      • 1. tu confonds avec Mohammed Merah, espèce d’incultre
        2. les pays blancs, arabes, jaunes et surtout ton pays raciste en chef israhell, sont tous animés par la haine envers les noirs
        3. tu es tombé sur le mauvais chine ! JE vais mordre ton boda blenin !

        • Et bien ça se rajoute, et c’est d’autant plus grave, en plus de votre vulgarité, c’est vous le haineux!
          Ça montre bien que c’est vous le problème!
          Et vous pouvez mordre ce que vous voulez, ça ne changera rien de jouer les victimes

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here