Le président chinois appelle à une coopération gagnant-gagnant avec l’Afrique pour promouvoir le développement commun

2

OHANNESBURG – Le président chinois Xi Jinping a appelé jeudi la Chine et l’Afrique à travailler ensemble en faveur de la coopération gagnant-gagnant pour le développement commun dans le cadre du Forum sur la Coopération Sino-Africaine (FOCAC).

Dans un discours prononcé pour le numéro spécial du magazine ChinAfrica à l’occasion du prochain Sommet de Johannesburg du FOCAC, M. Xi a déclaré que la Chine et l’Afrique forment une communauté d’avenir partagé.

ChinAfrica est un magazine mensuel publié en Afrique par China International Publishing Group.

“Nous nous sommes unis contre vents et marées et devons désormais saisir des opportunités sans précédent pour la coopération”, a déclaré M. Xi.

La Chine estime et soutient sincèrement le développement de l’Afrique, qui a des implications profondes pour faire avancer la cause de la paix et du développement de l’humanité, a-t-il poursuivi.

“Les Chinois et les Africains sont de bons amis, partenaires et frères pour toujours”, a déclaré M. Xi, soulignant que la Chine continuera à respecter les grandes lignes de sa politique africaine – à savoir sincérité, résultats concrets, affinité et honnêteté – et une approche équilibrée aux principes et intérêts.

La Chine travaillera avec les pays africains pour promouvoir le développement général des relations amicales et de coopération entre la Chine et l’Afrique et pour faire de ces relations un exemple du nouveau type de relations internationales centrées sur la coopération réciproquement bénéfique, a ajouté Xi Jinping.

Le président sud-africain Jacob Zuma s’est également exprimé à l’occasion de la publication du numéro spécial du magazine, soulignant qu’il ne s’agissait que du deuxième sommet depuis le début du FOCAC il y a 15 ans.

Le qualifiant d'”occasion historique” pour le continent africain, M. Zuma a insisté sur le fait que ce sera la première fois qu’un sommet du FOCAC serait organisé en Afrique.

“Cela nous permettra d’examiner les progrès réalisés ensemble en termes d’identification et de résolution des problèmes socioéconomiques que rencontre notre continent”, a déclaré M. Zuma.

Jacob Zuma a ajouté que le FOCAC, qui se base sur les principes d’égalité et de respect mutuel, a le potentiel de renforcer considérablement le programme continental africain résumé dans l’Agenda 2063 de l’Afrique.

 

SOURCEXinhua
PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Quand l’UE arrive en Afrique pour dire « nous sommes à vos côtés pour lutter contre la pauvreté dans le respect de la bonne gouvernance »,

    Quand les Etats-Unis arrivent avec leur » nous allons vous aider à changer vos mœurs et à réécrire vos constitutions pour y introduire le droit aux gay prides »,

    Quand la Chine débarque avec 60 milliards de dollars avec 10 immenses projets et leur dit : « maintenant, mettons-nous au boulot »,

    Qui croyez-vous que les Africains vont écouter ?

    Et dire que l’on entend encore, y compris parmi les Africains, des voix qui protestent contre ce type de partenariat gagnant-gagnant, sous le prétexte que la Chine n’est pas tout à fait désintéressée dans son action en Afrique.
    Heureusement qu’elle agit par intérêt, sinon ce serait de l’aumône, et les Africains en ont assez de ces ces fausses aumônes qui, en plus de favoriser le pillage de leurs ressources, y rajoute le mépris à leur égard.
    Seuls les nostalgiques du néocolonialisme post indépendances peuvent regretter la convergence et la prise en compte des intérêts mutuels.

    Le président chinois Xi Jinping a annoncé vendredi à Johannesburg que la Chine lancera 10 grands projets afin de promouvoir la coopération avec l’Afrique dans les trois prochaines années.
    Les projets concernent l’industrialisation, la modernisation de l’agriculture, les infrastructures, les services financiers, le développement vert, le commerce et la facilitation des investissements, la réduction de la pauvreté et le bien-être, la santé publique, les échanges entre les peuples, et la paix et la sécurité.

    Pour assurer la bonne mise en œuvre de ces initiatives, le président Xi a annoncé que la Chine va fournir un soutien financier de 60 milliards de dollars d’aide financière, incluant 5 milliards de prêts à taux zéro et 35 milliards de prêts à taux préférentiels.

  2. C’est le President Alpha Konare qui s’est efforce depuis 2005 de persuader un certain nombre de Leaders Africains sur l’importance du partenariat strategique entre l’Afrique et la Chine,Certains Chefs d’Etat tels que M’Begui et Meles Zenawi ont compris sa vision economique de l’Afrique dans le cadre de ce Patenariat Strategique gagnant/gagnant.Il a elabore de ce fait un Pragramme Cadre de developpement a long terme du Continent incluant les routes inter-Africaines et les reseaux de chemin de fer Africains.Le barrage d’Inga d’une capacite de 40000 MW est devenu un projet Continental Africain.Le Coeur de ce Programme strategique a long terme est centre sur l’industrialisation du Continent Africain,raison fondamentale de l’integration economique dans le cadre des Communautes Economiques Regionales Africaines .L’Union Africaine est chargee de suivre l’execution des grands projets d’infrastructures Africaines ainsi que la coordination des activites d’integration econimiques des Communautes Regionales vers la Constitution des Etats Unis d’Afrique.Le Partenariat avec la Chine doit aboutir rapidement a la valorisation des ressources naturelles du Continent ,a la creation des chaines de valeur de ces ressources en Afrique,et a l’approvisionnement en demi-produits industriels du marche Chinois et du marche mondial.C’est ,en fait le Plan de Lagos ,plus un Partenaire credible.Pour que le monde benefie pleinement de la contribution de l’Afrique,il faut eviter l’emiettement de l’espace Africain. Il faut aussi developper le Continent Africain,en faire un Contributeur dynamique ,au lieu d’un consommateur demuni.D’ou la necessite de l’industrialisation du Continent a un rythme soutenu ,en distribuant l’effet de cette industrialisation non pas sur le continent seule ,mais sur le partenaire strategique et sur les autres marches mondiaux.La Chine n’est pas seule dans ce travail de restructuration du systeme productif mondial;Elle est secondee par la Chine,la Russie et le Bresil

Comments are closed.