Maroc-Chine : Une coopération pragmatique

0

Les relations sino-marocaines se sont hissées au niveau du partenariat stratégique. C’est un choix naturel, fondé non seulement sur un socle d’amitié séculaire, mais surtout sur une forte confiance en l’avenir des relations bilatérales, a déclaré l’Ambassadeur chinois à Rabat. Sun Shuzhong fait ainsi une analyse de la dernière visite royale dans l’Empire du Milieu, ses enjeux et les perspectives. Pour le diplomate, les deux pays sont appelés à jouer un rôle de premier plan dans les nouvelles initiatives lancées par le Président chinois XI Jinping, pour le renforcement de la coopération sino-arabe et sino-africaine.

A l’invitation de Son Excellence le Président XI Jinping, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a effectué les 11 et 12 mai 2016 une visite officielle en Chine. Les deux Chefs d’État ont procédé à la signature de la déclaration conjointe concernant l’établissement d’un partenariat stratégique entre les deux pays et présidé la cérémonie de signature de 15 documents de coopération. Cette visite, royale riche et fructueuse, a tracé un plan ambitieux pour les relations sino-marocaines et défini les orientations à suivre pour les années à venir.

Dans le nouveau contexte, le Président chinois XI Jinping a lancé de nouvelles initiatives pour la coopération sino-arabe et la coopération sino-africaine, telles que la construction conjointe de “la Ceinture et la Route” et les “Dix programmes de coopération sino-africaine”. Une nouvelle fois, la Chine et le Maroc vont avancer main dans la main.

La déclaration conjointe concernant l’établissement d’un partenariat stratégique entre la Chine et le Maroc signée par le Président XI Jinping et Sa Majesté le Roi Mohammed VI constitue un document historique qui guidera dans les années à venir le développement des relations sino-marocaines et de la coopération amicale et mutuellement avantageuse dans tous les domaines. Les deux pays entendent, dans le prolongement de l’esprit de la Route de la Soie, marqué par la paix, la coopération, l’ouverture, la tolérance, l’inspiration mutuelle et le gagnant-gagnant, consolider et faire rayonner leurs civilisations respectives, porter les relations bilatérales à de nouveaux paliers, réaliser le progrès et la prospérité communs et contribuer à la paix et au développement dans le monde.

Les coopérations dans les domaines politique, économique, sécuritaire et humain constituent les quatre piliers du partenariat stratégique sino-marocain. Les 15 accords de coopération s’y rapportant ont été signés au cours de la récente visite royale. L’objectif étant de rendre la coopération bilatérale pluridimensionnelle, l’étendre dans des domaines plus vastes et la porter à un niveau plus élevé. Fondement essentiel du partenariat stratégique, la confiance politique n’a cessé de s’intensifier à l’issue de cette première rencontre officielle entre les deux Chefs d’État depuis la prise de fonction de la nouvelle équipe dirigeante en Chine. Occasion pour les deux parties d’élargir leurs consensus stratégiques. Le respect des réalités nationales d’autrui, le libre choix de voies de développement, la non-ingérence dans les affaires intérieures, l’attachement à la paix, le règlement des différends à travers le dialogue et les consultations…

À cela s’ajoute également la volonté commune des deux parties de renforcer, d’enrichir et d’approfondir leur dialogue politique de haut niveau, de multiplier les échanges entre les Parlements et les partis politiques, d’accroître les échanges d’expériences en matière de gouvernance et de développement, de renforcer la coordination et la coopération sur les grands dossiers internationaux et régionaux et de se prêter soutien dans la préservation de la paix et de la stabilité de leurs régions respectives. Le tempo a été donné pour la coopération pragmatique. La forte complémentarité des économies chinoise et marocaine annonce de belles perspectives pour leur coopération. Avec le projet “Marque Maroc” et le Plan d’accélération industrielle 2014-2020, le Maroc, résolu à mettre pleinement en valeur les avantages de sa position géographique pour attirer davantage d’investissements, accueille plus d’entreprises industrielles et avance à grandes enjambées dans le développement de son secteur d’industrie et de fabrication. Aussi, le royaume s’attache à construire des zones franches, des technopôles et des parcs logistiques.

La Chine, de son côté, œuvre à la concrétisation de l’initiative de “la Ceinture et la Route”. Durant la visite royale, des échanges approfondis sur la coopération économique et industrielle, la construction des infrastructures et l’exploitation des nouvelles énergies ont abouti à de larges consensus, plus concrètement, à des accords, qui offrent une plateforme à la coopération dans différents secteurs. ” Nous pouvons nous attendre au lancement prochain de nombreux projets pragmatiques “, a souligné le diplomate chinois.

La coopération sécuritaire repose désormais sur une base plus solide avec la signature de la convention d’extradition et la convention d’entraide judiciaire en matière pénale. Ces dernières années, malgré les instabilités dans la région, le Maroc, sous la conduite clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a maintenu la stabilité et la prospérité. Qualifié d'”îlot de stabilité”, il demeure un partenaire indispensable dans la coopération sécuritaire internationale. La Chine et le Maroc œuvrent inlassablement à renforcer leur coopération juridique et sécuritaire. Les visites échangées au 14ème siècle entre les grands voyageurs Ibn Battuta et Wang Dayuan, deux Instituts Confucius, onze liens de jumelages entre les villes…

La dynamique des échanges humains sera stimulée encore davantage avec l’ouverture prochaine d’un centre culturel chinois. Dans le domaine du tourisme, les futures mesures facilitant la circulation de personnes donneront certainement des effets. Quelque 100 millions de Chinois voyagent chaque année en dehors du pays, alors qu’ils ne sont que moins de 2.000 au Maroc, destination touristique par excellence. ”En tant qu’Ambassadeur de Chine au Maroc, je suis prêt à travailler en collaboration avec les amis marocains pour que davantage de touristes chinois viennent visiter le Maroc. Ce qui permettra, j’en suis convaincu, un développement des secteurs concernés tels que l’hôtellerie, le service, l’artisanat et l’aviation, la création de plus d’emplois dans le pays et l’amélioration de la balance commerciale”.

Ainsi, une nouvelle ère commence dans les relations entre la Chine et le Maroc. Le partenariat stratégique scellé à l’occasion de la visite royale donnera des résultats encore plus abondants au profit des deux peuples. Les deux pays doivent travailler ensemble pour que l’amitié séculaire entre les deux pays se raffermisse sans cesse.

 

B.Koné

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER