Bla : 30 logements sociaux abandonnés !

0

Ousmane Koné, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme en visite de terrain à Bla, le 16 mars 2017, assurait la population de la localité que les 30 logements sociaux, en chantier seront bientôt attribués. Il a même préconisé la réalisation d’une mini adduction d’eau car la zone des logements sociaux n’est pas connectée à Somagep. Une recommandation qui n’a pas été prise en compte.

 

50 logements au total dont 20 attribués malgré le manque d’eau courante. Les 30 restants sont à l’abandon depuis 5 ans. Chaque année, elles se dégradent de plus en plus. Des portes cassées, une odeur pestilentielle, de l’herbe sauvage qui pousse partout, des excréments, des animaux morts…

D’autres sont squattés par des vagabonds qui y passent la nuit. Les logements sont de type « F3A » avec des toits en dalle comprennent 2 chambres, un salon, 2 terrasses couvertes et une toilette intérieure.

Selon le chef de la subdivision de l’Urbanisme et de l’Habitat de Bla, Abdoulaye Goro, si les 30 lots ne sont pas encore attribués, c’est à cause du manque de raccordement à la Somagep et à EDM. « Si les logements ne sont pas attribués, c’est parce qu’ils n’ont pas encore d’accès à l’eau et à l’électricité », explique-t-il.

Les logements sociaux sont situés au nord de la ville de Bla. Un éloignement qui n’est pas sans risque pour Bla. Adama Traoré, membre d’une famille voisine des logements sociaux non-occupés, pense qu’ils constituent une menace pour la population de Bla, « En effet, il m’est arrivé de voir des nuits des bandits roder autour de ces maisons. Nous avons la peur au ventre ».

« Malgré mes dénonciations, ces logements sont dans cet état depuis plus de 5 ans », ainsi s’exprime Bouaré Aboubacar Sidiki, un jeune activiste. Il renchérit, « j’ai à maintes reprises soulevé ce problème. Les locaux sont dans un état délabré et pire, c’est le lieu de rendez-vous des voyous de tous genres. Ces maisons ne sont pas attribuées jusqu’à présent et c’est le contribuable qui sort perdant », a-t-il regretté.

En attendant une intervention des autorités compétentes pour terminer ce chantier qui va permettre à une trentaine de familles de Bla d’avoir où se loger, ils sont pour le moment, le refuge favoris des bandits.

 

Aly Diabaté

(stagiaire, de retour de Bla)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here