Prétendu congrès du CSDM : Natation de Baidy Dramé dans la forfaiture

0

Le bicéphalisme vient d’être créé au sein du Conseil supérieur de la diaspora (Csdm). Baidy Dramé semble être à l’origine de cette division et du désordre. Un désordre créé alors que lui-même ne donne pas l’exemple. Il serait élu à la tête de l’autre Csdm en l’absence de vrais délégués. La destitution de Mohamed Chérif Haïdara tel est le projet de Baidy Dramé alors que ce dernier est élu en janvier 2021 en présence des représentants des 48 pays.

Le conflit d’intérêt personnel semble prendre le dessus sur la défense des intérêts des Maliens établis à l’extérieur. Du moins c’est ce qui explique le trouble au sein du Conseil supérieur de la diaspora qui vient d’avoir 2 structures dirigeantes. Baidy Dramé est indexé comme auteur de ce désordre. Un désordre qui va à l’encontre de la philosophie de la création du Csdm.  Selon une source proche du dossier, M Dramé souhaite occuper la présidence du Csdm à tout prix même dans l’illégalité. Les privilèges et la représentation au sein de l’hémicycle semblent être les raisons de la motivation de M. Dramé. A ce titre, Baidy veut cheminer avec le Haut conseil des Maliens de l’extérieur afin de barrer la route à Mohamed Chérif Haidara. Est-ce vrai ? Nous ne pourrons le dire avec exactitude, mais ce qui est sûr, c’est que la relation du Csdm de Baidy et le Haut conseil des maliens de l’extérieur est au beau fixe. C’est ce qui explique la présence des représentants des membres du Hcme au conseil d’administration extraordinaire du Csdm tenu le samedi 29 mai 2021. Un conseil qui a choisi Baidy Dramé pour diriger les détracteurs. Le Csdm de Baidy Dramé vivra-t-il longtemps ? Décidemment non. Selon notre source, son élection n’a pas été faite dans les règles de l’art.  « La plupart des délégués qui l’ont choisi proviennent de Bamako », a fait croire notre source. Mieux, des détournements des fonds alloués à l’organisation du conseil d’administration seraient à l’origine du dysfonctionnement constaté et Baidy est indexé. La salle était quasi déserte car 15 pays n’étaient pas représentés. Pour justifier son impopularité, Baidy a brandi le faux-fuyant du Covid-19. Est-ce une excuse sachant que le conseil d’administration qui a élu Mohamed Chérif Haïdara s’est tenu en janvier dernier où le coronavirus faisait des milliers de victimes par jour. Nonobstant les délégués venus d’Afrique, d’Europe, d’Asie et d’Amérique ont répondu présent à l’appel.  C’est pourquoi notre source atteste que le Csdm de Baidy Dramé fera long feu par manque de légitimité, d’égalité et à cause de beaucoup d’anomalies.

Au regard des imperfections susdites, il n’est pas nécessaire de créer un bicéphalisme au sein du Csdm si les hommes et les femmes de cette organisation ont le souci de défendre les Maliens de l’extérieur sans rien recevoir au retour. Lequel des deux Csdm a le souci du bien-être des Maliens ? Le temps, meilleur juge, nous en dira plus.

Nous y reviendrons avec plus de détails !

Bazoumana KANE

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here