Tieman Hubert au sujet de la Présidentielle de 2018 : «La victoire d’IBK sera proportionnelle à la déception de certains»

51
Ministère de la défense : -Encore mort de deux recrues -Des enquêtes en cours
Tieman Hubert Coulibaly,

Lors de la cérémonie de clôture du 6ème congrès de son parti, dimanche dernier, le ‘’berger’’ Tièman Hubert Coulibaly, président de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), a répondu  à la ‘’bergère’’ Tiébilé Dramé, président du Parti de la renaissance africaine (Parena). A l’écouter, il faut croire que le président du parti de la Colombe blanche, l’UDD, a déjà pris faits et causes pour une éventuelle candidature du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, dont le mandat prend fin en 2018.

Les travaux du 6ème congrès ordinaire de l’UDD, qui se sont ouverts le samedi 16 janvier au Palais de la Culture, s’étaient ensuite transportés au Centre international de conférence de Bamako, où ils ont pris fin le dimanche 17 janvier 2016. A cette occasion, Tièman Hubert Coulibaly, qui a rempilé à la tête d’un nouveau Conseil exécutif de 70 membres, a attiré l’attention des militants de son parti sur les défis électoraux qui les attendent. Aussi, les a-t-il appelés à se préparer pour des futures  victoires électorales. En effet, si toutes ses attentes n’ont pas été comblées depuis son élection à la tête du Conseil exécutif en 2010, le président de l’UDD se dit à présent convaincu que l’espoir du parti de jouer un grand rôle dans la construction du Mali a été renouvelé. «Nos performances électorales ne nous ont pas donné satisfaction. Cela devra être corrigé. L’audience et la notoriété qui sont aujourd’hui les nôtres ainsi que le respect qui est donné à notre parti sont de retour», a souligné Tièman Hubert, avec l’espoir que cela amènera l’UDD à des victoires «sans équivoque», notamment lors des prochaines élections communales, régionales et du district de Bamako. «Il y a forcément des régions que l’UDD devra diriger, il y a des communes que nous devons récupérer, il y a celles que nous devons conquérir et diriger…», a promis le président Coulibaly, non moins ministre de la Défense et des Anciens combattants du nouveau gouvernement Modibo Keïta.

La réponse du berger à la bergère

Président d’un parti de la mouvance présidentielle, l’orateur s’est laissé aller au ‘’débat’’ autour de l’élection présidentielle de 2018, dans lequel débat certains, dit-il, veulent déjà nous amener. «D’autres disent même que le Président et son gouvernement travaillent à construire la victoire de l’opposition en 2018. Je puis leur dire que la surprise sera grande. Elle sera proportionnelle à la déception de certains», a-t-il défié. Tièman Hubert est d’autant plus convaincu du triomphe d’Ibrahim Boubacar Keïta lors de la prochaine présidentielle qu’il s’est dit persuadé que ce premier quinquennat sera une réussite, malgré les difficultés. En témoignent, selon lui, les efforts consentis dans les domaines de l’agriculture, le désenclavement intérieur, la reforme institutionnelle, le secteur industriel, etc.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ces propos sonnent comme une réponse à ceux tenus par Tiébilé Dramé, président du Parena, l’un des principaux partis d’opposition du Mali. Ce dernier, à la faveur de la 1ère convention du parti Fare Anka Wuli, tenue le 19 décembre 2015 au Cicb, se disait en effet convaincu que le chef de l’Etat et son gouvernement œuvrent dans le sens de l’alternance en 2018, au regard des scandales qui se multiplient dans notre pays.

«Ils» devaient pourtant présenter des excuses au peuple malien

Parlant du processus de réconciliation nationale, le président de l’UDD a souligné l’impérieuse nécessité que les Maliens se disent la vérité. «Que celui qui a eu mal puisse s’exprimer, qu’on l’écoute et qu’on lui rende sa vérité. A part cela, nous savons que beaucoup de choses se sont passées et que les acteurs sont encore là, qui ont commis des actes dont nous pourrions parler, mais nous avons décidé de ne pas le faire. Parce que beaucoup de gens font aujourd’hui des reproches alors qu’ils devaient présenter des excuses au Mali. Ils le devaient pour la gestion du Nord, de l’économie, de l’armée, de l’école et pour le dévoiement de notre jeunesse», a estimé le président Coulibaly.

Par ailleurs, Tièman Hubert Coulibaly a réaffirmé l’engagement de son parti et la détermination des autorités maliennes à faire en sorte que la paix redevienne effective au Mali, à travers notamment l’application intégrale de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.

Bakary SOGODOGO

PARTAGER

51 COMMENTAIRES

  1. L’opposition malienne ne cherche qu’à semer le désordre en posant des actes répréhensibles mais qui n’affectent en rien l’image de la république qu’elle s’attelle tant à ternir. Une opposition dite républicaine à des ambitions pour le pays ; elle à une ligne de conduite qu’elle suit ; elle a des projets de gouvernance bien établis ; elle critique sur des faits avérés et par les voies recommandés mais hélas la nôtre n’a pas de règlement intérieur à plus forte raison des projets de gouvernance ! Elle ne se base que sur des rumeurs pour toujours montrer du mauvais doigt les actions du gouvernement. Il ne faut pas que le président IBK tienne compte d’eux; seules ses actions prouveront qu’il aime ce pays et qu’il se bât pour lui raison pour laquelle le peuple pourra lui accorder à nouveau ses voix s’il le demande.

  2. «La victoire d’IBK sera proportionnelle à la déception de certains» 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛 😛
    En effet, elle va surprendre plus d’un car nous n’allons rien accepter sans preuve et ceux qui passent leur temps à crier au scandale sur tous les toits devront fournir les preuves de ce qu’ils affirment que nous allons comparer aux actions du président IBK.
    Jusqu’à présent il est la solution au problèmes de ce pays et les deux années de son premier mandat permettront de prouver que nous n’avons pas eu tord de voter pour lui.

  3. Rien qu’ regarder les réalisations du président IBK à mi-mandat,nous sommes satisfaits et prêt à lui accorder à nouveau notre confiance en 2018 pour son second mandat.
    Les opposants incapables qui pensent qu’ils pourraient devenir président en 2018 n’ont encore rien compris.
    Le président IBK est là et il restera pour ce second mandat.

  4. Le president Ibrahim kéïta est un grand homme qui connait les aspirations des populations de ce pays car ayant servi dans plusieurs domaines et pendant de longues années. Son programme montre qu’il a une belle optique de développement pour pays. Mais celui-ci ne semble pas depuis un certain bénéficier de l’aider politique de certains membres du gouvernement et de certaines personnes véreuses qui veulent toujours marquer sa gestion du sceau de l’échec à travers des campagnes de dénigrements et de désinformation à son endroit ce qui n’est pas du tout normal pour un pays qui sort de crise et qui a besoin de la compétence de tous ses fils.
    Nous devons donc l’aider avec le premier ministre Modibo afin qu’ils puissent apporter d’abord la paix, la justice dans notre pays et l’essor économique que nous attendons tous 🙄 🙄 🙄 🙄 .

  5. Si Tièbilé croit en une quelconque campagne du président IBK en sa faveur il se trompe énormément car même si lui il était le dernier des intellectuels maliens il ne sera jamais président dans ce pays.
    Et dans tous le cas le second mandat du président IBK est clair.
    Alors,qu’il sorte de ses irréalisables.

  6. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Même si les retombées ne peuvent pas encore se faire sentir du la poche du citoyen je pense que ça ne saurait tarder.

  7. La volonté du président de créer 200.000 emplois durables pour les jeunes n’est pas du tout veine car des avancées sont déjà remarquées avec l’atteinte en deux ans de gestion de 35% de ce chiffre.
    Nous devons donc l’accompagner dans ses actions et apporter notre soutien pour qu’il puisse continuer son travail dans le cadre de son programme bénéfique pour tout un chacun de nous.

  8. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos plus hautes autorités à savoir le président de la république et le premier ministre en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Aussi, on peut remarquer qu’il y a eu quelques avancées malgré tous les problèmes que le pays à connu.
    Nous devons donc remercier IBK et lui apporter notre soutien pour qu’il sorte ce pays la galère.

  9. « Nous avons l’ambition d’offrir de l’emploi aux jeunes » dixit le président IBK lors de la célébration de la journée nationale de l’industrie.
    En plus des 14 116 emplois du 1er janvier au 31 juillet 2015, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. Et du 1er juillet au 30 septembre 2015; 5795 emplois dont 3684 sont des contrats à durée déterminée et 2111 à durée indéterminée.
    Ces chiffres démontrent que la volonté est là il faut donc y croire et aider le président IBK dans ses actions de développement.

  10. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci au président de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions. Nous sommes prêts à t’accorder notre suffrage à nouveau!

  11. On ne change pas une équipe qui gagne.
    Et tous les maliens savent en ce moment que le président IBK est en train de faire un travail qui mérite d’être continuer après 2018.
    Que ses détracteurs comprennentdonc que son deuxième mandat plus qu’une question de temps.

  12. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali car le président IBK est un grand homme; un homme de vision qui a des ambitions pour le pays.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  13. Je constate qu’il y au moins des gens qui sont dotés d’objectivité dans ce pays. Même si toutes les promesses du gouvernement n’ont pas encore été tenues du fait des certaines réalités qu’aucun malien n’est censé ignoré il est en train de faire des progrès et nous devons le soutenir, l’accompagner. C’est pourquoi je salue personnellement les progrès du président et de son équipe.

  14. Le président IBK est arrivé au pouvoir pour deux mandats et tous les actes qu’il pose en ce moment montrent que le peuple malien va lui renouveler sa confiance pour sont second mandat
    Les opposants qui envisagent le contraire doivent se réveiller.

  15. Je pense que tous les opposants qui pensent à l’échec du président IBK pour arriver au pouvoir se foutent.
    La population malienne a commencé à ressentir les effets positif de sa politique et je suis certain que ce sont ces résultats quoi joueront en sa faveur.

  16. Le président IBK a commencé un travail très important depuis son accession au pouvoir.
    Et malgré ce que ses détracteurs dirons,ses résultats plus que positifs parleront le moment venu.
    Et nous sommes certains qu’il passera haut les mains.

  17. A mon avis, le Mali revient d’une crise militaro-politique qui a fragilisé le tissu social. Pour recoudre ce tissu social, il faut de la part de tout un chacun une volonté ferme car on ne peut avoir la paix et la réconciliation que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Et cela réside dans notre état d’esprit et l’acceptation de l’autre tel qu’il est sans distinction de race et d’ethnie.

  18. Pour ma part, je pense que le défi de la paix et de la réconciliation nationale n’est pas la seule affaire du président de la république. A quoi serviraient les efforts du président en faveur de la paix et la réconciliation si nous populations sommes pas préparées à celles-ci ? Donc à mon avis, ce challenge est l’affaire de tous. Le président a dit lors de l’opposition lors de leur présentation des vœux que nous venons de loin. Cela nous interpelle tous pour la reconstruction de la nation.

  19. ” D’autres disent même que le Président et son gouvernement travaillent à construire la victoire de l’opposition en 2018. Je puis leur dire que la surprise sera grande. ”
    Tièbilé peut toujours rêver. Il se fout le doigt dans l’œil car grande sera sa déception.

  20. La paix est le socle de tout développement durable. Pour ce faire, une application de l’accord de paix est primordiale pour le retour de la paix dans notre chère patrie. Je demande à la population de soutenir le gouvernement dans toutes ses actions en faveur de la paix.

  21. La détermination de nos autorités pour la mise en oeuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale est sans faille. Pour preuve, le président vient de créer un nouveau comité de suivi avec à sa tête le PM Modibo pour une mise en place dudit accord. Pour ce faire, nous, population devront les accompagner dans cette lancée pour que notre pays retrouve son lustre d’antan.

  22. Je remercie Hubert pour cette séquence de mise au clair. Pendant que le président s’attelle à œuvrer pour le bien-être de ces concitoyens, des opposants véreux cherchent à le nuire. Tant pis pour eux car le président reste dans sa dynamique.

  23. Je salue et encourage le président pour ses efforts inlassables en faveur de la paix et du bien-être des populations. Contrairement à ce petit monsieur qui pense que le président travaille pour l’opposition, il se fout le doigt dans l’œil.

  24. Depuis la signature de l’accord de paix, le président n’a aménagé aucun effort pour la mise en oeuvre de celui-ci. Pour ce faire, je demande à la population de s’approprier cet accord afin que notre pays retrouve son lustre d’antan.

  25. Pour ma part, la réponse de Hubert Coulibaly quant aux propos de Tièbilé est sans équivoque. Je pense qu’il est temps que ce petit monsieur revienne sur terre car un pouvoir ne se gagne pas par les calomnies et les diffamations.

  26. Vivement que les opposants changent un peu leur manière de concevoir la politique en faisant preuve d’objectivité pour l’avenir de ce pays. Cela y va de notre intérêt à tous.

  27. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme TIEBILE et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, que honte de la part de TIEBILE DRAME, l’assemblé a d’autre chose que de saisir un tel dossier.

  28. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  29. Entant que fils digne de cet pays, nous devrions tous se souciés l’avenir de cet pays, alors il faut réellement que la population se mobilise pour défendre le régime en place, car il est en train de faire tout ce qui est à leur pouvoir pour le bonheur des Maliens.

  30. Avec le nouveau gouvernement IBK compte offrir ce qui y a de mieux pour les maliens. Tous les ministres sont appelés à donner le meilleur d’eux pour atteindre l’objectif que le président s’est assigné.
    Cette année est une année de grands défis donc aucune tolérance pour les ministres

  31. Il ne faut pas se voiler la face, IBK est un travailleur infatigable qui veut le meilleur pour le Mali. C’est pourquoi il n’a jamais cessé de chercher les fonds afin de développer ce pays qui a tout perdu du fait de la crise. Nous pensons que nous sommes sur la voie du développement.

  32. On reconnait la capacité d’un journaliste à travers ses articles et ces idées qu’il évoque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrête de dire des bêtises sur l’autorité du pays.
    Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.
    On sait réellement que vous êtes en complicité avec certain opposant comme TIEBLE DRAME qui cherche à rendre la situation beaucoup plus difficile en critiquant IBK.

  33. Si les maliens ont accordé leur vote à IBK c’est qu’il est l’homme qui peut aider véritablement le Mali pour son développement effectif. A travers ce discours, nous lui réaffirmons notre confiance afin de réaliser tous ces projets de grande portée pour notre pays

  34. Il faut bien reconnaitre qu’IBK est un démocrate qui a donné la chance à l’opposition de s’exprimer en lui accordant certaines prérogatives. Le président est accusé par des faits injustifiés. Il n’a jamais outrepassé les lois pour faire passer quiconque.

  35. Mr Tiéman Hubert Coulibaly pour avoir réveiller cet idiot de Tiébilé de son cauchemar. Ce Monsieur est nuisible pour le Mali et laisse croire le contraire à ses pauvres militants qui le suivent sans s’informer

  36. Le PARENA et son guide de taureau m’ont déçu depuis qu’ils ont cherché à saboter la visite d’état du président à Paris. Ce petit monsieur ne peut rien apporter à pauvre. IBK travaille pour relever le Mali car si nous sommes à ce stade c’est bien par leur faute

  37. Comment peut-on être nuisible pour son propre pays en ne voulant pas la paix. il est important de lui poser la question comment comptes tu diriger ce pays s’il n’y pas de paix.
    Je sais même pas pourquoi il est allé à l’école. Qu’il pourrisse dans son trou à rat de maison

  38. Nous saluons les efforts du président pour que le pays puisse retrouver la paix. Il faut notamment remercier les partis signataires pour leur engagement et leur volonté manifeste pour la paix.

  39. Merci Monsieur Tiéman pour cet éclairci. Le président mène une lutte sans merci contre la corruption et le manque d’emploi des jeunes.
    Les reformes des instances de lutte contre la corruption font croire que notre société se portera mieux sans ce fléau

  40. L’UDD et PARENA sont tous des partis politiques qui ne veulent pas l’avancer du pays.
    Normalement l’opposition doit tout fait pour aider le gouvernement a bien fait son travail, mais pour les opposants Maliens c’est tout à fait le contraire.

  41. Il faut que les opposants, les partis politiques, les religieux se donnent la main pour non seulement renforcer la laïcité de l’Etat mais aussi le multipartisme.
    Sans l’aide du peuple le président ne peut pas exercer librement sa fonction.

  42. Vraiment les opposants commencent a tapé sur nos nerfs par des bobards qui sortent de leurs bouches, par des mensonges qui sortent de leurs bouches, vraiment ces opposants sont des véritables traîtes qui sont contre le bonheur des Maliens.

  43. Le PARENA et l’UDD sont des partis politiques qui regroupe de bande des menteurs, il faut que TIEBILE DRAME et Hubert et ses paires arrêtent de mentir sur gouvernement, on sait maintenant que TIEBILE ces collègues ne sont rien d’autre que des pollueurs publique.

  44. Le gouvernement Malien fait tout pour le bonheur des Maliens, malgré tout cela certains comme TIEBILE et ses compagnons cherchent de nuire à la gouvernance d’IBK, que honte de la part de TIEBILE DRAME et tieman hubert.

  45. Il faut que TIEBILE DRAME et Tieman hubert son parti arrête de faire des reproches inutiles, , ha !!!!!!!!!!!!! Quel honte de la part des deux ****.

  46. 2partis de bergers dont les membres sont les moutons ,cela démontre leur insolence dans leur articles ,ils sont trop bornés.HA!!! Qui aurait crut que la vrai nature des opposants était justes des bergers 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  47. PLUS LAUDATEUR QUE LUI TU MEURS ! DEJA IL PENSE AUX BENEFICES A GAGNER DANS LE SECOND MANDAT DE IBK. UN EXPERT EN PROSPECTIVE D' ECONOMIE FAMILIALE.

  48. Soit patient, on est pas en 2018 Monsieur le Ministre,
    Au lieu de préparé ton parti pour les élections, non vous soutenez votre adversaire, quel honte

  49. Soit patient Monsieur le Ministre on est pas encore en 2018 pour parler d’élection. Au lieu de préparé ton parti pour les élections ,non vous ne faite que soutenir votre adversaire, quel honte!

    • Selon nos sources, il aurait parlé de centaines de millions pour arroser le président, ainsi que ses proches, parlant de l’affaire des 1000 tracteurs.

      La honte est la : Quand l’argent volé est remis au président…mandé Zounkèba….
      On sait que les relations entre le ministre de l’Economie et des Finances n’étaient pas des meilleures, mais aux différentes raisons avancées, s’ajoute que le président Ibk a décidé de se débarrasser de lui quand il a reçu certains enregistrements où il disait des choses qu’il ne fallait pas dire au tout venant. Selon nos sources, il aurait parlé de centaines de millions pour arroser le président, ainsi que ses proches, parlant de l’affaire des 1000 tracteurs. Une raison gravissime qui vient s’ajouter à d’autres, précédemment évoquées.

      Mali zoon té fila yé IBK déyé zounyé! Igor ya foo Pignaaa! mandé zoun ibk doo!

Comments are closed.