Nuit de l’Ujrm : La 1re édition prévue le 18 juin

0

 L’Union des journalistes reporters du Mali tiendra sa première Nuit (une soirée dédiée à la récompense des meilleurs journalistes reporters et patrons de presse), samedi 18 juin, prochain à l’hôtel de l’amitié.  L’accès est subordonné à la présentation d’une carte d’invitation. Cette information a été livrée à la presse par son président, Boubacar Kanouté, samedi 11 juin dernier, à la Maison de la presse.

En effet, selon Kanouté, c’est dans le cadre de l’exécution de son  plan d’actions que l’Union des journalistes reporters du Mali organise cette nuit de gala dénommée la Nuit de l’Ujrm pour la première fois. Elle sera l’occasion de primer les meilleurs journalistes reporters et patrons de presse en guise d’encouragement car, selon lui, les conditions de vie et de travail des reporters sont dans une précarité sans précédente, et ce n’est pas tous les patrons qui pensent à améliorer les conditions de ses reporters.

«Cette première édition est placée sous la haute présidence du ministre de la Communication, de l’Economie numérique et de la Modernisation de l’administration, M. Harouna Mamadou Toureh et  co-parrainée par M. Salif Sanogo, ancien DG de l’Ortm, et Mme Fatoumata Mbraka Mint Hamoudy, présidente de l’Association Femmes d’ici et d’ailleurs», a-t-il indiqué.

Avant d’expliquer : « Lors de cette soirée,  l’Ujrm va  récompenser les meilleurs patrons de presse et les meilleurs journalistes reporters du Mali de chaque catégorie d’organe de presse (télévision, radio, presse écrite, presse en ligne). Cette  tâche a été confiée à un jury composé d’un représentant de chaque faîtière de différentes catégories d’organe de presse, à savoir l’Unajom, Appel-Mali, Urtel, Assep et Ujrm.

A en croire le président, à travers cette nuit, l’Ujrm veut récompenser les patrons de presse qui assurent la sécurité sociale et de travail de leurs journalistes reporters et aussi de récompenser les journalistes qui se font distinguer par leur sérieux dans le travail (comportement sur le terrain et respect de l’éthique et de la déontologie dans le traitement de l’information).

« Pour l’atteinte de nos objectifs pour une presse malienne assainie, nous lançons un appel vibrant à tous les acteurs de la presse malienne à accompagner cette initiative », a-t-il dit.

Pour rappel, l’Union des journalistes reporters du Mali est créée en 2019 et qui regroupe l’ensemble des journalistes reporters du Mali de Kayes à Ménaka. Son objectif principal est d’assainir le secteur de la presse malienne, qui souffre d’une anarchie totale.

Son but est aussi de promouvoir et protéger les droits et devoirs de ses membres,  valoriser le métier du journalisme ;  former  ses membres pour une meilleure connaissance du métier du journalisme ;   veiller au  respect de l’éthique et la déontologie du métier du journalisme  et enfin  promouvoir la solidarité et le respect mutuel entre ses membres, d’une part, et promouvoir la liberté d’expression, d’autre part.

Par ailleurs, il a remercié tous les partenaires, plus particulièrement la fondation Tuwindi, Asfia, Nouvelle Horizon, Mandé TV et Joliba TV  qui ont  bien voulu les accompagner sans condition. Il a également émis une mention spéciale au parrain Salif Sanogo, dont l’apport a, dit-il, été inestimable dans l’organisation de cette soirée. Il n’a pas oublié la marraine, Fatoumata Mbraka Mint, pour son soutien financier.

Moussa Sékou Diaby

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here