Amadou Tidiane Dansoko Lutte contre le Glaucome et la cataracte : une fondation voit le jour au Mali

0

Désormais une fondation de lutte contre le  glaucome et la cataracte, deux maladies   invalidantes et peu connues, existe au Mali. Ses responsables   étaient face à la presse hier Jeudi à Korofina-sud  à l’immeuble Io Konté. La conférence a été animée par Arouna Mory Coulibaly, Président et Administrateur général de la dite fondation, entouré  de certains membres de la fondation. L’objectif de cette conférence était, d’une part de faire connaitre l’existence de la fondation à l’opinion nationale et internationale, et d’autre part, d’échanger avec les medias sur ces maladies qui sont  peu connues du public.

Selon le conférencier, la cataracte et le glaucome sont deux maladies bien différentes, même si elles peuvent survenir chez un même patient.

A ses dires, le glaucome et la cataracte sont des maladies oculaires plus fréquentes chez les personnes âgées, il n’est donc pas rare de les voir ensemble. Généralement liée au vieillissement, la cataracte est due à une opacification progressive du cristallin qui  est la lentille de forte puissance, présente au milieu de l’œil. «  Lorsque la cataracte devient très pressente, elle gêne la vision de loin et de près au point de devenir gênante dans la vie quotidienne », a indiqué M. Coulibaly.

Son traitement est uniquement chirurgical, et l’intervention consiste à enlever le cristallin vieillissant et le remplacer par un cristallin en matière plastique (silicone ou acrylique). De grands progrès ont été faits dans la chirurgie de la cataracte et les patients peuvent être opérés sous simple anesthésie locale, en « ambulatoire » (le patient est hospitalisé moins de 24 heures, souvent quelques heures),  nous a fait savoir  le conférencier.

« Deux membres de ma famille sont atteints par cette maladie. Dans les jours à venir, ma fondation entend mettre tout en œuvre pour venir en aide aux personnes atteintes  par cette Maladie ».

Rappelons que la fondation Glaucome et Cataracte a vu le jour en février 2013, sous  le récépissé numéro 011/MATDA-DNI.

Elle a pour objectif de combattre cette Maladie tout en plaidant la cause des plus démunis afin de leur faciliter l’accès aux soins nécessaires.

A ses dires,  la fondation n’a pas de  fonds et fonctionne avec ses maigres moyens. D’où son cri de cœur aux personnes de bonne volonté de secourir la fondation avec des dons  matériels et financiers.

Amadou Tidiane Dansoko

PARTAGER