Accrochage entre policiers et manifestants : Des marcheurs rossés !

0

Le vendredi dernier, à Badalabougou, en Commune V du District de Bamako, a eu lieu un accrochage entre les forces de l’ordre et la population de Badalabougou qui, depuis des mois, exige la délocalisation du Quartier général de la force du G5 Sahel.

 

Rappelons que cette manifestation réprimée par les forces de l’ordre a été initiée par les jeunes du quartier qui exigent depuis des mois le déménagement du Quartier général de la G5 Sahel dont l’installation les rebutent. Une exigence sans réponse appropriée de la part des autorités du pays qui a contraint les habitants du quartier, soutenus par d’autres, à manifester leur colère à travers cette marche.

 

«Pas de G5 Sahel à Badalabougou. Votre place n’est pas à Bamako, mais au nord et au centre du pays», scandaient les marcheurs. «Partez ailleurs», pouvait-on lire sur les pancartes et les banderoles.

 

Faute de n’avoir pas été entendus, les jeunes du quartier ont décidé de déloger eux-mêmes la force du G5 Sahel des locaux du Mess des Officiers où elle réside depuis plus d’une année suite à l’attaque de sa base installée dans le centre du pays, à Sévaré. En effet, l’intervention des forces de l’ordre s’est soldée par des troubles dans tout le quartier et ses environs.

 

Face à des marcheurs armés de pierres, les forces de l’ordre ont fait usage de la force afin de pouvoir les disperser. Dans le cafouillage, des véhicules et des motos ont été saccagés et volés. Aussi, parmi les manifestants, plusieurs blessés sont à déplorer.

 

Reste à savoir si les autorités qui avaient annoncé la décision de la délocalisation du QG de la force du G5 prendront des dispositions afin d’éviter des accrochages entre forces de l’ordre et habitants de Badalabougou.  

F. Doza  

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here