Assimi Goïta sur les ANR : « l’heure est enfin arrivée… »

0

Le président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, s’est adressé, ce jeudi soir, au peuple malien. Dans une intervention d’environ huit minutes, le Chef de l’Etat a invité tous les Maliens à prendre part aux Assises nationales de la Refondation (ANR) qui se dérouleront du samedi 11 décembre au jeudi 30 décembre.

-maliweb.netLa barbe soigneusement rangée contrairement à son habitude, nouveau treillis militaire couleur sable, l’ancien commandant des Forces spéciales est apparu, à la télévision nationale, dans un look soigné. Assimi Goïta qui avait multiplié les rencontres ces derniers jours au palais de Koulouba a tenté, ce jeudi soir, d’embarquer le maximum de Maliens dans le ‘’ train’’ des Assises nationales de la Refondation. Un rendez-vous qui, en gros, va déterminer la nouvelle durée de la transition.

 « L’heure est enfin arrivée de faire face aux Assises nationales de la Refondation de l’Etat du Mali avec détermination et sur fond d’amour ardent de la Patrie », a indiqué le Colonel Assimi Goïta. Pour le Chef de l’Etat, les ANR, c’est l’occasion rêvée de « suspendre les clivages politiques, sociaux et idéologiques ». Paysans, bergers, artisans, ouvriers, ménagères, personnes âgées, notables, déplacés ou réfugiés, les ANR qui démarreront au niveau local avant les sessions finales à Bamako, donneront, selon Assimi Goïta, la parole aux sans-voix.

Des non partants…

Reportées déjà une fois, les ANR ne réuniront pas tous les Maliens. Des partis politiques dits du Cadre d’échange des Partis et Regroupements de Partis politiques pour une Transition Réussie au Mali annoncent leur non-participation à ce rendez-vous. Ainsi, l’ASMA-CFP de Soumeylou Boubèye Maïga, le YELEMA de Moussa Mara, le MOREMA de Kassoum Tapo, ou encore la CODEM d’Housseyni Amion Guindo rejettent les assises. Une mascarade, selon eux, pour les autorités de la transition en vue de se faire légitimer et s’accorder plus de temps au pouvoir.

Avec les arrestations de Kao Djim et plus récemment d’Oumar Mariko pour des propos contre le Premier ministre, des Maliens se demandent si leur parole ‘’ ne les avalera pas.’’ Dans son discours, le président de la transition s’est voulu rassurant. « Il s’agira pour le peuple, de s’exprimer en toute liberté, sans tabou et sans exclusive », a-t-il affirmé dans son adresse aux Maliens.

Les ANR, ce sera un rendez-vous, selon Assimi Goita, pour s’interroger sur le Mali de demain dans le but d’avoir un nouveau type de malien avec une nouvelle mentalité et un nouveau comportement. Un rendez-vous qui permettra de définir le type de leaders pour construire et conduire le Mali nouveau.

 

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here