Assises Nationales / Organe Unique : Le M5-RFP fustige les opposants

1

Depuis un certain temps, la question des assises nationale et  de l’organe unique de gestion des élections  défraie la chronique. Elle est  discutée même dans les salons feutrés de Bamako. Certains approuvent leur nécessité.  Par contre, beaucoup les considèrent inopportuns et s’y opposent. Ce comportement ‘’peu orthodoxe’’ des opposants est décrié par le M5- RFP.   

Dans une déclaration rendue publique le 16 septembre 2021, le mouvement du 5 juin Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) dit avoir appris avec amusement  à travers un communiqué de presse daté du 13 septembre 2021,  du ‘’cadre d’échange des partis et regroupements des partis politiques pour une transition réussie au Mali’’, qu’il y aurait des convergences sur l’organisation des élections générales du 27 février 2021.  Le M5-RFP n’approuve pas ce comportement  qu’il qualifie de  ridicule.

Les membres du M5-RFP  se posent la question à savoir comment l’attitude politique peut être plus insipide que la tentative enfantine d’opposer l’URD au M5-RFP ou encore le premier ministre au président de la transition. Poursuivant, le M5 se pose d’autres questions à savoir comment l’imposture politique peut-elle dépasser le fait de se donner la mission de travailler pour une transition réussie au Mali alors que l’objectif réel était de savonner une planche sur laquelle eux-seuls glisseront.

Tous les actes, toutes les déclarations du cadre d’échange n’ont qu’un seul et même objectif : faire échouer la transition. Cet état de fait alimente la colère du M5-RFP qui estime qu’il est libre aux revanchards responsables de la descente du Mali aux enfers de se liguer pour caresser le rêve impossible de reprendre un pouvoir perdu du fait de leur corruption érigée en mode de  gouvernance.

C’est ainsi que le M5 rappelle aux participants que le peuple malien qui n’est pas amnésique se rappelle qui est responsable des engrais frelatés, des détournements de fonds alloués à l’achat d’équipements militaires, des avions payés non livrés ou cloués au sol pour ne citer que ceux-ci. Pour le M5, les participants veulent mettre la couverture de leur statut de candidat ou d’apposer radicalement pour échapper à ses responsabilités.

Par rapport à l’organe unique de gestion des élections, le M5-RFP déplore le comportement peu orthodoxe de ceux qui s’y opposent. Pour lui,  les conjurés qui sont vent debout contre l’organe unique de gestion des élections et les assises nationales de la refondation ont été invités à faire des propositions d’amélioration qui seront prises en compte. « Ils refusent de s’inscrire dans une transition inclusive et participative pour se complaire dans la critique stérile qui ne fera pas le Mali. Alors que les points de contestation sont inscrits dans le PAG et qui sont  partagés  par la société civile et une frange de la classe politique.  En lieu et place d’aider à la réussite de la transition, certaines se promènent dans les ambassades et les pays voisins pour comploter contre leur propre pays sans aucun état d’âme, sans le moindre esprit patriotique », dit-il.

Cet état de fait envenime la colère de M5- RFP qui estime que le CNT est le cadre propice pour discuter des questions qui divergent ou des questions mal comprises car la plupart de ces partis siègent au CNT. C’est ainsi que le M5-RFP, tout en rejetant toutes formes de chantage et les ultimatums, se dit ouvert à tous les débats pour une vraie réussite de la transition.

Bissidi SIMPARA 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here