Bakary Togola, président de l’APCAM en exclusivité : « Les accusations à mon endroit sont fantaisistes »

8

Depuis plusieurs semaines, le président de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, est accusé par presse interposée, lesquelles accusations sont amplifiées par les réseaux sociaux. Il s’agit, entre autres,  de mauvaise gestion,  d’imitation de signature du PDG de la CMDT.  Ce qui a fait dire à certains que ce dernier a été interpellé, puis écroué à la grande prison de Bamako.

Approché par nos soins, hier dans la matinée, à son domicile sis à Yirimadio, un vaste domaine dans lequel se trouvent une mosquée,  un aquarium et beaucoup d’autres décorations, cases et lieux de réunion. Dès l’entrée, l’on tombe sur un vaste garagerempli de voitures, surveillé par des gardiens. A droite, une autre cour, avec des visiteurs de tous les côtés, au milieu, un hangar bondé de monde, le tout dans un silence assourdissant. Plus loin, on aperçoit le bâtiment principal en R + 1. Tout le monde attend le maitre des lieux.

Sans tarder le voici qui arrive et donne des instructions pour que l’hôte du jour, votre fidèle serviteur, soit conduit et installé à gauche, sous un petit hangar, proche de l’aquarium.

Quelques instants après, Bakary Togola nous rejoint, très requinqué, visiblement satisfait de notre approche. Après les salamalecs, nous avons lancé la première question en ces termes : Nous vous croyons en prison, qu’est qui explique votre présence ici ?

Il s’éclate de rire, avant de soutenir :« les accusations à mon endroit sont fantaisistes. Ce sont des mensonges, des imaginations, au mépris de ce qu’il faudrait faire. Ce n’est pas simplement sérieux ». Ensuite, il sort une pile des dossiers avec des dizaines de chèques co-signés par lui et son accusateur, un certain Fadiala Coulibaly. Ce dernier est responsable administratif et financier du Programme d’appui à l’amélioration de la gouvernance de la filière coton (PASE II). Selon notre interlocuteur, Fadiala Coulibaly est son principal pourfendeur parce que simplement, il a été mis fin à son contrat, conformément à la procédure en la matière.

« Moi, je ne suis ni coordinateur du projet, ni comptable encore moins responsable administratif et financier. En ma qualité du président de l’APCAM, je ne connais ni les fournisseurs, ni les prestataires de services de ce projet. Je suis simplement cosignataire en tant que bénéficiaire. S’il y a mauvaise gestion ou détournement, il faudrait le voir à d’autres niveaux. Moi, j’en suis alors une victime.  Je n’accepterai plus d’attaque personnelle à mon endroit. C’est pourquoi, j’ai saisi le tribunal de la commune V, à travers une plainte en diffamation contre Fadiala Coulibaly », a-t-il expliqué. Avant de préciser que ce dernier, « accompagné de sa famille, est venu chez lui pour demander pardon, les deux mains derrière le dos. En bon musulman, j’ai accepté sa démarche. Malheureusement, il a repris du service, selon Bakary Togola, en tentant de mélanger les serviettes et les torchons.  C’est ainsi que j’ai appris qu’il est allé à l’inspection de travail pour m’accuser de licenciement abusif, en réclamant 30 millions de FCFA de dommages et intérêts. De même, il m’est revenu qu’il a approché le ministre de la Justice, réputé être un ses proches, ainsi que le pôle économique pour introduire une plainte relative à une supposée mauvaise gestion au niveau de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs. Il n’a aucune qualité pour agir parce qu’il n’est pas membre de cette organisation. Il est dans la diversion, dans l’intoxication et dans la diffamation ».

Le président de l’APCAM persiste et signe qu’il n’a jamais reçu une citation d’une quelconque autorité judiciaire à fortiori répondre devant le pôle économique afin d’être inculpé.

Concernant l’accusation d’imitation de signature du PDG de la CMDT, Bakary Togola estime que c’estsimplement grotesque, cruel et couard.

« Je ne suis pas à ce niveau, qu’on se respecte. Je n’accepterai plus d’attaque personnelle à mon endroit », a-t-il conclu.

El Hadj Chahana Takiou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Comme d’habitude, les articles de Chahana Takiou donnent toujours envie de vomir…On se croirait lire un magazine de promotion de Bakary Togola et sa demeure.
    Néanmoins, expliquez-nous l’origine de toute cette opulence que décrivez chez ce Monsieur Bakary Togola ? Vient-elle de ses champs agricoles ? Si OUI, pourquoi n’a t-il pas démontré une telle richesse avant qu’il ne soit nommé à la tête de l’APCAM ? Ni ses productions agricoles, ni son revenu de salaire ne peuvent lui permettre de maintenir un tel train de vie pour longtemps. Il doit nous expliquer s’il a d’autres types de revenus, sans quoi il est un présumé voleur.

  2. Alors ! Tout ce qui est écrit sur cette affaire Bakary TOGOLA est bien dit , pourvu que cela soit la vérité . Mais j’emets de très sérieux doutes pour deux raisons: le journaliste titulaire de l’article en question et Bakary TOGOLA . MM Chahana TAKIOU et Bakary TOGOLA sont les oiseaux du même plumage . Un autre journaliste présent sur les lieux de l’interview pouvait donner plus de crédibilité à l’article . Néanmoins attendons voir la suite de l’evement . Sinon, M. TAKIOU devait rencontrer le protagoniste de M. TOGOLA , un certain Fadiala nommément cité par l’accusé. Dans l’exposé TOGOLA déclare même avoir reçu ce dernier accompagné des membres de sa famille les mains au dos pour des excuses que TOGOLA dit avoir accepté . En principe , son cas est clos. Mais , je doute que TOGOLA et TAKIOU ont sciemment noyé le poisson dans l’eau , une manière de distraire l’opinion publique . Les accusations contre Bakary TOGOLA sont loin d’etre le seul cas de M. Fadiala . Attendons de voir la suite. Personne ne souhaite voir son prochain en prison, mais un seul clan ne doit pas s’accaparer des biens du monde rural. Tout ce que je sais Bakary TOGOLA comparaîtra devant les juridictions ne serait que sauver son honneur . Il est loin d’etre innocent des accusations portées contre lui qui ne datent pas d’aujourd’hui. Dans sa gestion de l’APCAM , que ça soit sous ATT comme sous IBK, il a toujours utilisé les fonds du monde rural comme sa propriété privée , les exemples ne manquent pas, je citerai seulement deux cas: les engrais frelatés il est dedans, l’histoire des tracteurs idem. C’est vrai qu’il n’est pas le seul mais à joué un rôle important dans ces deux cas de malversations comme dans bien d’autres. Il est dans le cercle restant des Présidents de la République cités plus haut, rien que pour se protéger . Ses faits et gestes sont connus des maliens. Les multiples largesses partout où il passe sont connus des maliens. Même la présence de TAKIOU j’allais dire son « equipe » triée parmi ses amis en dit long sur cette interview . Concernant la plainte contre M. Fadiala devant le Tribunal de la commune V du District de Bamako, attendons voir la suite . Mais , en connaissance de cause, je dirai que Bakary TOGOLA doit rendre de lui même le tabilier avant qu’il ne soit trop tard. Dans la vie d’un homme il y’a un temps pour chaque chose: Un temps pour manger, un temps pour dormir , un temps pour rire , un temps pour même mourir . En ignorant cette réalité , on risque de sortir par la fenêtre de l’histoire. Qu’Allah le tout puissant sauve sauve le monde paysan.

  3. Tachana est un simple griot qui est aller à la rencotre de Bakary pour lui soutirer de l’argent
    je oeux jurer qu’il a reçu quelque chose en sortanton peut être pauvre mais être digne dans sa pauvrété
    lui il ne l’ai pas
    je pense qu’il était en congè c’est pourquoi les débats dundimanche sur Afracable se passent bien
    dès qu’il reprend les gens n’auront plus envie de regarder cette bonne émission
    misérable Tachana corrige toi
    mais juste un bellah

  4. ELHADJI vous ne méritez pas de porté ce nom ,monsieur chahana . Car vous viviez de la diffamation et du mensonge . Un peu de respect pour cette religion .

  5. Le journaliste du régime a repris du service. Il est l’avocat des tenants du régime au détriment de ses concitoyens qui souffrent.
    Pourquoi aller chez Bakary Togola hors c’est lui Chahana qui chante que la loi est dure mais c’est la loi.
    Son mentor dit qu’il est cité devant le tribunal du travail et autre. Qu’on laisse ces structures gérer. Pourquoi exhiber des documents pour se justifier à un organe de presse et est-ce que cet organe est qualifié pour se prononcer sur la verticalité des dits documents.
    Simplement Chahana Takiou est parti chercher son prix de mouton. Dieu sauve le Mali.

  6. Je jure devant Dieu, meme toute l’eau du fleuve Niger, le Djoliba, de guinee au Mali..jusqu’au Nigeria.Toute cette eau ne peut pas rendre togola pur.

  7. Et voilà, Yana Takoula le ventre rempli a écrit qui fait rang de décision de justice : son confrère griot Togola est blanc comme neige 😂😂😂😂😂😂😂. Où quand deux clowns se rencontrent.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here