Composition du Conseil national de la Transition : Le CNSP face à la colère de la classe politique !

8

L’ancienne majorité présidentielle, l’ancienne opposition et les partis politiques centristes, tous, malgré leurs divergences, se retrouvent dans un grand mouvement pour dire « non » aux pratiques « attentatoires » à la démocratie. C’est à quoi le Comité national pour le Salut du Peuple risque de faire face s’il s’entêtait à mettre en place le Conseil national de la Transition (CNT) sur la base de l’actuelle clé de répartition rejetée, en majorité, par la classe politique et le M5-RFP.

18 mois, c’est beaucoup pour réussir la refondation de l’État et organiser des élections générales libres et transparentes, mais les autorités transitoires risquent de passer la majorité de leurs temps à gérer des différends. En plus de la grogne sociale avec une multitude de grèves que le gouvernement n’arrive pas à résoudre, le CNSP vient de monter une grande partie de la classe politique contre lui dans le processus de la composition du CNT.

En effet, la décision de n’accorder que 11 onze sièges aux partis politiques dans le prochain CNT et les prérogatives données au Vice – Président de la Transition de recevoir les candidatures et après examen, d’en arrêter la liste des membres du Conseil National de la Transition, ont suscité la colère des groupements et partis politiques. C’est en tout cas ce qu’ont laissé entendre des partis et groupements politiques de l’ancienne majorité présidentielle et des centristes, dont l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM), COFOP, ARP, Alliance JIGIYA KURA, le Parti PSP (membre du FSD-SAP), le Parti PRVM FASOKO, le Parti ADP MALIBA, le Parti YELEMA.

Ces partis et regroupements politiques ont, après plusieurs constats, unanimement décidé de ne pas désigner leurs représentants pour siéger au sein du Conseil National de la Transition. Mieux, ils ont invité à une union sacrée pour préserver les acquis démocratiques et sauver la République ».

Bientôt une fédération des forces entre le M5-RFP et ces groupements de partis politiques ?

Le plus grand absent à cette rencontre des partis et groupements politiques était le Front pour la sauvegarde de la Démocratie (FSD). Mais selon nos sources proches de sa direction, ce front ainsi que d’autres partis politiques membres ou proches ont été saisis à la veille de la réunion qui a été tenue le jeudi dernier.  Étant membre du M5-RFP, le FSD a souhaité, pour un début, que chacun des partis et groupements politiques fasse son communiqué pour donner sa position individuelle sur la question de la composition du CNT. Mais, nous informe-t-on, si le CNSP ne recule pas, il faut s’attendre à une fédération des forces entre le M5-RFP, le FSD et les partis et groupements politiques signataires de la déclaration du jeudi dernier. « Si le CNSP s’entête, il va retrouver la classe politique contre lui. Le M5-RFP, le FSD et tous les autres vont fédérer leurs forces avec les partis et groupements politiques signataires de la déclaration du jeudi 12 novembre pour sauver la démocratie malienne. Nous n’allons pas accepter ces pratiques des militaires », nous a un confié un membre influent du M5-RFP.

Avec toutes ces oppositions, même si le CNSP arrive à mettre en place le CNT et imposer son vice-président comme président de cette institution, il aura du mal à travailler. Il aura presque toute la classe politique contre lui et aura du mal à réussir sa mission.

Boureima Guindo 

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. LE MALI DOIT SE DÉBARASSER DE CES VIEUX VAUTOURS COMME LES CHOGUEL MODIBO SOUMI ET CONSORTS… ILS SONT RESPONSABLES DE NOTRE CHUTE. ILS N’ONT AUCUNE VISION OU PLAN POUR CONSTRUIRE UN MALI NOUVEAU. ILS SE CROIENT INDISPENSABLES POUR CONTINUER A VIVRE SUR LE DOS MALIENS ET ENVOYER LEURS ENFANTS A L’ÉTRANGER POURQU’ILS REVIENNENT VOLER A LEUR TOUR. IL N’Y AURA AUCUN CHANGEMENT AU MALI AVEC CES POLITICIENS CORROMPUS. IL FAUT LES LIVRER A LA JUSTICE POPULAIRE. LE PEUPLE SAURA SE RENDRE JUSTICE ILS PARLENT DE CHANGEMENT ET DE REFONDATION PAR PURE DÉMAGOGIE JE DIS TOUT LE POUVOIR A L’ARMÉE POUR RECONSTRUIRE LE MALI PENDANT PLUS DE TRANTE ANS CES POLITICIENS ONT SUCÉ LE PEUPLE MALIENS AVEC LEURS MENSONGES CHOGUEL MOUNTAGA TALL LES RELIEUX POLITICIENS SONT DU POISON POUR LE MALI

  2. Government must be designed to facilitate modern living development but under total circumstance existing in Mali development of modern living must have focus of winning war plus providing essentials to living to general population. Those who are unwilling too in great security facilitate whatever it take to win war are unfit to govern. Unfortunately M5- RFP is showing that disposition. I hope it soon change being it is selfish plus not in Mali best interest. Winning war should exceed all other desires of government plus government should act in accordance.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. LE ROI BITON DE SEGOU
    Préparer les élections et se faire élire, s’ils veulent gouverner????
    Tu as posé là le nœud du problème.
    Comment préparer les élections,si l’ARBITRE DÉVIENT L’ACTEUR POLITIQUE?
    Vous croyez que ces militaires vont donner le pouvoir à des personnes dont ils se méfient?
    ON PROCLAME QUE LES ACTEURS DU MOUVEMENT DÉMOCRATIQUE SONT DÉPASSÉS,QU’IL FAUT QU’ILS SE RETIRENT.
    Qui doit décider du sort des acteurs du mouvement démocratique?
    Le peuple?
    Ou les militaires?
    LA DEMOCRATIE, C’EST LE CHOIX DU PEUPLE.
    Le peuple doit mettre fin à la présence des acteurs du mouvement démocratique sur la scène politique dans les urnes.
    Autrement, on est plus en démocratie.
    Des opportunistes,des charognards incapables de gagner dans les urnes veulent profiter des militaires pour s’installer au sommet de l’État comme l’a exactement fait IBK en 2013.
    Toutes ces manipulations des militaires consistent à éviter le choix du peuple.
    Ceux qu’on veut écarter, qu’on dit qu’ils ont échoué disent qu’il faut organiser de façon transparente des élections.
    Ils n’en veulent pas.
    Ils ont peur de la sanction populaire.
    Ça veut dire, en fait, qu’il n’y a pas eu échec de tous les acteurs politiques de MARS 1991.
    Les militaires et leurs soutiens en sont conscients.
    Ils savent qu’une élection sincère et transparente, c’est une figure de la classe politique des années de 1992 à aujourd’hui qui va gagner,que les candidats qu’ils veulent imposer vont être ridiculisés.
    Donc la classe politique veut des garanties de l’organisation sincère et transparente des élections après des réformes nécessaires avant “D’ALLER PRÉPARER LES ÉLECTIONS ET SE FAIRE ÉLIRE, S’ILS VEULENT GOUVERNER”.
    Le ROI BITON DE SEGOU,l’illégitimité est la cause de l’instabilité chronique au sommet de l’État.
    Depuis 2002,la LÉGITIMITÉ n’est plus respectée au Mali.
    Qu’on le veuille ou non, l’ADEMA PASJ était le parti qui a gagné en 2002.
    Un candidat indépendant(ATT)est venu créer le désordre.
    Pour gouverner, il a empêché l’ADEMA PASJ d’avoir la majorité absolue et imposer un candidat(IBK)que ce parti a chassé de ses rangs.
    Tout le problème de la démocratie malienne a commencé là.
    Tous ceux qu’on a reprochés à l’ADEMA PASJ existent dans le plus grand parti d’Afrique(l’ANC).
    Ce parti a même écarté son président pour corruption comme l’ADEMA PASJ l’a fait avec IBK.
    DANS TOUS LES PARTIS AU POUVOIR EN AFRIQUE LA CORRUPTION EST INSTALLÉE.
    Ça les empêche pas d’être légitime car c’est la société qui est reflétée dans ces partis.
    Seuls un pouvoir judiciaire indépendant milite les dégâts.
    L’ADEMA PASJ aurait gardé le pouvoir, l’instabilité connue en 2012 n’aurait jamais existé.
    Le principe, c’est la LÉGITIMITÉ démocratique au sommet de l’État.
    Elle ne peut se traduire que dans l’organisation d’une élection sincère et transparente.
    C’est ce qu’on demande aux militaires car ils se préparent à imposer des candidats c’est-à-dire un président de la république et des députés.
    S’ils réussissent, on est parti pour des années d’instabilité.
    Si on aime son pays, on doit empêcher que les militaires confisquent le pouvoir.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. du n’importe quoi comme si vous pesez lourd . Un vrais politicien ne cherche pas à créer du désordre mais à construire son pays par des idéaux et des projets . Pensez vous que les maliens sont encore près à vous suivre aveuglement, osez voir vous verrez le résultat , des vautours politique qui sont sur la scène juste pour satisfaire leurs libido . Les maliens soutiennent les militaires à 100/100 pour le recadrer non seulement le pays mais aussi la population.

  5. Gérer l’État est une activité politique.
    IL EST ININTELLIGENT DE CONDUIRE LA TRANSITION SANS LA CLASSE POLITIQUE AU CENTRE.
    C’est d’abord eux qui vont competir à la fin transition.
    Ensuite,c’est eux qui vont produire les meilleures IDÉES car ils sont aux contacts quotidiens avec la population,les meilleures IDÉES etant celles qui vont participer à aider la population à s’épanouir.
    En 1991,la classe politique c’était les associations politiques autorisées par le régime militaire,le multipartisme n’était pas encore en vigueur.
    ELLES ONT AIDÉ LES MILITAIRES CONDUITS PAR ATT À RÉUSSIR LA TRANSITION.
    Pourquoi les successeurs lointains d’ATT veulent faire autrement?
    ATT et ses amis voulaient faire passer le témoin.
    Ils ne voulaient pas tripatouiller les élections pour rester,sinon ils allaient collaborer avec les dignitaires de l’UDPM bien implantée.
    ILS N’ONT PAS FAIT CE QU’ASSIMI GOITA ET SES CAMARADES SONT ENTRAIN DE FAIRE.
    À les comparer à ATT, on comprend qu’ils sont entrain de manipuler pour faire élire un candidat.
    L’ARBITRE EST ENTRAIN DE DEVENIR ACTEUR POLITIQUE.
    Autrement les militaires faussent la compétition politique.
    Ça veut dire que les acteurs politiques sont entrain d’investir leurs énergies, leus finances dans une compétition perdue d’avance.
    À moins que certains acteurs décident d’imiter IBK c’est à dire accepter d’être le porte-drapeau d’un clan militaire contre les autres,on est parti pour connaître une dictature militaire déguisée.
    OSER CONTRÔLER L’ORGANE LÉGISLATIF,LE PLAN QUI A INSPIRÉ LE COUP D’ÉTAT SORT DE L’OMBRE.
    L’exécution de la division du Mali a inspiré les vrais auteurs du coup d’État à écarter IBK.
    LE NÉOCOLONIALISME S’APPUIE SUR DES RÉGIMES CRIMINELS POUR EXÉCUTER SES PLANS.
    La classe politique doit taire ses divergences pour sauver la nation.
    Qu’on ne duplique pas l’erreur fatale de MARS 2012 quand certains des acteurs politiques ont abandonné ATT.
    TOUTE LA CLASSE POLITIQUE DANS LA RUE POUR DÉNONCER LE COUP D’ÉTAT, ON AURAIT DÉJOUÉ LE COMPLOT INTERNATIONAL CONTRE NOTRE PAYS.
    La soif de pouvoir de certains,la haine d’en découdre avec ATT ont pris le dessus sur l’amour du pays.
    Il faut espérer qu’on a tiré la leçon.
    Si le patriotisme prend le dessus sur les intérêts partisans,le Mali sera le pays qui va empêcher le NÉOCOLONIALISME d’exécuter son plan.
    Ainsi permettre le début de la fin de la présence francaise dans ses anciennes colonies.
    C’est un moment important de l’histoire qui s’écrit en ce moment.
    Que ceux qui animent les partis politiques sachent qu’ils sont entrain de faire le combat de toute l’Afrique.
    Nos enfants, nos petits frères,nos grands frères jeunes officiers supérieurs sont manipulés contre leur pays.
    Apparemment MAHMOUD DICKO s’est rappelé de 2012 quand SANOGO,le CONSEIL ISLAMIQUE se sont associés pour élire IBK.
    Est-il capable d’en faire de même sans la structure du CONSEIL ISLAMIQUE?
    Les patriotes doivent sauver la démocratie malienne en mettant de côté leurs divergences politiques.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare’, qui est leur candidat?
      La’ ou’ les auteurs du mouvement democratique ont qui a’ ALMARHOUM ATT et ses amis militaires de gerer la transition, nos voyous nationaux d’aujourd’hui tiennent a’ avoir le pouvoir immediatement sans passer par les urnes!!!!
      CE QUI SE PASSE EST UNE GUERRE POUR LE PARTAGE DU BUTIN! VOUS LAISSEREZ LE MALI, LE PEUPLE MALIEN ET LE…. NEOCOLONIALISM EN PAIX!!!! DITES A’ VOS AMIS D’ALLER PREPARER LES ELECTION ET SE FAIRE ELIRE S’ILS VEULENT GOUVERNER!!!!!

  6. On s en fou de la colère de la classe politique

    Nous savons ce que nous voulons pour le Mali Koura

    Et ce n est pas avec ceux qui ont crée le problème que l on trouve la solution !!!!!!

    On laissera pas la France avoir !e Mali dans sa main jamais on préférerait mourir !!!!!!!!!!!!!!!!

    La mort vaut mieux que l humiliation !!!!!!!!!!!!
    La mort vaut mieux que l humiliation !!!!!!!!!!
    La mort vaut mieux que l humiliation !!!!!!!!!!!

    Pour l’Afrique nous militaire sommes résolus de mourir!!!!!!!!!

    Jamais Jamais l’on laissera le Mali a la France et à ses negre de maison jamais cela ne pourra se faire que sur nous cadavre !!!!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here