Consolidation de la paix et de la cohésion sociale au Mali : Les jeunes religieux déterminés à relever le défi

0

Pour consolider davantage la paix et la cohésion sociale au Mali, le Comité National de la Jeunesse des Groupements d’Eglise et Mission Evangéliques Protestantes au Mali (CNJ-AGEMPEM),  a organisé un Cocktail le 14 janvier 2016, à la Faculté de Théologie, de Missiologie  Evangélique du Sahel à Niamakoro. Outre la Jeunesse protestante du Mali, celles des communautés musulmanes et catholiques, étaient également fortement représentées.

«On est dans une dynamique de consolidation de la paix dans notre pays, le Mali. Se rencontrer est idéal pour nous,  pour diffuser le message de paix et de cohésion sociale dont le pays à plus besoin aujourd’hui. Au delà du caractère confessionnel, le message que j’ai à l’endroit de la jeunesse malienne, est que le pays nous appartient. Si nous restons inactifs pour préserver la paix et la cohésion sociale qui ont toujours prévalues au Mali, nous aurons failli à notre mission. Nous ne devons plus dormir sur nos lauriers, on doit entretenir la paix, s’entendre, se parler, se comprendre pour avoir une force inébranlable et faire face à toutes les situations qui compromet la paix. On est obligé de vivre ensemble, on est complémentaire, cette complémentarité est basée sur la différence des gens», a déclaré, lors du Cocktail, le président du CNJ-AGEMPEM, Dr Yacouba Diallo.

Ses homologues des communautés musulmane et catholique ont salué l’initiative à sa juste valeur. Selon Yaya Traoré, vice président de l’Ujmma (Union des Jeunes Musulmans du Mali), secrétaire santé, environnement du groupement des leaders spirituels musulmans du Mali, et vice président Ançardine, l’initiative de nos frères protestants est à saluer  et à encourager. «Qu’on soit chrétiens, musulmans, nous avons besoins tous de la paix, de l’entente. C’est dire qu’on cherche tous la même chose. Nos différences sont une question de croyance seulement. On souhaite que la paix revienne définitivement au Mali et dans le monde. Je suis heureux de venir partager le Cocktail avec nos frères chrétiens», a-t-il dit.

Et Réné Dembélé, représentant de la jeunesse catholique du Mali de remercier le président du Cnj-Agempem et son équipe d’avoir initié ses discussions, échanges entre  la jeunesse malienne. «Ce qu’on a vu ici nous a donné la fierté d’être encore plus malien. Toutes les confessions religieuses étaient là. Les enseignements que je peux tirer de ce cocktail est que les jeunes maliens sont plus que jamais dans la même direction pour consolider la paix et la cohésion sociale».

Hadama B. Fofana

PARTAGER