Mamadou Coulibaly VS Nouhoum Tapily : Me Mohamed Aly Bathily met les pieds dans le plat

0

La tension entre le président de la Cour suprême et ceux qui l’accusent de corruption n’est pas prête de s’estomper. C’est le tour de l’ancien ministre de la Justice et avocat de son état, Me Mohamed Aly Bathily d’enfoncer sa flèche sur le président de la première institution judiciaire du pays.

Me Mohamed Aly Bathily n’est pas allé de main morte pour alimenter la diatribe entre le président de la Cour suprême, Nouhoum Tapily et celui du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly sur les accusations d’homme corrompu, de racketeur, d’homme le plus dangereux du Mali…”, lancé par le second contre le premier au cours d’une conférence débat, le 15 mars dernier.

Plus qu’une polémique, Me Bathily, un des éminents professeurs de droit pénal de notre pays s’est arrogé le droit d’aller droit au but dans des accusations aussi péremptoires qu’affirmatives contre le président de l’institution judiciaire. Il en a fait à cœur joie, plus que le président du CNPM ou encore des opérateurs économiques des marchés publics dont les litiges au lieu d’être tranchés par l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégation de services (ARMDS) se retrouvent désormais devant la Cour suprême avec là aussi une odeur nauséabonde de corruption. (Cf, Mali Tribune n°06 du vendredi 22 mars 2019).

Sur le plateau de RFM TV de Mamadou Dadié Sacko dit Saxe, relayé ensuite par les réseaux sociaux, l’ancien candidat à la présidentielle de 2018 et non moins président des Associations pour le Mali (APM) a ouvert les hostilités en langue nationale bamana sous ces termes :

“Si je parle de Nouhoum Tapily, des gens diront que Me Bathily dit tout. Ce que Mamadou Coulou lui a dit n’est que de la vérité. Tapily a assassiné un individu pour des pots de vin. Ça s’est passé à Mahina. Celui qu’il a tué s’appelle Tounkara et il est natif de Kita. Cela n’est même pas caché. Après la prison, Issa Ongoïba (le colonel à la retraite et ex-ministre de la Justice sous Moussa Traoré) l’a conduit dans mon bureau. J’avais dit qu’on ne doit pas nommer un tel individu corrompu et assassin, à la tête d’une institution chargée de dire le droit. Je voudrais le limoger de la Cour suprême, mais le président m’a demandé de le laisser. Sinon je n’ai jamais voulu travailler avec lui. Coulou n’a dit que la vérité. Tapily est un corrompu, un assassin, il a transformé la Cour suprême en un haut lieu de corruption. Si des juges veulent sortir pour manifester et prendre partie pour Tapily, qu’ils sortent. Pourquoi nous empêche-t-on de les critiquer… Je peux personnellement témoigner qu’il prend des pots de vin et qu’il est auteur d’un assassinat. La loi refuse de s’appliquer à certains. S’il a une dignité, qu’il démissionne pour que justice se fasse”.

Selon des sources généralement bien informées, le président de la Cour suprême a porté plainte contre Mamadou Sinsy Coulibaly devant le Tribunal de la Commune IV, “pour outrage à magistrat et menace”. Si cela s’avère, quelle attitude adoptera-t-il face à Me Bathily un autre de ses pourfendeurs ? Débat à suivre.

Abdrahamane Dicko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here