Kolondièba : Sidiki N’fa Konaté et Daouda Moussa Koné toujours dans leur peau de députés

0

Malgré la dissolution de la 6è législature de l’Assemblée nationale consécutive à la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, les deux anciens députés de Kolondièba  à savoir Sidiki N’Fa Konaté et Daouda Moussa Koné demeurent aussi populaires auprès des populations.

L’on se rappelle que ce sont ces deux personnes qui avaient battu le tonitruant Oumar Mariko lors des législatives de mars-avril 2020 à Kolondièba. Quelques mois après le début de la 6ème législature, le président Ibrahim Boubacar Keïta dont le pouvoir était contesté à travers des manifestations populaires a fini par démissionner après l’intervention de  l’Armée.

Après cette démission, Sidiki N’Fa Konaté avait traversé une période de tempête. Mais le soutien des populations de Kolondièba à son endroit est resté intact à cause de ses nombreuses œuvres dans la zone. Après cette

 

 

tempête, l’enfant de Tousséguéla et son colistier s’étaient rendus à Kolondièba pour aller remercier les populations à cause de  leur soutien pendant ces moments difficiles. C’était au mois d’avril dernier. A leur arrivée, les deux hommes avaient été accueillis avec tous les honneurs. Ensuite, les populations s’étaient mobilisées autour d’eux pour leur réaffirmer leur soutien.

Au cours de cette rencontre, les populations leur avaient assuré que malgré la dissolution de l’Assemblée nationale, ils ont toujours leur confiance. Mieux, qu’elles les considèrent toujours comme leurs députés. « Bien que l’Assemblée nationale soit dissoute, nous les considérons toujours comme nos députés », avait confié un leader de la jeunesse locale. Le même discours avait été tenu par les femmes, les leaders politiques et traditionnels locaux. Ces promesses demeurent intactes. C’est pourquoi, malgré la dissolution de l’Assemblée nationale, Sidiki N’Fa Konaté et Daouda Moussa Koné sont toujours associés à toutes les activités des populations de Kolondièba que ce soit sur place ou ailleurs. Aussi, ils prennent part à tous les évènements (heureux comme malheureux) de ces populations. Ils sont même invités à toutes les activités de la localité par les responsables locaux.  Toujours engagés pour leur bonheur, les deux hommes poursuivent leurs œuvres au profit des populations.

G. Diarra

La Nouvelle Voie du Mali

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here