La désobéissance civile par l’obéissance à l’indépendance de la justice

4

Presque aussi sinon plus efficacement que la désobéissance civile, l’obéissance des juges à l’indépendance de la justice pourrait écourter la souffrance des Maliens. En faisant tomber comme des fruits pourris, IBK et son régime de dictature. Il suffira tout simplement aux juges de faire honneur à leur déontologie en opposant au dictateur IBK et son mépris des Lois, l’indépendance de la justice. Une indépendance usant de manière parfaitement légitime de la force de la loi. Cette force est de puissance universelle “dura lex, sed lex” capable de soulever la gigantesque montagne antirépublicaine et antidémocratique du Président IBK. Cette force de puissance universelle “dura lex, sed lex” est capable à elle seule de faire capoter  ingénierie de bricolage juridique et de colmatage institutionnel au travers de laquelle IBK entend conserver son fauteuil présidentiel.

L’arme fatale de la force de puissance “dura lex, sed lex” est à double détente.

La première détente est celle de l’annulation pure et simple de l’anticonstitutionnel et l’illégal décret de dissolution de facto de l’institution judiciaire de la Cour constitutionnelle par l’abrogation du mandat de ses trois Conseillers. Ce décret grotesque, véritable chiffon règlementaire de mépris des principes républicains et de l’Etat de droit tout juste bon pour les poubelles, ne peut être que nul et de nul effet. Attaqué pour excès de pouvoir devant une justice indépendante, il n’aurait absolument aucune chance de survivre et de continuer à polluer les pages du Journal Officiel de la République.

La seconde détente est celle du refus déontologique au nom du principe d’indépendance, de la manipulation politicienne abjecte sollicitant du Conseil Supérieur de la Magistrature de venir ramasser et reconstituer les débris de la mise à sac de la Cour constitutionnelle par le Président IBK en lui offrant ses trois membres indispensables à la forfaiture d’une pseudo reconstitution par 6 Conseillers au lieu des 9 Conseillers statutairement prévus. Au nom de l’indépendance de la justice, le Conseil Supérieur de la Magistrature ne doit pas souscrire à la forfaiture de la manipulation et l’instrumentalisation de la Cour constitutionnelle. Il se doit de dire non au dictateur IBK et à son plan machiavélique de conservation de son pouvoir.

Par le double effet du recours en excès de pouvoir contre son décret irrégulier et du refus de désigner ses trois membres à la Cour, l’indépendance de la justice dispose pleinement du pouvoir de mettre un terme définitif à la forfaiture présidentielle de manipulation constitutionnelle constitutive de haute trahison. L’obéissance à l’indépendance de la justice constitue à la fois une alternative et un complément à la désobéissance civile.

Dr Brahima FOMBA, Université des Sciences  Juridiques et Politiques de Bamako (USJP)

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA

    SAANÉÉ ANI KONTRON…!!!

    DE CET ARTICLE, IL APPARAIT QUE QUOIQUE FASSE IBK IL SERA AUTEUR DE TRES HAUTE TRAHISON….

    MAIS SACHONS QUE NUL N’ EST OBLIGÉ D’ ETRE PRÉSIDENT DU MALI, IL FAUT LE VOULOIR ET APRES L’ TRE ÉVENTUELLEMENT.

    IBK NE COMPREND-IL PAS QUE LA VIE D’ UN HOMME EST UN CERTAIN ENSEMBLE DE JEUX Á SOMME NULLE…..

    COMBIEN DE ROIS, DE BARONS, DE RICHES ONT ÉTÉ GUILLOTINÉS…?

    ALORS, QUE IBK ACCEPTE D’ UN MOUTON DE SACRIFICE..! C’ EST SIMPLE, APRES AVOIR VU LE MONDE ENTIER ET JOUI DE TOUS LES PRIVILEGES POSSIBLES….!

    APRES IBK, CE SERA LE TOUR DU M5 D’ ETRE LE MOUTON DE SACRIFICE.

    NOUS LES FÉTICHEURS , PRENDRONS SOIN DE PENDRE LES DICKO, CHOGUEL, KAOU DJIM.,.., JUSQU’ AU DERNIER LARBIN ABRAHAMIQUE REVANT DU POUVOIR

    OUI, IL EST TEMPS QUE DES “DIRIGEANTS” MEURENT POUR LE MALI.

    IL EST TEMPS QUE DES BEAUCOUP DE “DIRIGEANTS” MEURENT POUR LE MALI.

    LE PRÉSIDENT MODIBO KEITA ÉTAIT LE DERNIER Á MOURIR POUR LE MALI. CELA FAIT TRES LONGTEMPS…

    LE MALI A MAINTENANT BESOIN DU SANG DE SES “DIRIGEANTS” EN GRAND NOMBRE. ET CE SANG ARRIVERA….

    AUX “DIRIGEANTS” D’ ETRE CALME CAR TOUT VA BIEN SE PASSER…

  2. to duly speak of murders committed by IBK security forces is to conclude it is result of Malian government taking on evil European disposition of Negroids are not human mind set or as set forth in article a machiavellian disposition. I like neither being they are dispositions of losers who lack work smart mind set necessary to successfully lead in a quickly evolving world.
    Those murders in detail resulted from knowingly subjecting people to extreme poverty knowing when opportunity came to them they would grab items of use by any means necessary including rioting. Once they rioted plus looted their actions result of incompetent government mismanagement was view as just cause to use lethal force of live ammunition as oppose to using rubber bullets.This is decision of old man IBK who have been victimized by Europeans plus now obligated as slave to Europeans to act as their murderous enforcer over his people.
    No matter what I desire or how I look at that is what it is. IBK there is no shame in retiring as result exhaustion as leader in Mali but to continue under conditions existing might forever make Keitas a target they do not have to be.
    You over did your European act at wrong time.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. > En obéissant absolument à la justice, les magistrats feront parfaitement l’affaire de SE-M.IBK, un homme honnête et bienfaisant.
    > Aucun membre du m5-rfp n’y gagnera quoi que ce soit car, ils ignorent tous qu’un Président est élu pour un mandat.

  4. > En obéissant absolument à la justice, les magistrats feront parfaitement l’affaire de SE-M.IBK, un honnête homme bienfaisant.
    > Aucun membre du m5-rfp n’y gagnera quoi que ce soit car, ils ignorent tous qu’un Président est élu pour un mandat.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here