Législatives en commune II : La famille Touré dément toute consigne de vote

0

Hier jeudi 9 Avril 2020, la famille Touré de Bamako a organisé une conférence de presse dans son vestibule à Bagadadji. « Le  vieux chef (Touré)  n’a dit à personne de ne pas aller voter », a martelé le porte-parole de la famille, Issiaka Diarra.

C’était en présence des frères, tontons et grand père de Birama Touré. L’objectif de ladite conférence était d’informer sur les allégations qui circulent sur les réseaux depuis un certain temps concernant la consigne de vote donnée par la famille fondatrice de Bamako.

Avant que leur porte-parole Issiaka DIARRA prenne la parole, le petit frère du chef des maures fait ses vœux en ces termes : «  Pratiquement, les gens ont dit  beaucoup de choses sur nous sur les réseaux, sur les radios. C’est à cela que nous allons apporter un démenti.»

Aux dires de M. Issiaka Diarra, porte-parole de la famille Touré, les images qui circulent sur les réseaux sociaux les ont choqués. « Nous ne dirons pas que cela nous a choqué mais juste pour vous dire qu’il n’y a rien entre le chef des maures et son petit-fils Karim. Seulement, le chef l’a appelé parce qu’il a entendu que Karim est impliqué dans la disparation de Birama, mais qu’il a refusé de répondre à l’appel du vieux chef. Cela n’a pas plu, raison pour laquelle il a dit qu’il ne veut pas recevoir le fils du président, Karim. En ce qui concerne la situation de notre fils et neveu Birama Touré, toutes les familles Touré cherchent Birama et on ne va jamais relâcher l’affaire. Même  s’il ne reste qu’une seule personne, il cherchera à savoir où se trouve notre frère Birama.», a-t-il expliqué

Avant de poursuivre : « En aucune manière le fils du président ne doit refuser de répondre à l’appel du vieux, raison pour laquelle il dit qu’il ne le recevra pas, parce qu’il ne l’a pas respecté.»

Aux dires de M. Diarra, le  vieux chef  n’a dit à personne de ne pas aller voter car il ne connait  pas la politique, il ne fait pas la politique et il n’appartient à aucun parti politique, d’où le traitement égal qu’il réserve à tous.

« Au moment des élections tous les candidats passent ici dans ce vestibule. Mais on n’a jamais dit à quelqu’un qu’on le soutien. On a entendu des noms des gens qui sont impliqués dans cette affaire, mais pour le moment on n’a pas des preuves. Nous restons dernière la justice, elle seule peut clarifier cette situation. Pour le moment tout le monde est innocent », a précisé Issiaka Diarra, le porte-parole de la famille.

Safiatou SAMOURA (Stagiaire)

Source: La Priorité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here