Les religieux à l’assaut de la scène politique : Le bateau « démocratie » prend de l’eau de toutes parts

7

Certains leaders religieux ont décidé de combattre les tenants du pouvoir actuel. Le Premier ministre est voué aux gémonies et le chef de l’Etat est mis sous pressions intenses, qui pourraient plomber le chantier des futures réformes et échéances électorales.

 -Maliweb.net- L’Etat de droit a en aversion toute influence des religieux dans la sphère publique. Et Machiavel insiste sur la nécessité de « séparer le spirituel du temporel ». Et l’on note aujourd’hui la démocratie malienne est  en constant processus de dévoiement par une forme dangereuse d’intrusion des leaders religieux dans la sphère étatique. Des meetings et rencontres sont organisés pour exposer les « lacunes » et les difficultés de la gouvernance. Comme ce fut le cas lors du meeting du dimanche dernier au stade du 26 mars. Une rencontre qui était au départ qualifiée de « réunion de prière pour la paix et la réconciliation » qui s’est transformée en tribune de désaveu du pouvoir.

En effet, après la lecture du saint Coran, marquant l’ouverture des travaux,  l’honneur est revenu au président de l’IMAMA, Fodé Cissé,  du groupement des imams du Mali, de saluer les représentants des familles fondatrices de Bamako. Il a  déploré la situation sécuritaire déplorable que connaît le pays, avant de plaider pour la tolérance, justifiant des retrouvailles d’une paix durable pour notre chère patrie. Pour le vice-président du HCI, Mohamed Traoré, les retrouvailles du genre, s’expliquent, selon lui, par l’insécurité grandissante que vit actuellement notre pays. Tirant ces origines depuis la crise de 2012, cette insécurité a progressée pour atteindre aujourd’hui le Centre du pays. Occasionnant du coup un conflit intercommunautaire entre les différents peuples de cette aire géographique, qui vivaient ensemble depuis des siècles. Et l’Imam Traoré d’ajouter que l’insécurité a atteint aujourd’hui la capitale et menace tous les citoyens dans leur existence.

Compte tenu de cette situation, les musulmans sont interpellés. C’est pourquoi, ce grand meeting de prière et de bénédictions, a été organisé pour implorer le pardon de Dieu. Il a averti que désormais, « les musulmans vont s’impliquer dans la gestion des affaires publiques et même dans la politique ». Pour sa part, le président de la plateforme des jeunes musulmans et patriotes du Mali, Boubacar Doucouré, a mis l’accent sur la perte des valeurs islamiques chez les jeunes. Avant de lancer un appel aux plus hautes autorités du pays à tenir compte des aspirations des religieux

Le président du HCIM, Mahmoud Dicko, a remercié le chérif de Nioro, qui n’a pas finalement fait le déplacement, mais, a dépêché une délégation qui a annoncé son message. L’imam a saisi l’occasion pour demander aux communautés vivant au Centre et qui sont en conflit, de déposer les armes et de s’unir autour de notre destin commun, de la patrie commune.

Comme on le voit, avec de telles prises de positions, les religieux semblent décidés à choisir ceux et celles qui doivent diriger le pays. Car, en réclamant publiquement le limogeage du Premier ministre, c’est au fait un désaveu du chef de l’Etat qu’expriment ces milliers de musulmans. Au nom de quoi ? Ces acteurs ne peuvent-ils pas se constituer en parti politique d’opposition pour rentrer dans les formes classiques du débat démocratique ? Lequel trouve sa sève nourricière dans les urnes. Car, fait-il le rappeler, de la même manière que la prise des armes pour des revendications politique est universellement condamnée, les rodomontades de religieux sur des questions politiques constituent des violations flagrantes des principes démocratiques. En le faisant, comme on l’observe depuis plusieurs années au Mali, notre navire « démocratie », est en train de prendre de l’eau de toutes parts.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. I disagree with Machiavelli about separation of spiritual from temporal being their are points they work as one. However, when it comes to spiritual you should follow that spiritual religion devised of your own for your own. There is something very much spiritually troubling about adhering to religions devised by others for them however, even when they allow you or force you to take part in worshiping as they believe fit.
    Argument I 30 plus years ago when discussing religion with Christians still hold true for Ubuntu around this world. My argument was Christianity very much like Islam was not chosen by us it was forced upon Ubuntu. In many cases after being conquered or enslaved our forefathers were obligated to worship under Christianity or Islam. In fact those who would not embrace Christianity or Islam as their own was often murdered or treated inhumanely cruel. In some places this still happen today. With intent of saving their lives many Ubuntu learned way of Christianity or Islam. Thereafter they imposed learning these religions upon their children as if they were right without knowing if these religions allowed those children to become best plus most productive person they might be but, they did know these religions got children limited acceptance from who had power to take their life. Thus out of lack of courage plus will to achieve accepted as their own religions that lead us not to be best plus most productive people we are able to be.
    Well for youth this is not so hard to accept as reasonable comment but for Elder adults especially Old Men who have obtained status from being religiously misled all their long life this information might be declared to be heart breakingly false despite fact all we need do is examine fact that following religions that Old Men declare are ours but are products of foreign creators have led us to clearly become a “shit hole nation”. That condition no matter how you try to “make light” about it speak for itself. To say it is alright is to say you like living in a shit hole nation. We deserve better plus Old Men should be left alone if they are willing to admit they were led astray. To fail to admit they were led astray from what was in their best interest is to admit they are continuing to do so now plus leading as many youth as possible astray.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Yacouba,
    Tu as bien vu la réalité des choses. Notre probleme est que nos politiques (auxquels le pays est confié) veulent tout a la fois: enrichissement personnel massif et illicite, paisibles vie et carrière politiques (sans confronter les problèmes de corruption et d’immoralité croissante..simplement par crainte de perdre leur pouvoir) …tout en voulant aussi “apporter un changement et un développement”. Or on ne peut pas vouloir une chose et son contraire a la fois. La politique c’est un business au Mali, sinon ils n’allaient jamais se chamailler aussi la-dessus…c’est ça la vérité!

    Ceux qui disent que la politique n’est pas noble se trompent; La politique peut donner deux sens a ceux qui choisissent de l’exercer: un sauveur/un meurtrier. La politique elle même et une promesse et veut simplement dire: capable et passionné a aider les gens a éviter des problèmes et a vivre pleinement leurs vies selon eux-mêmes sans causer de problèmes a la nature et aux autres être vivants. Un POLITICIEN qui travaille dans cet esprit est alors un SAUVEUR, car il aura la passion ainsi que l’art de ramener le suicidaire du bord du dangereux précipice. Il n’a pas peur de confronter des problèmes ni de perdre quoi que ce soit , car il ne s’agit jamais de sa propre tête, mais celles des autres…comme un médecin qui a la passion de sauver les malades. Ce politicien est donc une référence morale, un consolateur, un espoir. Voila le secret de la réussite des pays occidentaux… ils ont la chance d’avoir de vrais politiciens…au sens réel du terme.

    Par contre, Un POLITICIEN qui travaille par défaut, qui a la passion du gain et de la gloire personnelle, qui est irréversiblement cupide, qui ne comprend même pas le sens noble de la politique est un MEURTRIER qui opère dans les arts d’un tueur en série et en masse (mensonges, manipulations, hypocrisie, trahison, double-face-isme etc..). Ce politicien est un tueur en série qui aura comme ses victimes des milliers ou même des millions des personnes. Les meurtres ne se commettent pas que par seules des armes. Dans un pays comme le Mali …aussi pauvre, où il y a la famine, la mal nutrition infantile, des hôpitaux sans premiers soins ni assez de machines de réanimation ou de dialyse, des accidents routiers due a la dégradation et l’inadéquation des routes, du manque des ambulances de protection civile…etc.., si un politicien vole 1 milliard (a lui seul), il a directement tuer combien des centaines des personnes??? Il a détruit combien de familles? OK c’est une logique “trop tordue” , quelqu’un peut estimer, mais c’est une réalité! C’est ça le fond du probleme avec la politique en Afrique, où en général la politique est presque un art criminalité.

    C’est pour cela que les gens qui ont la passion pour le sort des autres ont horreur a nos politiciens. Surtout dans ces dernières trois décennies au MALI la politique un business lucratif qui a attiré toute sorte d’immoralité et crime. Et on continue dans l’art de la feinte afin de bien camoufler la faillite chronique de la politique au Mali: “ce sont des religieux” c’est la “France” blablabla, mais non non en toute vérité ce n’est pas les religieux …et ce n’est non plus (au fond) la France (ce pays beau pays de droits qui nous a colonisé mais nous a aussi aider sur pas mal des fronts). Au contraire, je croie comme la mort, que s’ il n’ y avaient pas des religieux (des mosquées, des églises, des prêches etc..) pour servir de tampon moral (contre les frustrations des masses, la dégradation morale, la pauvreté, les injustices sociales,la corruption, la drogue et l’alcool et le sexe etc..) le Mali serait sombré au fond de l’océan sous le nez de nos politiciens incapables. Tout ce qui est arrivé a ce pays comme maux est l’issu de l’œuvre politicienne.

    Il faut remarquer la différence : un politicien de type SAUVEUR que j’ai cité plus-haut a ces caractéristiques: il n’a jamais peur de confronter les problèmes qui mine le développement, il ne vise jamais l’enrichissement personnel comme son objectif, il ne tisse jamais l’alliance a toute sorte de gens pour des fins politiques, il n’est jamais irréaliste avec ce qu’il peut ou ne peut pas faire, il a toujours pitié de gens, il est toujours scrupuleux et détaillé, il ne veux de publicités ni lumières des cameras, il assume toujours ces erreurs, il est toujours prêt a démissionner s’il arrive a ses limites ou même se retirer de la politique en cas d’échec catastrophique.

    Un politicien de type MEURTRIER a ces caractéristiques: il est toujours heureux et veut toujours les publicités et les cameras, l’enrichissement personnel et les privilèges sont sa passion, il est toujours prêt a combattre tout ce qui est susceptible a entraver sa carrière politique ou son poste, il est toujours prêt a travailler avec tout ce qui peut (des diables, des somas, des voleurs) le maintenir dans la politique, il ne démissionne jamais d’un poste, moins encore de la politique… quelque soit son échec, il ne pense jamais aux autres, seul lui et ses enfants et ses amis comptent.

    Tant que nos attitudes et comportements politiques ne changeront, le Mali ne va jamais jamais jamais bouger d’un iota en 100 ans; au contraire, le pays va inévitablement sombrer dans l’abysse des conflits intercommunautaires meurtriers, dans des tensions socio-politiques incessantes, dans l’insécurité incontrôlable (où tous les gens qui ont un sens humain dans leurs têtes vont quitter le pays en exode), dans la pauvreté chronique, dans la xénophobie (car ce sont bien les sociétés et business étrangers qui vont venir s’installer dans cette faillite pour exploiter les richesses de nos terres et ils seront intouchables, car ils seront sécurisés par des sociétés de sécurité mercenaires de type Black-water des USA).

    On se trompe qu’on est en train de travailler alors qu’en réalité nous sommes en course contre la montre: quand on construit une route ou un petit pont on applaudit, alors qu’a sa place on devait normalement construire 5 pour être a l’heure avec notre dermographie croissante ( deuxième taux de natalité le élevé au monde 7enfants/femme (qui ne sait ni écrire ni lire); on est en course contre la montre de l’insécurité: On attend que les bandits criminels cambrioleurs tuent assez et de façon spectaculaire avant de mener une opération dite “coup de poing” pour arrêter quelques centaines de criminels et saisir que dizaines d’armes artisanales et leurs fabricants, alors la machine de chômages des jeunes, de la consommation des drogues et de l’alcool roule a une vitesse bien supérieure a nos mesures et dispositions (matérielle et légales)…on parle de fabrication artisanale des armes dans un monde où on parle désormais de fabrication 3D de armes. Il faut arrêter de se leurrer au Mali.

    Je ne suis pas un prophète, mais j’ai une bonne vision en général…

  3. Dicko ne peut pas dire qu il est mieux que SBM , ils sont tous pareils et le premier ministre est meme mieux que Dicko parceque lui , il ne se cache pas derriere la religion .Les leaders religieux comme Dicko et tant d autres sont dans toutes les sauces , ils etaient labas quand ATT etait au pouvoir , a l arrivée de Sanogo la même chose et sous IBK ils ont profité pendant son premier mandat et maintenant comme ils perçoivent rien maintenant ils sont là a jouer au plus malins .Un faux politicien vaut mieux qu un faux religieux
    Répondre

  4. La nature a horreur du vide, si les politiques refusent de jouer pleinement leur rôle, c’est les religieux qui viendraient se hisser dans ce rôle surtout que c’est eux politiques qui ont donné toute la latitude à ces religieux d’être là. La politisation des religieux au Mali, est désormais chose faite et pour revenir sur cet état des choses, il faut beaucoup de tacts sinon le pays peut transgresser dans la violence.

  5. Bien dit Boubou,
    Si *****s croient qu’ils peuvent changer qlq chose, qu’ils s’erigent en parti parti politique et concours pour le pouvoir.Je n’ai rein contre l’islam mais nos soit disant religieux sont des hypocrites caches derriere la religion comme si ceux qui dirigent ne connaissent pas Dieu. L’islam n’appartient a personne mais a Dieu et pour Dieu je suppose.

  6. Notre navire «démocratie»a pris de l’eau depuis le jour où un homme politique majeur a décidé de courtiser les hommes religieux,a même changé son langage pour l’adapter à celui des religieux.
    Depuis ce moment,l’homme religieux s’est découvert important pour la conquête du pouvoir.
    L’ ATTITUDE DE MAHMOUD DICKO EST SURPRENANTE POUR CEUX QUI N’ONT PAS VOULU VOIR LE COMPORTEMENT ANTI RÉPUBLICAIN D’IBK.
    C’est IBK qui a fait de Mahmoud Dicko ce qu’ il est aujourd’hui.
    Il faut rappeler qu’ avant la création du HAUT CONSEIL ISLAMIQUE,les religieux étaient éparpillés dans les différentes associations,l’ère démocratique le permettant car pendant la dictature seule une seule association était autorisée complètement contrôlée par le pouvoir.
    Le HAUT CONSEIL ISLAMIQUE servait à ramener L’UNITÉ dans la mouvance islamique afin d’aider L’ÉTAT à stabiliser la société.
    Il doit être éloigné de la sphère politique pour qu’ il puisse jouer parfaitement son rôle.
    IBK le savait.Mais son envie d’accéder à la présidence était tellement forte qu’ il était prêt à tout,même un coup d’État .
    C’est pourquoi le doute persiste sur son accompagnement avec les putschistes.
    UN FOU DU POUVOIR QUI RÉCLAME HAUT ET FORT QU’ IL NE L’EST PAS.
    Cette folie a jeté l’islam dans la politique au Mali.
    Une ère s’ouvre au Mali dont les conséquences seront dommageables à la stabilité et la cohésion de notre société.
    IBK va devoir corriger ses erreurs.
    Son bouclier SBM en est il capable?
    Ses recettes du service sécret devraient lui permettre de lutter contre ces barbares.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  7. Et c’est la faute à qui ? N’est-ce pas Bouffon 1er lui-même qui a donné de l’importance à ces leaders. N’est-ce pas lui qui a un créé un ministère du culte dans un pays dit laïc ? Au lieu d’aller vadrouiller aux quatre coins du monde, s’il prenait le temps d’écouter la souffrance de son peuple.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here