Mauvaise gouvernance : Ma��BouillA� : A� Mon combat contre IBKa�� A� !

10

Jusqua��oA? sa��arrA?tera Mohamed Ould CheicknA? dit Ma��BouillA� dans sa croisade contre Ibrahim Boubacar KeA?ta et son rA�gimeA�? Difficile, sinon impossible, pour la��instant de rA�pondre A� cette question.

Mais une certitude: le leader religieux na��est pas un homme A� abandonner une bataille. Et dA?s le dA�part, A� certains membres de son entourage et A� da��autres fidA?les, il avait dit ceci: A�A�Si la��on engage cette bataille (contre Ibrahim), il ne sera nullement question da��abandonner avant la��issue finaleA�A�.

Le vendredi dernier, Ma��BouillA� a animA� une prA?che dans sa Zawia A� Nioro du Sahel. Un seul sujet abordA�A�: son dA�saccord avec IBK. Plus dA�terminA� que jamais, le leader religieux a affirmA� qua��il ira jusqua��au boutA�!

Au cours de cette sortie musclA�e contre le prA�sident Ibrahim Boubacar KeA?ta, Ma��BouillA�A� a da��abord rendu un vibrant hommage A� son pA?re Cheick Hamaoula plus connu sous le nom de Cheikh Hamallah HaA?dara, un saint homme de la tribu des Ahel Moha��ammad Sidi ChA�rif de Tichitt (Mauritanie).

Abordant le sujet du jour, Mohamed Ould CheicknA? a rappelA� A� la��assistance le soutien matA�riel et moral qua��il avait apportA� au candidat IBK pendant la campagne prA�sidentielle de la��annA�e 2013. A�A�En 2013,A� nous avions dA�cidA� de nous impliquer dans la gestion des affaires publiques, en conjuguant nos efforts A� soutenir IBK au scrutin prA�sidentiel. Mais hA�las nous nous sommes trompA�s sur la personneA�, a dA�clarA� Ma��BouillA�.

Et pour A?tre plus on peu plus prA�cis sur son engagement dans cette bataille, qui ne date pas da��aujourda��hui, le leader religieux a soulignA� A� son auditoireA�: A�A�C’est pourquoi pendant la 3A? annA�e de son mandat, j’ai dA�cidA� de retirer toute ma confiance en lui pour n’est pas pour A?tre complice de sa mauvaise gouvernanceA�A�. Le chA�rif Ma��BouillA� ajouteA�: A�A�En 2018, j’ai dA�cidA� de soutenir la candidature d’une autre personne pour qu’il sache que je suis contre lui. Vous vous rappelez pendant la campagne prA�sidentielle une partie de ma famille a A�tA� victime d’une attaque terroriste dans la zone de Nara, et je parle sans complexe. Cette attaque a A�tA� orchestrA�e et perpA�trA�e par le fils du prA�sident Karim en collaboration avec le fils de TiA�koro Bagayoko, Mohamed. Leur intention A�tait de faire croire que la��attaque A�tait la��A�uvre de la Katiba de Macina Amadou Kouffaa��A�A�. Ma��BouillA� sur sa lancA�e a tenu A� prA�ciser sa cible. Pour lui, ca��est Ibrahim Boubacar KeA?ta. A ce sujet le chA�rif de Nioro dA�clareA�: A�A�Mon combat n’est plus Soumeylou B MaA?ga, mais plutA?t IBK. Nous avons donnA� une lourde tA?che A� IBK par erreur. Je vous donne un exemple. Quand tu as une Mercedes de 10 tonnes, elle peut supporter le poids de 5 A� 10 tonnes, et si tu mets 10 tonnes dans une R 12 le rA�sultat donne quoi ? IBK est une R 12 et non une 10 tonnesA�A�. Des propos accueillis des ovations de nombreux fidA?les prA�sent A� la Zawia.

Le message fort livrA�, le vendredi dernier A� Nioro, et qui a galvanisA� les fidA?les du guide religieux de la communautA� hamalliste fut ceciA�: quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online, quetiapine online. A�A�Mais j’ai jurA� au nom de tous ceux qui me sont chers que si je dois vivre aujourd’hui, une semaine, un mois, une annA�e, je ferai tomber IBK avant la fin de son mandatA�A�.

Pour rappelA�: le vendredi 5 avril dernier, aux environs de 13 heures A� Nioro du Sahel. Le chA�rif Mohamed Ould CheicknA? A�tait A� la tA?te da��une grande mobilisation, en synchronisation A� celle de Bamako. Du jamais vuA�! Cette scA?ne illustrait, sans doute, la dA�termination et la��engagement du chA�rif Ma��BouillA� A� poursuivre son combat contre IBK et son rA�gime. Ainsi, le chA�rif sa��A�tait adressA� A� ses fidA?les quelques minutes aprA?s, A� la Zawiya de Nioro. Pour lui, A�A�le combat contre IBK et son rA�gime ne fait que commencera��A�A�.

Bien avant ces deux manifestations, le vendredi dernier et celle du 10 fA�vrier, le chA�rif de Nioro du Sahel, avait tenu le mardi 2 avril dernier, une AssemblA�e gA�nA�rale d’informations dans sa Zawia. De nombreux fidA?les de Nioro et mA?mes des localitA�s environnantes y ont assistA�. Menu ? La marche projetA�e A� Bamako, le vendredi 05 avril. Ainsi, Ma��BouillA� avait (encore) rA�affirmA� son engagement A� soutenir la marche et au-delA� toutes les actions visant A� ” combattre le rA�gime en place”. ” Je ne cA�derait A� aucune pression, ni financiA?re ni morale.”, avait dA�clarA� le chA�rif. Pour lui ” le combat en cours ne s’arrA?tera jamais sans aboutir..”. Aussi, il avait exhortA� ses fidA?les A� se tenir prA?ta��

MA?mes propos de Ma��BouillA� lors du grand rassemblement du 10 fA�vrier 2019 au Stade du 26 mars. En effet, le cherif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould CheicknA? et la��imam Dicko avaient, dA�jA�, donnA� un premier ultimatum au prA�sident IBK. Les deux leaders religieux avaient exigA� le limogeage du Premier ministre Soumeylou BoubA?ye MaA?ga. CetteA� exigenceA� formulA� parA� le chA�rif de Nioro, Ma��BoullA� avait A�tA� fortementA� appuyA� parA� Dicko.

L’envoyA� de Ma��BoullA�,A� avait transmis A� la��assistance le message sans A�quivoqueA�: le Cherif HaA?dara rA�clame le dA�partA� immA�diat du Premier ministreA�! Le Cherif de Nioro a prA�cisA�A�: A�Je na��A�tais pas avec IBK pendant la campagne, je ne suis pas avec lui aujourda��hui et je ne serai pas avec lui demainA�. Cependant, ajoute le guide religieux, IBK na��a da��autre choix que de faire partir son Premier ministre.A� A�IBK doit sauver son pouvoir et son pays. Mais, le chef du gouvernement, Soumeylou BoubA?ye MaA?ga doit partirA�, a rapportA� le porte-parole du leader religieux. Avant de poursuivreA�: A�A�Si le prA�sident entend ce qu’il dit, tant mieux et s’il n’entend pas aussi, le jour oA? les musulmansA� vont se lever, il na��aura plus de choixA�a��

Par ailleurs, la��imam Mahmoud Dicko, prA�sident du Haut conseil islamique (HCI) A�tait A� Nioro, le week-end dernier. Au cours de ce dA�placement, la��imam a A�changA� avec le chA�rif Ma��BouillA� sur la suite A� donner A� la contestation. A ce sujet, les deux leaders religieux avaient acceptA�, suite A� des mA�diations de notabilitA�s de Bamako, da��annuler la marche projetA�e le vendredi dernier.

Mohamed Sylla

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Retenons :
    1 – Son Excellence Soumeylou Boubeye MAÏGA nous a prouvé qu’il est à la fois aussi compétent, intègre que loyal ;
    2 – Seuls les jaloux incapables et les corrompus-voleurs déçus souhaitent le départ de Son Excellence Soumeylou Boubeye MAÏGA ;
    3 – Mais jamais, aucun membre du RPM, hormis IBK, ni de l’opposition sordide, n’accédera au pouvoir dans la République du Mali.
    4 – Moussa MARA arrrive !
    Dingues !

  2. “Vous vous rappelez pendant la campagne présidentielle une partie de ma famille a été victime d’une attaque terroriste dans la zone de Nara, et je parle sans complexe. Cette attaque a été orchestrée et perpétrée par le fils du président Karim en collaboration avec le fils de Tiékoro Bagayoko, Mohamed”
    Le Chérif de Nioro porte des accusations assez graves contre le président et sa famille. Vue sa grande notoriété à l’échelle nationale, à mon avis il doit bien mesurer l’étendue de ses propos.

  3. …CE CHIMPANZE A UN SEUL PROBLEME…
    COMMENT PLACER CES PIONS DANS FINANCES ET ADMINISTRATIONS ET CONTINUER LES TRAFFIQUES ET PAS PAYER DES IMPOTS…

  4. LES DJOHW=DROITS, JUSTICES ONT ETE ELIMINES ET REMPLACES PAR DES LIVRES QUI SOUFFLENT CHAUDS ET FROIDS EN MEME TEMPS!…MON AMI CHOSI CHAQUE JOUR LA LOI QUI TE VA DANS LE CORAN OU LA BILBLE, TU Y TEOUVERA CHAQUE JOUR SELON LA COULEUR DE TES CHAUSSETTES LA LOI BIEN TAILLEE POUR LA CIRCUMSTANCE!….HOHOHO!!!!…

    ….LES PROBLEMES DU MALI , LES MEMES PROBLEMES QUE VOUS DENONCEZ AUJOURDHUI ONT ILS VRAIMENT COMMENCE AUJOURDHUI SOUS IBK?…

    ***QUELS EN SONT LES SOLUTIONS? CESSEZ D ETRE MUSULMANS ET CESSEZ DE PARLER FRANCAIS POUR COMMENCER,…REVISITEZ L HISTOIRE ET ACCEPTEZ D AVOIR UN AVENIR COMMUN FOR A RESTART….***

  5. BERNARD
    Franchement on doit dire allahou akbar!!!car un religieux aussi respectable qui a trop de fidèles partout au Mali et à l’extérieur qui demande le départ du président de la république,ça ressemble très fort à un fatwas.
    Mais en même temps,on se pose aussi la question pourquoi ce religieux qu’ on entendait de nom sans le voir est aussi présent sur la scène politique?
    Pourquoi n’y était il pas présent pendant la présidence de MOUSSA TRAORÉ ?
    D’ALPHA OUMAR KONARE?
    D’AMADOU TOUMANI TOURÉ?
    N’est ce pas qu’ on est allé le chercher pour l’inciter à s’impliquer afin de bénéficier de son aura,de ses fidèles partout dans le monde et de ses moyens colossaux?
    Pourquoi IBK s’est subitement mis à prononcer des formules religieuses?
    Pourquoi un homme aussi cultivé qu’ IBK s’est mis à côté des religieux contre un code de famille particulièrement révolutionnaire pour notre pays?
    N’est ce pas pour faire partir ATT dont il savait ne pas pouvoir succéder s’il arrivait à organiser les élections?
    IBK ne nourrissait il pas le même fatwa contre ATT quand il s’est approché du CHERIF DE NIORO?
    QUAND ON SÈME LE VENT,ON RÉCOLTE LA TEMPÊTE.
    IBK a indéniablement cherché ce qui lui arrive aujourd’hui.
    Le CHERIF avait des liens forts avec le tombeur d’ATT AMADOU AYA SANOGO ,à cause d’Ibk car c’est lui qui a créé cet animosité entre ATT et le CHERIF.
    En écoutant le CHERIF,,il faisait le NAFIGUI(parler sur le dos de quelqu’ un )sur les autres présidents notamment ALPHA OUMAR KONARE.
    Tout cela pour avoir son soutien.
    Nous avons la preuve de la médiocrité d’Ibk dans le domaine politique.
    Au lieu de convaincre le CHERIF sur sa capacité à conduire à bon port le pays,à se limiter à ses bénédictions,à le conseiller à ne pas s’impliquer en politique compte ténu de son rang,IBK a manipulé le vieux contre ses adversaires.
    C’EST CETTE MANIPULATION QUI FAIT SORTIR LE VIEUX DE SON RÔLE HABITUEL.
    À Rappeler avant IBK,tous les hommes politiques se déplaçaient à NIORO pour avoir sa bénédiction,pas son soutien car il doit être neutre pour la stabilité de notre pays.
    Le grand homme religieux se sent humilié par l’attitude d’Ibk.
    Il doit réparer son tord car il a contribué à ce que l’homme politique le plus nul de notre histoire ,qu’ il partage avec MOUSSA TRAORÉ ,accède démocratiquement au sommet de L’ÉTAT.
    Il a voulu le faire partir démocratiquement pendant les élections,IBK l’a confisqué.
    Il est obligé de mobiliser les maliens pour le faire partir.
    Ça aussi c’est démocratique.
    C’est à IBK de poser des actes pour permettre aux maliens de ne pas suivre le CHERIF.
    C’est malheureux pour notre pays car s’il réussit,on aura intégré la donne religieuse dans notre démocratie comme en Turquie.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  6. Tout sa se le bambara est le manika que la coruption il vole tout l’argent du mali voilà le résultat sinon se papi ne mettra jamais sa langue dans le politique nous le sonike on vous observez onvera la suite

  7. Oui je suis d’accord avec vous mon frère se ne son pas de marabout il roule tous pour la France parsque se me français appré la guerre mondiale il son chasser tous le chrétien dans le politique pourquoi en Afrique on le toler se son de bandit se t’ a nous le malien de le mettre dehors set Cherif la est bizarre il cherf partout tu le Malien ne vois pas son plan se la France qui est derier il vue gouverne du nioro juska tumboucoutou apre il sera relié a Kidal il vont créer azawad ibk sait tout se pour ça que ibk le déteste lui aussi n’aime pas ibk sinon il a voté pour ibk Fréro le Mali est entre de fichire en mille morceaux accuse de bambara est Manola parsque se eux le problème du mali

  8. Quand tu signes un pacte avec le diable, il n’y a pas de retour, c’est certain! Au Mali, les marabouts etaient demarchés par les hommes politiques nuitamment, du coup ils étaient loin de l’arène politique. IBK, par son amour sans limite du pouvoir, est parti chercher ces marabouts en pleine journée pour les amener sur le terrain politique au vu et au su de tout le monde. Cela se fait sur des pactes, alors que chacun respecte son pacte et mettez le Mali en dehors.

  9. C’est une guerre d’intérêt. Donc chacun défendra son camp. IYAD et KOUFFA se réjouissent déjà, parce que leur tâche sera facilitée.

  10. Allahou Akbar. Où va le Mali ? À quoi nous mènera cette épreuve de force ? Une guerre civile ? Une guerre religieuse ? Nous sommes dans un pays laïc où a eu lieu une élection présidentielle. Des gens ont voté pour IBk et d’autres ont voté contre. Cette démarche ne tient nullement compte de 2 choses:
    1) Ces religieux n’ont aucun droit particulier pour demander le départ de SBM, encore moins celui de IBK. Bouillé est une personnalité religieuse respectable, point barre.
    2) Il y a aussi d’autres religieux qui suivent IBK. Vont-ils rester les bras croisés ? Les non musulmans vont-ils rester les bras croisés ? Si IBK s’en va, c’est un coup d’État qui ne sera pas cautionné par beaucoup, même pas par soumaila and co, FSD machin et autre Cochop, encore moins par les Modibo Sidibé ou Kadjoké ou Tall. Le contraire serait une grave erreur.
    L’islam est une religion de paix qui ne doit pas nous pousser à la guerre civile, sauf si un autre agenda sous tend notre islam, auquel cas on pourra soutenir la théorie du CHEVAL DE TROIE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here