Nuit du réveillon : Les usagers canalisés pour moins d’accidents

Pour minimiser le risque d’accident de la circulation, l’Anaser, sous la conduite de son directeur général, Mamadi Sidiki Konaté, a procédé au contrôle d’alcoolémie chez des usagers de la route dans la nuit du 31 décembre 2015 et visité les jeunes du CNJ et de Siraba Lakana. Un constat positif s’est dégagé : le taux d’accident était à la baisse.

 

La nuit du réveillon, le 31 décembre 2015, a été consacrée par l’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser), en collaboration avec des jeunes du Mali et la police nationale, à la sensibilisation des usagers de la route. Ils ont été invités à la prudence dans le but de minimiser les risques d’accident en ce jour de forte affluence.

Les jeunes du CNJ en tandem avec ceux de Siraba Lakana s’étaient déployés sur les grands axes de la capitale pour sensibiliser les usagers sur la conduite à tenir sur les routes. A les en croire, cette initiative a contribué à la réduction du nombre d’accidents.

Ibrahim Maïga, président du CNJ de la Commune V, a salué le dévouement de ses camarades et le soutien de l’Anaser dans l’éclat de cette activité citoyenne. Les usagers n’ont pas été oubliés par M. Maïga, qui a reconnu la coopération de plusieurs d’entre eux qui ont encouragé l’initiative “Nuit sans accident”, qui en était à sa 3e édition.

Du côté de la police, c’était l’alcoolémie. Deux points stratégiques étaient visés pour cette activité. Il s’agit de la descente du pont des Martyrs vers le quartier Badala et le carrefour du 3e arrondissement du commissariat de police à Quinzambougou. Le premier a pris en charge les usagers qui quittaient les restaurants situés dans le quartier de Badala et le second, ceux provenant des restaurants situés le long de la route de Koulikoro.

Ce contrôle de routine a permis de déceler des usagers qui avaient dépassé le taux d’alcoolémie tolérable fixé à moins de 0,40 mg/l d’air expiré. Ces individus ont été débarqués et conduits au commissariat le plus proche pour éviter tout risque d’accident de route.

A en croire des policiers, le taux d’interpellation a baissé cette année comparativement à l’année dernière. Ils ont ajouté que ce contrôle en cours depuis plusieurs années a permis de dissuader beaucoup d’usagers qui fréquentent ces axes lors des fêtes de fin d’année et de diminuer le nombre d’accidents le jour du réveillon.

Le directeur général de l’Anaser, Mamadi Sidiki Konaté, a salué le courage et l’abnégation des jeunes du CNJ et de Siraba Lakana, qui se battent depuis trois ans aux côtés de l’Agence pour que la fête du réveillon ne se transforme pas en drame dans le district.

Il a également remercié la police pour son combat contre l’insécurité et les accidents de route. Il a, au nom du ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, invité les usagers au respect du code de la route, à la prudence et à la courtoisie pour minimiser le risque d’accident de la circulation dans notre pays.

La capitale a enregistré dans la nuit du 31 décembre 2015, environ 74 accidents avec trois morts d’homme.

Ousmane Daou

PARTAGER