Présidentielle de 2018 : « Badenya ton » invite au respect du délai constitutionnel

0

C’est sous le thème « respect de nos valeurs religieuses, sociétales dans la construction citoyenne : rôle et responsabilité de la jeunesse »  que le mouvement « Badenya ton » a organisé le samedi 17 mars dernier  au palais de la Culture Amadou Hampathé Bah, un meeting d’information et de sensibilisation des populations sur son projet.

La cérémonie qui était placée sous la présidence d’honneur de l’Imam Mahmoud Dicko s’est déroulée en présence du secrétaire général du mouvement, Badra Alou Dembélé et  de plusieurs invités.

Le meeting a été l’occasion pour les membres du mouvement, non seulement d’aborder des questions relatives à la création de son plan de société, mais également de se prononcer sur plusieurs sujets de l’actualité nationale.

Sur le premier sujet, le secrétaire général du mouvement a souligné que le texte soumis à l’appréciation des membres de ‘’Badenya ton’’ ‘’interprète clairement ses objectifs et sa vision. Celui de contribuer au développement économique, social et culturel du Mali et de l’Afrique.

Concernant l’actualité nationale, le mouvement a condamné les nombreux accidents qui se passent sur la route de Kabala. Et a demandé en conséquence aux autorités de trouver rapidement une solution. Il a également regretté les affrontements intercommunautaires intervenus à Gao et a appelé les deux auteurs à résoudre pacifiquement différends afin que de tels incidents ne se reproduisent. Aux plus hautes autorités, Badra Alou Dembélé a invité à prendre toutes les mesures nécessaires pour ‘’améliorer la situation sécuritaire notamment  dans les localités du pays concernés par  des violences intercommunautaires.

Au chapitre de l’élection présidentielle de 20018, le mouvement a souligné que sa position sera définie au cours d’une assise qui se tiendra en avril prochain. Soucieux de l’organisation de la bonne tenue des échéances électorales de 2018, le mouvement a salué l’audit du fichier électoral. Avant d’espérer que le gouvernement créera les conditions d’organisation d’une élection libre, transparente et dans le délai.

Mohamed Naman Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here