Réuni en Assemblée générale dite de “Rectification”: le Mouvement M5-RFP demande la relecture de l’Accord et la dissolution du CNT

16
Le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a organisé, ce samedi 6 Mars 2021, un giga meeting à la Maison des Aînés.

Lors de ce meeting, le président du Comité Stratégique du M5-RFP, Dr Choguel K. MAIGA, a tenu un discours que aBamako vous livre ci-dessous, en intégralité.

« Camarades Militantes et Chers Militants du M5-RFP,

Mesdames et Messieurs,

Bonjour et bienvenue à la présente Assemblée Générale que le Comité stratégique tient pour écouter sa base et intégrer ses orientations et points de vue dans la marche du M5-RFP. Avec vous, nous discuterons essentiellement de l’évolution de la situation sociopolitique nationale et de la marche de la Transition qui prend des tournures de plus en plus inquiétantes.

En dépit des espoirs de changement légitimement nourris par le peuple malien, qui a mené une lutte héroïque de portée historique sous la direction du M5-RFP contre l’ancien régime oligarchique, corrompu et ploutocratique, il est apparu aujourd’hui que le pouvoir des colonels, qui ont usurpé la victoire du Peuple, perpétue les pratiques d’une gouvernance chaotique combattues au prix du sang des martyrs tombés sous les balles assassines de la FORSAT, le tout sur fond de propagation de l’insécurité et d’aggravation des risques de partition du pays.

Outré par les nombreux volte-face, manquements à la parole donnée et trahisons, le M5-RFP a fait de nombreuses mises au point à travers des conférences et points de presse, des déclarations et communiqués, et a tenu un meeting le dimanche 21 Février 2021 au Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba à Bamako. Ce meeting a connu une forte mobilisation du peuple malien, malgré les actes d’intimidation et de sabotage du régime militaire avec un déploiement démesuré des forces de répression et de la logistique de guerre dont la nécessité et l’utilité se trouvent au front pour la défense de l’intégrité du territoire et de la souveraineté nationale plutôt qu’à Bamako contre des patriotes pacifiques et républicains.

Lors de ce meeting, le M5-RFP a salué la jonction des forces du changement et de toutes les victimes des exactions, de l’insécurité, des injustices, des démolitions sélectives d’habitations et des arrestations extra-judiciaires, des citoyens organisés au sein de mouvements contre l’application sans discernement de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation nationale issu du processus d’Alger, et a demandé également au Peuple malien de ne pas céder à la provocation, à l’intimidation et à la violence.

Cependant, la frénésie du régime militaire met à nue son incapacité à réussir la Transition, tant il peine à réunir les conditions d’une union sacrée des Maliennes et des Maliens, en adoptant seul des initiatives et démarches solitaires notamment dans l’application de l’Accord issu du processus d’Alger et des manœuvres dilatoires pour donner l’impression d’inclusivité dans le processus d’adoption des réformes politiques et institutionnelles, et de tenue d’élections transparentes et crédibles.

A cet égard, le M5-RFP constate avec inquiétude que le Gouvernement de la Transition fait montre d’une incompétence notoire à tenir les multiples promesses face au Peuple et à combler les attentes légitimes de l’heure, tout en excellant dans les dérives les plus inattendues et dangereuses pour l’avenir du Mali, en l’occurrence :

– la lutte contre l’impunité dans les affaires de crimes de sang et exactions contre les populations aux mains nues à Sikasso, Kayes et Bamako et contre la délinquance financière, singulièrement dans les dossiers d’équipements des forces de défense et de sécurité ;

– la lutte contre la recrudescence quasi-généralisée de l’insécurité et les attaques terroristes, alors que paradoxalement nous assistons à une militarisation outrancière de l’appareil politique et administratif de l’Etat par la junte militaire qui a décidé de faire main-basse sur tout le Mali : les institutions, l’administration, l’économie, les finances, les réformes politiques et institutionnelles, les élections, etc. ;

– la relecture de l’Accord issu du processus d’Alger au contenu encore inconnu pour une grande frange du Peuple malien, relecture qui est une demande forte de toutes les forces vives de la Nation pour éviter les risques de partition du pays à travers une application accélérée, sans discernement et à la hussarde dudit Accord ;

– la réduction du train de vie de l’Etat par un changement volontariste de la gouvernance des affaires publiques, la mise en œuvre des audits attendus des institutions et des financements publics, une lutte contre la vie chère et la hausse exponentielle des prix des denrées alimentaires, et pour plus de justice sociale ;

– la création des conditions pour la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles par un Organe électoral unique et indépendant pour éviter la prise en otage du processus électoral par la junte militaire, qui a déjà compromis et confisqué la victoire du Peuple à travers sa gestion de la Transition, et épargner aux Maliens une crise postélectorale aux conséquences incalculables ;

– la dissolution pure et simple du Conseil national de transition ( CNT ) en l’état, organe illégal et illégitime, afin de conduire, sur des bases légitimes et légales, de véritables réformes structurelles de refondation, à convenir entre les Maliens, à travers la tenue d’Assises Nationales.

Ainsi, cette Assemblée Générale des responsables de base des entités membres du M5-RFP au tour du Comité stratégique doit constituer un cadre fécond de discussion et de mutualisation des initiatives, stratégies et actions à entreprendre pour la RECTIFICATION de la Transition en cours, conformément aux exigences et impératifs du changement attendu par le Peuple.

L’horizon des espérances d’un Mali nouveau est aujourd’hui bouché par la faute du régime militaire en place, qui manque cruellement de légitimité, d’expertise, de vision et navigue littéralement à vue ; toutes choses qui nécessitent que des débats francs et sains aboutissent à des conclusions adéquates et pertinentes pour un redressement de la trajectoire de la Transition et une sortie de crise consensuelle.

Le M5-RFP exhorte le Peuple à maintenir et à renforcer la mobilisation et la détermination sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement de son juste combat patriotique pour la refondation et la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc doté d’une gouvernance responsable et vertueuse.

Chers militants, à vous donc la parole pour vos orientations.

Merci.

Bamako, le 06 Mars 2021

Pour le Comité Stratégique du M5-RFP

Choguel K. MAIGA

Commentaires via Facebook :

16 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir,

    Merci Sangaré de votre réponse.

    Pour votre information, l’accord de paix à été conçu à travers plusieurs rounds validés par des tables rondes de forces vives pour émettre des recommandations afin de prendre en compte leurs besoins. Plusieurs groupes de forces vives avaient contribué à ces recommandations.

    J’étais le Président du groupe Défense et Sécurité et le vice-président était un député.

    Des députés faisaient partie de ces groupes.

    Comme pour d’autres groupes, Certaines de nos recommandations avaient été retenues dans l’accord de paix.

    Dans certains cas, plusieurs recommandations avaient été fusionnées pour être intégrer dans l’accord final.

    Dommage, certaines recommandations des groupes des forces vives n’avaient pas été retenues. Même si c’est difficile à dire compte-tenu du fait que certaines recommandations aient été fusionnées.

    De ce fait, il est clair que la conception de l’accord de paix avait été faite par les forces vives Maliennes à travers les pourparlers inclusifs inter-Maliens.

    Maliweb, dommage de bloquer mon dernier message à Sangaré.

    Ceux qui veulent le lire, veuillez vous reporter au volet Facebook de cet article.

    Merci Sangaré et merci Maliweb.

    Bien cordialement
    De Anasser Ag Rhissa
    TEL au Mali : 78731461

  2. DR ANASSER AG
    Ni vous,ni aucune personne à part ceux qui ont la réalité du pouvoir ne peuvent peser sur la conduite des affaires.
    ON SE CONTENTE DE DONNER DES AVIS AUX CONSTATS DES ACTES POSÉS PAR LES ACTEURS.
    Le courage est exigé à ceux qui incarnent l’Etat du Mali,pas à un simple citoyen qui par patriotisme suit les actualités de son pays,donne son point de vue,si l’occasion se présente comme le permet MALIWEB.
    Penser que certaines personnes de part leurs professions sont obligées d’agir dans la discrétion.
    Les commentaires sur MALIWEB ont l’avantage d’éclairer le public par des arguments.
    Le simple citoyen convaincu des arguments peut inciter ceux qui incarnent l’Etat à plus de courage en participant à des manifestations initiées par des associations créées contre cet accord imposé.
    Celui derrière le clavier y risque aussi sa vie en y participant.
    “déconnectés de la réalité de l’accord d’Alger”est votre point de vue qu’il faut respecter.
    Vous osez dire “A Alger,ce sont les pourparlers inclusifs inter-maliens qui ont empêché que la feuille de route scessionniste ne soit validée”.
    DIFFÉRENTES PERSONNALITÉS RESPECTABLES NOUS INFORMENT QUE L’ACCORD D’ALGER A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR LE MÉDIATEUR ALGÉRIEN IMPOSÉ À LA PARTIE MALIENNE CAR TOUTES LES PROPOSITIONS DU GOUVERNEMENT ONT ÉCARTÉES.
    On sait depuis longtemps que vous travaillez pour vos parents.
    Ça se confirme encore.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Bonjour,

    Merci Sangaré de vos points de vue déconnectés de la réalité de l’accord de paix.

    A Alger, ce sont les pourparlers inclusifs inter-Maliens Maliens qui ont empêché que la feuille de route scessionniste ne soit validée.

    Les Maliens doivent s’attaquer au leadership Malien (gouvernance) qui ne pointe pas du doigt la France ou la communauté internationale comme vous le faites derrière votre clavier.

    J’avais proposé le pacte pour la paix pour garantir les engagements des acteurs et sanctionner ceux qui font entorse à l’application adéquate de l’accord de paix.

    J’ai publié à plusieurs reprises des contributions mettant en exergue ceux (CMA, Responsables militaires pointés par l’ONU, …) qui bloquent ou retardent l’application de l’accord de paix mais je n’ai jamais vu une seule de vos réactions pour dénoncer ou protester.

    D’un coup, vous sortez de votre réserve pour tout déverser.

    Adressez-vous directement à ceux (France et communauté internationale) que vous pointez du doigt et surtout au leadership du Mali.

    Votre révolte par procuration derrière un clavier va-t-elle donner des résultats probants sans s’adresser aux vraies cibles ?

    Si vous voulez être précis apportez des preuves et adressez-vous aux vraies cibles autrement vous faites comme la majorité de ceux qui pointent du doigt la France et la communauté internationale sans preuves indiscutables.

    Depuis longtemps, je fais appel à la gouvernance Malienne et aux partenaires pour éviter de déstabiliser plus longtemps le Mali. Je n’ai pas vu une réaction de votre part.

    J’avais proposé une méthodologie inclusive pour la conférence d’entente nationale. Le DNI (Dialogue National Inclusif) avait utilisé la même méthodologie inclusive.

    Je ne vous ai pas vu au DNI ni à la conférence d’entente nationale défendre telle ou telle option ou pointer du doigt telle ou telle entité
    ou tel ou tel acteur comme vous le faites.

    Jouez franc jeu au lieu de tirer à balles perdues derrière votre clavier.

    Merci de vos positions qui manquent de courage et d’honnêteté.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    TRL 78731461

  4. Dr ANASSER AG
    Pourquoi cette hypocrite à refuser de reconnaître la participation de la france aux côtés des séparatistes?
    “Certains”ce n’est pas seulement la CMA,c’est aussi et surtout la france.
    “La feuille de route scessionniste” est toujours en vigueur à travers un soutien sans faille aux groupes armés séparatistes.
    Ça nous guide à insister sur L’ESPRIT de L’ACCORD,non sur la lettre.
    Pourquoi la france,l’ONU ne condamnent jamais la fête de l’indépendance de L’AZAWAD chaque année?
    Pourquoi,après la signature de L’ACCORD,les groupes armés continuent à faire régulièrement des démonstrations de force par des parades militaires alors qu’ils doivent être désarmés?
    L’ONU est elle incapable de les désarmer?
    L’ONU,L’ARMÉE FRANÇAISE ne peuvent-elles pas assurer la sécurité de la zone sans aucune force armée pour faciliter l’application de L’ACCORD et la lutte contre les terroristes?
    L’ESPRIT de L’ACCORD étant de former une ARMÉE SÉCESSIONNISTE CONTRE CELLE DU MALI,il est aisé de comprendre que les SÉPARATISTES soient toujours armés six ans après la signature de L’ACCORD,que kidal soit une ville inaccessible aux représentants de l’Etat.
    Il est admis qu’après que les jihadistes aient chassé les SÉPARATISTES,si la france voulait lutter contre les terroristes,elle aurait interdit toute négociation avec les SÉPARATISTES alliés des terroristes comme elle est entrain de faire contre IYAD AG GHALY .
    CEUX QUI ONT SIGNÉ L’ACCORD D’ALGER SONT AUSSI TERRORISTES QU’IYAD AG GHALY D’AUTANT QU’ILS ÉTAIENT ENSEMBLE QUAND ILS ONT ASSASSINÉ LES SOLDATS MALIENS DÉSARMÉS À AGUEL’HOC.
    Que la france ait refusé d’aider l’Etat du Mali à arrêter et mettre leurs assassins à la disposition de la cour pénale internationale montre qu’elle a soutenu l’attaque D’AGUE’LHOC considéré par son ministre des affaires étrangères ALAIN JUPPÉ comme une victoire majeure.
    LA FRANCE AURAIT PU CHOISIR D’IGNORER LES SÉPARATISTES,S’ALLIER À L’ARMÉE MALIENNE À TRAVERS LES HOMMES DU GÉNÉRAL GAMOU POUR TRAQUER LES TERRORISTES,SI SON INTENTION N’EST PAS D’INSTALLER SON ARMÉE AU NORD DU MALI.
    Elle sait qu’ après la sécurisation de la zone,l’Etat du Mali va lui demander naturellement de quitter les lieux
    C’est pourquoi la stratégie de se baser sur les SÉPARATISTES pour s’installer définitivement au NORD du Mali.
    L’ESPRIT de L’ACCORD D’ALGER s’inspire de cet ESPRIT D’INSTALLER L’ARMÉE FRANÇAISE au Nord du Mali.
    L’ARMÉE FRANÇAISE A DÉJÀ DÉLIMITÉ LA FRONTIÈRE DE L’AZAWAD PAR LES POSITIONS DE SES BASES MILITAIRES.
    C’est pourquoi l’insécurité au centre ne l’intéresse pas.
    Elle a même été encouragée pour qu’on oublie le NORD.
    Pour faire encore oublier le NORD le G5 SAHEL a été inventé pour donner l’impression que la France mène des efforts contre le terrorisme alors qu’elle ne veut pas que les attaques cessent avant l’application de L’ACCORD.
    Elle va jusqu’à ignorer la reélecture proposée par les assises nationales.
    Elle dit et insiste qu’il faut l’appliquer intégralement.
    Elle poursuit “la feuille de route scessionniste” entamée à partir de janvier 2012 par l’administration SARKOZY soutenue par ses successeurs.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. Bonjour,

    Merci Sangaré de votre tentative d’escamoter la façon dont l’accord de paix a été créé.

    Si certains (CMA) au moment de sa conception ont essayé d’imposer leur feuille de route scessionniste, les pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger ont opposé une résistance ayant généré l’accord de paix que nous possédons avec en son article 1 le respect des principes fondamentaux (unité nationale, intégrité territoriale, la souveraineté de l’État, ainsi que sa forme républicaine et laïque), la promotion d’un développement équilibré de toutes les régions du Mali et la prise en charge par les populations de la gestion effective de leurs affaires à travers la libre administration des collectivités territoriales (article 6) dans le cadre de la régionalisation dans un Mali unitaire sans fédération ni confédération ni partition ni indépendance ni autonomie d’une partie du territoire Malien.

    Cet accord de paix est issu d’un compromis entre parties prenantes Maliennes sous la supervision de la communauté internationale.

    Nulle part dans l’accord de paix, il n’est indiqué une partition du pays.

    Certains ont essayé pendant la conception de cet accord d’imposer leur feuille de route scessionniste qui n’a pas été retenue, évitons les stigmatisations, les suspicions et les amalgames qui divisent et ne nous font pas avancer.

    Aujourd’hui, la CMA et ses ministres (la CmA à travers Moussa Ag Attaher a fait son Mea culpa lors du DNI) ont accepté cet accord de paix et s’engagent à le mettre en œuvre. Nous devons juste contrôler leurs engagements à travers le pacte pour la paix. En cas d’entorce à la mise en œuvre de l’accord de paix, des sanctions sont prévues et doivent être appliquées.

    Attachons-nous à la sémantique de l’accord de paix, à son contenu réel et éloignons-nous des amalgames, des suspicions et des stigmatisations.

    Impliquons-nous tous, comme le proposent SEM le Président MBah N’DAW et le Premier Ministre, pour sa relecture en suivant son article 65.

    Sur le site du DNI, j’avais fait une proposition d’une méthodologie pour une telle relecture.

    Unissons-nous, indépendamment des bords politiques, autour de notre accord de paix pour le bien-être des Maliens.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  6. Dr ANNASER AG
    Le Mali a engagé un processus de décentralisation au début des années 1990 qui doit aboutir à la régionalisation.
    Une minorité touareg,consciente de ce processus en cours,a décidé de prendre les armes contre l’Etat du Mali.
    Si ce n’est pour se séparer du Mali ont ils une raison valable de prendre le risque de provoquer des miliers de morts,de déplacés?
    Cette intention de se séparer n’a t’elle pas été exprimée sur FRANCE 24 par l’actuel ministre des sports quand les terroristes associés aux séparatistes ont occupé les deux tiers du Mali ?
    Si IYAG AG GHALY NE S’ÉTAIT PAS OPPOSÉ À LA PARTITION DU MALI,LES DEUX TIERS DU TERRITOIRE SERAIENT ACTUELLEMENT ENTRE LES MAINS DES SÉPARATISTES CAR C’ÉTAIT L’INTENTION DE LA FRANCE,DES PAYS ARABES QUI ONT SOUTENU UNE COALITION JIHADO-SEPARATISTE CONTRE L’ÉTAT DU MALI.
    On voulait répliquer sur le territoire du Mali ce que les américains ont fait en Irak après la guerre du golf concernant les kurdes c’est à dire IMPOSER une autonomie de fait à L’Etat du Mali.
    SI LES KURDES N’ONT PAS LEUR INDÉPENDANCE,C’EST PLUS LE REFUS DE LA TURQUIE QUE L’OPPOSITION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE.
    On devrait signer,après l’autonomie de fait,un accord de défense avec la France contre l’Etat du Mali.
    La déclaration d’indépendance du MNLA sur FRANCE24 montre que ce scénario était en cours.
    C’est IYAD AG GHALY qui y a mis fin.
    Ce dernier est certes un ISLAMIQUE,UN TERRORISTE comme DE GAULLE contre l’occupation allemande,BOUTEFLIKA contre l’occupation française,mais un patriote contrairement à ceux qui ont signé l’accord avec l’Etat du mali.
    Eux sont des apatrides qui manipulent pour avoir leur indépendance.
    Il ne faut pas lire L’ACCORD D’ALGER sans tenir compte de L’ESPRIT qui l’a motivé.
    ON NE PEUT COMPRENDRE SON ESPRIT,SI ON FAIT SEMBLANT DE NE VOIR DANS LA PERFORMANCE MILITAIRE DES SÉPARATISTES LE SOUTIEN DE LA FRANCE ET DE CERTAINS PAYS DU GOLF.
    Ces pays sont les véritables adversaires de l’Etat du Mali,pas les séparatistes.
    LA PRESSION EXERCÉE PAR LA FRANCE POUR APPLIQUER CET ACCORD TRAHIT SES INTÉRÊTS POUR LA PARTIE NORD DE NOTRE PAYS.
    Quand on ajoute à cette pression la volonté exprimée d’écarter la représentation nationale dans la validation de l’accord,il ne faut plus se fatiguer de le lire.
    IL EST UN INSTRUMENT DE DIVISION DU MALI DE PART L’ESPRIT QUI A FONDÉ LE MNLA.
    Après huit ans de présence de L’ARMÉE FRANÇAISE que L’ARMÉE MALIENNE soit incapable de sécuriser le territoire national,c’est lié à l’inaplication d’un accord qui va officialiser la présence permanente de L’ARMÉE FRANÇAISE au Nord alors que le MALI SOUVERAIN va la demander de rentrer.
    0SER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  7. Bonjour,

    Merci Hr de votre contribution.

    Quand vous comprendrez le contenu de l’accord de paix, ré-essayez d’échanger avec les frères et sœurs Maliens.

    Si vous pensez avoir compris, dites-nous qu’elle est l’article ou la partie de l’accord de paix qui induit à la division du Mali, à plus forte raison à l’apartheid.

    Œuvrons plutôt pour l’unité du Mali et la coexistence pacifique mises à mal par des comportements tels que les vôtres.

    La terre Malienne appartient à égalité à tous les Maliens.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    TEL au Mali : 78731461

  8. Bonjour,

    Merci Hr de votre contribution.

    Quand vous comprendrez le contenu de l’accord de paix, ré-essayez d’échanger avec les frères et sœurs Maliens.

    Si vous pensez avoir compris, dites-nous qu’elle est l’article ou la partie de l’accord de paix qui induit à la division du Mali, à plus forte raison à l’apartheid.

    Œuvrons plutôt pour l’unité du Mali et la coexistence pacifique.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    TEL au Mali : 78731461

  9. MAHMOUD DICKO NE PEUT RIEN FAIRE POUR LE MALI SAUF NOUS VENDRE AUX SAOUDIENS AUX ARABES A IYAD AG GHALY ET HAMADOUN KOUFFA. A PAR LES ENVELPPES DE LIQUIDITÉS IL NE CONNAIT RIEN DU FONCTIONNEMENT D’UN ETAT. SI VOUS COMBATTEZ LES TERRORISTES IL FAUT AUSSI COMBATTRE LES TERRORISTES EN SERVICE A BAMAKO: MAHMOUD DICKO ET SES POLICIENS CORROMPUS DE SERVICE QUI SONT EN PERTE DE VITESSE. LE CHANGEMENT DOIT MARCHER SUR VOS CORPS….BANDE DE RACAILLE!!! VOUS INCARNER TOUS LES MAUX DE CE PAYS.

  10. CHOGUEL MAIGA EST UN ASSOIFFÈ DE POUVOIR QUI CHERCHE TOUJOURS UN POSTE POUR S”ENRICHIR ET VIVRE DANS LA FACILITÉ.IL EST TOMBÉ DANS L’IVRESSE DU POUVOIR. LE SEUL MOYEN POUR LUI D’EXISTER C’EST CONTINUER A CHIER SUR TOUT, CRITIQUER TOUT SANS JAMAIS RIEN RÉALISER DANS CE PAYS. IL RAMASSE TOUS LES IGNORANTS POUR REMPLIR DES SALLES ET RACONTER DES BOBARDS. C’EST FACILE DE CRITIQUER EN ETANT DANS L’OPPOSITION ENVERS TOUT QUAND ON N’EST PAS INVITÉ A LA SOUPE. TOUS LES POLITICIENS CORROMPUS S’ENFICHENT DU PAYS. C’EST LEUR COMPTE BANCAIRE LEUR SOUCI. POUR CELA ILS SONT TOUJOURS PRETS A MENTIR DENIGRER POUR VIVRE….ILS SAVENT AUSSI QU”ILS N’AURONT JAMAIS LE POUVOIR PAR LES URNES DANS LES CONDITIONS EQUITABLES.

  11. MAHMOUD DICKO EST UN POLITICIEN QUI A TOUJOURS VÉCU DANS LE SILLAGE DU POUVOIR. LUI TOUT COMME LES POLITICIENS IMPOPULAIRES ET CORROMPUS JUSQU’AU BOUTISTES SONT DANS L’IVRESSE DU POUVOIR. ILS SONT TOUS INCAPABLES DE VIVRE HONNETEMENT DE LEUR TRAVAIL ILS ONT CHOISI LE MENSONGE LA DEMAGOGIE ET LA TRAITRISE AFIN DE PROFITER DU POUVOIR POUR S’ENRICHIR.

  12. Rhisa a écrit : “Le CSA et la communauté internationale doivent mettre en application des sanctions exemplaires contre la CMA et ces leaders pour éviter la récidive de ces violations.”

    Cela n’arrivera pas, car la franSS soutient la division du mali par tes frères targuis qui veulent mettre en place dans la terre de nos ancêtres, un regime raciste apartheid à la mauritanienne !!!

    Par le temps, nous allons les faire disparaître tous !

  13. Bonjour,

    L’incompréhension sur l”accord de paix est manifeste. Nos frères et sœurs de Songhoy Chawaara Batoo, la coalition pour le refus de l’accord de paix, certains membres du M5 RFP et Abdel Kader Maiga ont une compréhension biaisée de la ZODERN (ZOne de DEveloppement des Régions du Nord) ; voir l’explication ci-dessous.

    Pour eux, cette zone symbolise l’apartheid.

    Si ceux qui ont fait la répartition des sièges l’ont mal faite, cela ne veut pas dire que c’est l’apartheid. Que chacun soit responsable. Mettez-vous ensemble et faites une répartition fidèle à un consensus que vous définirez en toute responsabilité et éloignez-vous des stigmatisations et indexations.

    La ZODERN appartient à égalité à toutes les régions du nord du Mali pour promouvoir leur développement.

    Ceux qui sont contre la mise en œuvre de l’accord de paix doivent se rappeler qu’en 2017 la conférence d’entente nationale avait recommandé sa mise en œuvre intégrale et en 2019 le DNI avait recommandé sa relecture en suivant l’article 65 mais pas son refus.

    En plus SEM le Président MBah N’DAW et le Premier Ministre, Mocktar Ouane, ont proposé la relecture de l’accord de paix suivant son article 65.

    Respectons les recommandations des Maliens qui s’étaient déjà prononcés dans le même sens.

    D”après un rapport de l’ONU qui avait fuité en août 2020, des responsables militaires Maliens avaient retardé le déploiement des bataillons armés reconstitués, empêchant ainsi le déroulement normal de la mise en œuvre de l’accord de paix.

    Ainsi, toutes les parties prenantes à l’accord de paix l’ont retardé d’une certaine faÇon.

    Conformément au pacte pour la paix, l’ONU doit étudier la nécessité ou pas d’infliger une (des) sanction (s) à telle (s) ou telle (s) partie (s) prenante (s) pour tel (s) ou tel (s) acte (s) ayant occasionné (s) tel (s) ou tel (s) retard (s) de l’accord de paix.

    La CMA avait même invité les autres parties prenantes (Plate-forme et Gouvernement) à l’accord de paix à organiser, en invitant aussi la communauté internationale, une session du CSA à Kidal pour faire croire à une avancée dans la mise en œuvre de l’accord de paix or on a assisté plutot à une démonstration organisée du torpillage de l’accord de paix, des signes de la République du Mali comme le drapeau Malien ont été pietinés ou enlevés, le manque de respect au Gouverneur de Kidal etc.

    Aucune avancée n’est possible dans l’exécution de l’accord de paix sans respect des engagements des acteurs, conformément au pacte pour la paix et sans vérité.

    Normal, donc, d’assister à une récidive d’actes de violations de l’accord de paix par la CMA et ses leaders.

    Le CSA et la communauté internationale doivent mettre en application des sanctions exemplaires contre la CMA et ces leaders pour éviter la récidive de ces violations.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité, TEL 78731461

  14. Tout notre soutien au peuple senegalais, dans sa lute contre la dominaSSion blanche franSSaise et son esclave cravaté le mec très sall de dakar !

  15. Speech appear to be filled with contradictions that are misleading however, all should agree there need be rereading of illegal plus unconstitutional at time it was made Algiers agreement . Rereading should be transparent with detail explanation plus effects of every point of agreement.
    We should not allow cowardly Negroid hating acts of IBK making agreement illegal agreement clearly not in Malians people best interest to prevail. Illegal agreement is another action that demand we be stupid as if this time period is 600 A.D. We will not be stupid.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  16. CHOGUEL N A PAS DE PLAN, LES RELIGIEUX VONT LE FAIRE SURFER SUR LES SOURATS ET LES RECITATION FUTILES ! C EST SUR!

    ATTENTION!
    CHOGUEL VA UTILISER LES RELIGIEUX POUR ACCEDER AU POUVOIR, IL Y EST DETERMINE, ET RESTE AUX COTES DE CES MEMES RELIGIEUX ET LES UTILISE COMME L A FAIT IBK.

    NOUS NE VOULONS PAS D UNE REPUBLIQUE RELIGIEUSE A PLUS FORTE RAISON ISLAMIQUE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here