Vie de la nation : Le Mali n’est pas pauvre, les Maliens non plus!

8

Ils vous narguent quand ils vous disent que nous sommes pauvres et sous-développés. Le sous-développement n’est pas synonyme d’un manque de ressources, mais c’est l’incapacité à tirer profit des ressources dont on dispose.

Les Maliens en tout lieu et en tout temps ont accumulé des biens mais qui constituent des capitaux morts, incapables d’être des leviers de production au regard des préceptes du capitalisme néolibérale. On peut citer comme biens, entre autres : nos domaines privés (urbains et/ou ruraux) non enregistrés en titres fonciers ; nos outils/machines d’exploitation agricole ou industrielle ; notre savoir et notre savoir-faire qui ne sont ni brevetés, ni protégés ; nos entreprises/sociétés (commerciales, minières, agricoles etc..) qui ne sont pas déclarées donc pas connues ou reconnues par la loi.

L’ensemble des biens détenus par les Maliens ne sont pas correctement intégrés dans l’économie formelle au regard des normes juridiques qui régissent le fonctionnement du libéralisme économique. En guise d’illustration, une étude menée par des experts internationaux à évaluer les capitaux non déclarés de l’Égypte (maisons, entreprises, etc.…) à 240 milliards de dollars américains, soit cinquante-cinq (55) fois la valeur de l’ensemble des investissements étrangers (y compris le barrage d’Assouan) effectué en Égypte. Ces biens du peuple égyptien sont du capital mort. Ils ne peuvent pas servir de garanties à un emprunt bancaire, ni vendus à un juste prix sur un marché normalisé faute d’identification claire du bien et de son propriétaire dans un registre de propriété.

En vue de pouvoir valoriser le patrimoine des Maliens, l’État doit provoquer et conduire une véritable révolution juridique, culturelle et économique. Par exemple :

Transformer en titres fonciers toutes concessions bâties sur un terrain lotis (de la colonisation à maintenant). Voter une loi légalisant cette procédure mais qui oblige les bénéficiaires à s’acquitter en cinq (5) à dix (10) ans des droits d’enregistrement ; Expliquer largement aux opérateurs industriels, économiques, financiers et aux grands publics tous les avantages à tirer de ces titres fonciers dans les transactions comme garanties hypothécaires et autres.

Suite à l’étude du réarmement économique du Mali (2005), l’État a assoupli la création des titres fonciers. Faute de suivi dans son application, il y a eu des abus qui ont terni l’effet positif de l’opération ; Inciter les acteurs économiques à s’organiser et à sortir de l’isolement. En réalité l’État a fait des efforts, mais qui ne sont pas suffisamment expliqués d’une part, et sont mal appliqués d’autre part. On peut citer entre autres :

La loi malienne permet de créer seul en tant qu’individu une société unipersonnelle à responsabilité limitée ; L’impôt synthétique permet aux acteurs de l’informel de devenir membre du secteur formel moyennent un minimum d’impôts.

Dans un cas comme dans l’autre, les textes ne sont pas suffisamment expliqués donc mal connus. Notre phobie de l’impôt depuis la nuit coloniale, empêche beaucoup d’entre nous de sortir de l’obscurité informelle vers la lumière d’une activité connue et reconnue par la loi.

Sambou Sissoko

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. SI L ON CONSIDERE QUE LA RICHESSE N EST PAS CE QU’ ON A DANS LA MAIN MAIS CE QUI EST DANS LA TETE ET LE COEUR, LA CAPACITEE DE S UNIR SOLIDAIRES COMME UN SEUL HOMME, COMPRENDRE LE SENS ET LA NECESSITE DE L UNION EXISTENTIELLE…

    QUELQUE SOIT LES MILLIARDS DE PAPIER TOILETTE COLORE’ IMPRIME’S EN FRANCE OU AUX USA, EN UE….LA PAUVRETE’ ENDEMIQUE FINIRA A RATTRAPER LES DESCENDANTS DES MILLIARDAIRES , MEME LES REJETONS DE BILL GATE SERONT PAUVRES UN BEAU JOUR….

    LA FOLIE ABRAHAMIQUE DES LA ”RICHESSE DES FOUS” N EST QU ILLUSION…PAPIER TOILETTE IMPRIMEE SANS VALEUR REELLE, POUR IDIOTS…. RELIGIEUSEMENT SODOMISE’S A JAMAIS…

    KAAFRIYA KA FISSA NI SILAMEYAH YEH MILLIONS DE FOIS!

    🙂 LA RICHESSE,LA SOLIDARITE’ REELLE ET LA TERRE A CULTIVER ET SOUS LES PIEDS, VOILA LA RICHESSE, A CHACUN LA TERRE CULTIVABLE VOILA, LA RICHESSE…PAS LES BILLETS DE MALHEURS ET DE FOLIES ABRAHAMIQUES 🙂

  2. LES MALHONNETES AU MALI SONT RICHES SOIT EN DEBILISANT RELIGIEUSEMENT CE PEUPLE SOIT EN LE VOLANT ET LE TRAHISANT AUX PROFITS DES ETRANGERS ABRAHAMO-NEGRIERS, DANS LES DEUX CAS, CE PAUVRE PEUPLE MALIEN N EST NI RICHE NI HEUREUX MAIS VIOLE’, VIOLENTE’ ET VOLE’….PAR DES SIENS MALHONNETES LARBINS IDIOTS DEBILES TRAITRES EN COLLABORATION AVEC LES MEMES CONNUS…

  3. Le Mali n’est pas pauvre on peut dire que c’est vrai, les régimes corrompus d’ ATT et IBK combien des milliards ont été détourner ?

    • Si le Mali n´est pas pauvre pourquoi des milliers de maliens vont balayer les rues de Paris?
      Les maliens sont pauvres financierement,indistriellement et militairement.
      Et la cause principale est la religion islamique.
      Des parents preferent envoyer leurs enfants dans les ecoles coraniques plutot que dans les ecoles de
      francais qui leur offre un meilleur avenir.

  4. Sambou quand vas-tu finir a consommer l’opium Afghan ou la Cocaine Colombienne? Arretes des tochons de ce genre!

    • kinguiranke, son of a bitch! Can you stop putting down people? BASTARD!!!!!
      Tu peux censurer ! FILS DE CHIEN!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here