Championnat d’Afrique des nations de football : Les Aigles mettent fin au rêve tunisien

0
CHAN 2016: Le Mali punit la Tunisie (2-1), et se qualifie pour les demi-finales

Comme annoncé par leur entraîneur, la Tunisie mène très vite la danse ce dimanche à Kigali. Plus conquérants et très combatifs, les Aigles du Mali reviennent dans une très belle disposition. Dominateurs, ils rétablissent la parité sur pénalty (faute de main d’un défenseur) avant de mettre fin au rêve tunisien par un but somptueux. Maliens et Ivoiriens s’affronteront en ½ finale.
L’habitude est une seconde nature. Les équipes maghrébines lorsqu’elles marquent se mettent à jouer au cinéma. C’est pourquoi, depuis 1994, des éliminatoires à la phase finale par feu Mamadou Kéïta dit Capi, le Mali devient de plus en plus leur bête noire, à tous les niveaux.
Ainsi, pour cette rencontre de ce dimanche entre Aigles de Carthage de Tunisie et Aigles du Mali, par une action rondement menée, Moncer d’une tête rageuse, suite à un centre parfait de Bguir, crucifiait Djigui Diarra à la 15ème mn. Sans relâcher, les tunisiens tentent d’alourdir la marque. Ils buteront à une défense qui rentrait petit à petit dans le match. Mais, surtout un portier impérial Djigui Diarra. La pause intervient par cette petite avance souvent très précieuse pour les équipes maghrébines.
De retour des vestiaires, les nôtres prennent le match en main. Ils multiplient les actions offensives sur les côtés. Avec des passes qui devenaient de plus en plus assurées. Ainsi, sur une infiltration, un défenseur touche du bras le ballon, sans hésitation l’arbitre siffle le pénalty. Et Alou Dieng de battre le portier tunisien à la 71ème mn de jeu. Le jeu est bel et bien relancé. Requinqués, les Aigles dix minutes après vont marquer le 2ème but par Abdoullay Diarra. Le portier tunisien Jeridi qui avait commencé à sombrer le jeu va ramasser le ballon dans ses filets.
Sans coup férir, Djibril Dramé et ses jeunes vont rencontrer en ½ finale la Côte d’Ivoire de Michel Dussuyer. Un très bon match en perspective qui nous le souhaitons devra nous permettre de jouer la finale. Pourquoi pas de remporter ce CHAN 2016 pour le bonheur des Maliens.

B. DABO

PARTAGER