3ème edition de la nuit du trophée “les femmes battantes” de l’Appem: Dix braves dames récompensées

0

Le 26 mars dernier à la Maison de la presse, l’Alliance des patronnes de la presse écrite du Mali (Appem) a donné tout son sens à la Journée internationale de la femme, à travers la troisième édition de la Nuit du trophée “Les femmes battantes”. 

C’est en janvier 2012 que l’Alliance des patronnes de la presse écrite du Mali (Appem) a vu le jour avec des objectifs bien déterminés. Il s’agit d’encourager l’autonomisation des femmes à travers des articles de presse, de servir le relais entre les organisations de femmes et les populations à travers une large communication et de mettre l’information et la communication au cœur de l’activité des femmes. Ce n’est pas tout. L’Appem dirigée par notre consœur Mme Traoré Dado Camara, veut aussi donner plus de visibilité et de lisibilité aux actions menées par des femmes ou des organisations de femmes et en plus promouvoir les droits des membres de l’Association.

Depuis sa création, l’Alliance des patronnes de la presse écrite du Mali développe des actions pour la promotion de la femme. C’est dans ce cadre qu’elle a initié, depuis trois ans, la Nuit du trophée “Les femmes battantes”. Il s’agit de récompenser de braves dames dans les différents secteurs d’activités où elles évoluent. Cette action, qui s’inscrit dans le cadre de la Journée internationale de la femme, vise aussi à célébrer la bravoure des femmes afin de les inciter  à entreprendre des activités, gage d’autonomisation, d’épanouissement et de développement socio-économique. Pour mener à bien cette traditionnelle soirée de récompense, du mérite et de reconnaissance,  l’Appem est accompagnée par Renouveau TV.

La présidente, Mme Traoré Dado Camara, a remercié tous les partenaires qui ont cru en ce projet. Il s’agit notamment des ministères de l’Economie numérique, de l’information et de la communication ;  de la Promotion de la Femme ; de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme. Selon elle, cette nuit est une manière pour l’Alliance des patronnes de la presse écrite malienne de magnifier la femme malienne, dans sa diversité socioculturelle.

Placée sous la présidence du Ministre Choguel Kokala Maïga, représenté par Gamer Dicko, cette 3ème édition avait comme marraine Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo. Elle était représentée par la directrice régionale de la Culture.

Au total, dix trophées ont été décernés cette année aux femmes et aux organisations de femmes pour leur dévouement, dans le cadre du développement socioéconomique.  Les lauréates ont pour noms : Sira Fané dite Bébé, conductrice de Sotrama sur l’axe Koulikoro Bamako ; Mariam Diarra, maçonne au chantier des 1 553 logements sociaux de N’Tabacoro ; Adiaratou Sissoko, détentrice d’un atelier de vulcanisation ; les femmes Bozo de Souban (tissage de la paille) ; Salimata Sirani Coulibaly, mécanicienne au garage Madou Traoré à Hamdallaye; Nionsonding Bathé dite Mama, conductrice de poids lourds camion-citerne, bennes et remorques chez Toguna Agro-industrie; Kamissa Diabaté, la seule musicienne qui joue la flûte au Mali; Association ”Gnoumakè” de Adam Niamé Bah; Mme Cissé Fatoumata Sissoko, promotrice du restaurant ‘‘Damba service” et Mme Bathily Nematou Coulibaly, directrice du quotidien ”Le Combat”. Cette soirée qui restera longtemps gravée dans la mémoire des journalistes maliens, a été rechaussée par la prestation en live de l’artiste Barou Balani. Vivement donc la 4ème édition !

A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER