2ème édition d’«African Business Connect» de Maroc-Export au Mali : Pour la création d’alliances plus forte entre hommes d’affaires africains

Cultiver l’esprit de partenariat entre hommes d’affaires et entrepreneurs maliens et marocains et explorer les opportunités d’investissements qu’offre le Mali dans le secteur des bâtiments et des travaux publics. Tels étaient les objectifs d’une mission commerciale marocaine qui a séjourné dans notre pays du 16 au 17 novembre 2015.

0
Zahara Mafiri

Conduite par la Directrice générale de Maroc-Export, Mme Zahara Mafiri, la délégation du Royaume Chérifien a rencontré les opérateurs économiques maliens dans le cadre d’un espace dénommé «African Business Connect», à l’hôtel Radisson Blu de Bamako.

La rencontre de Bamako, qui s’est déroulée 3 jours seulement après la première édition tenue en Côte d’Ivoire (12 et 13 novembre 2015), a essentiellement portée sur le secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP) et des industries métallurgiques. Elle a enregistré la participation de plus de 40 entreprises marocaines et de plus de 400 opérateurs économiques et hommes d’affaires maliens.

Si cette forte mobilisation peut se justifier par les opportunités d’investissements que ces secteurs représentent au Mali actuellement, il n’en demeure pas moins qu’elle trouve aussi ses explications dans la volonté affichée des deux pays de mettre en œuvre l’Accord de partenariat signé entre Ie Mali et Ie Royaume du Maroc en marge de la visite historique de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, Ie 20 février 2014 au Mali.

Suivant cet accord, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, d’une part, et, d’autre part, Maroc Export et l’OFEC, ont signé un Plan d’Actions Triennal 2014 – 2016, dont l’objectif est Ie renforcement des échanges commerciaux entre les deux pays et Ie développement d’un partenariat gagnant – gagnant, basé sur les complémentarités entre les entreprises maliennes et leurs homologues marocaines.

Pour le Président de la Chambre de Commerce et d’industrie du Mali, Youssouf Bathily, depuis cette visite historique de Sa Majesté Ie Roi du Maroc, les secteurs privés malien et marocain continuent de travailler chaque jour, la main dans la main, afin d’élever les relations d’affaires au niveau des excellentes relations d’amitié qui lient Bamako et Rabat.

En leur souhaitant la bienvenue, le tout nouveau Président de la CCIM a assuré les uns et les autres que la Chambre de commerce et d’industrie du Mali serait aux côtés des acteurs du secteur privé et des autorités pour un suivi régulier des partenariats qui seront conclus au cours de cette mission.

Pour Mme Zahara Mafiri, l’enjeu de cette rencontre est le renforcement du commerce intra-africain. Réagissant sur les secteurs cibles, la Directrice générale de Maroc-Export a loué l’expertise des entreprises marocaine, réputées, selon elle, pour leur sérieux. Avant d’expliquer qu’il s’agit de créer des alliances entre hommes d’affaires.

En présidant la cérémonie d’ouverture de la rencontre, le ministre du Commerce et de l’Industrie, le bouillant Abdel Karim Konaté, a vanté les mérites de notre Code d’investissement. En somme, pour Abdel Karim Konaté «le Mali est attractif et nous attendons les investisseurs».

Aussi a-t-il invité la délégation marocaine à explorer d’autres secteurs dans lesquels le Mali jouit d’opportunités d’investissements. Parmi ces domaines figurent, entre autres, l’agro-alimentaire et le secteur de l’énergie.

Yaya Samaké

PARTAGER