Environnement: Le PDD-DIN à l’heure du bilan 2018

0

Le Programme de Développement Durable du Delta Intérieur du Niger-PDD-DIN phase II-   a  au titre de l’année 2018, réalisé les activités  relevant du cadre institutionnel  de gestion et du cadre logique,  assortis d’un plan de travail allant de septembre à décembre 2018.  

Les principales activités du DIN sont,  entre autres, l’agriculture, l’exploitation forestière, l’élevage et la pêche. Sur les trente-cinq activités  programmées  dans ce plan de travail, vingt-cinq ont été réalisées.

A noter que le PDD-DIN établit un lien entre la protection de l’environnement et la production en tenant compte du genre et  de l’équité sociale. Le constat laisse apparaître que la pression exercée sur les ressources naturelles (eau, sol, végétation, poissons, oiseaux d’eau et la faune aquatique) par l’homme et les animaux ont provoqué une forte dégradation du potentiel agro-sylvo-pastoral  du  delta intérieur du Niger. C’est pourquoi, le PDD-DIN sert d’interface entre l’État du Mali d’une part et le Royaume de Suèdevet les acteurs intervenants dans la zone du DIN pour assurer la conservation des ressources naturelles, de la biodiversité et de lutter contre la pauvreté, d’autre part.

Concernant le cadre institutionnel de gestion du PDD-DIN phase II, son unité de Coordination sous la conduite du coordinateur national, M.  Hamadoun  Ousmane SIDIBÉ   a procédé à la mise en place de la majeure partie de l’équipe de gestion. Elle a aussi procédé  à l’élaboration du manuel de  procédures administrative, financière et comptable avec l’expertise  du bureau d’études Brysla Audit et Finance. De même que la multiplication du document du Schéma d’Aménagement et de Développement Durable du DIN. S’y ajoutent l’organisation de l’atelier de formation sur la GAR et la révision du cadre logistique du PDD-DIN phase II, le lancement  du PDD-DIN phase II, la tenue de la première session du comité de pilotage du PDD-DIN phase II, l’actualisation de la stratégie de communication et de son plan d’action. Cette unité est parvenue à faire l’élaboration du  manuel de suivi-évaluation et la tenue d’un atelier de réflexion sur la stratégie d’intervention du PDD-DIN dans un contexte d’insécurité. A ceux-ci s’ajoutent  la rénovation  des bâtiments  et la dotation en matériels et équipements  de travail pour le PDD-DIN.

Des actions de grande portée environnementale !

S’agissant  du cadre logique  du PDD-DIN phase II,  le programme a poursuivi  la mise en œuvre  des plans d’aménagement  des massifs forestiers élaborés au cours  de la phase transitoire à travers la réalisation de 30 ha de travaux de fixation biologique de dune dans les forêts classées  de Fara-Fara et Youwarou.

Le plan d’Aménagement  et de gestion également  de la forêt classée  de Fy dans le cercle  de Ké-macina a été élaboré. Au niveau  du plan d’action de protection et de restauration de la biodiversité, la technique du faire-faire  a permis à la coordination de réaliser 42 ha de travaux de protection de berge avec bourgou  à Ambiri  et à Guidjo Sarré dans le cercle  de Youwarou dont 21 ha par site.

Dans le cadre de la lutte contre l’ensablement et la restauration des terres dégradées du DIN, le programme a réalisé  35 ha de plantations sécurisées pour la production de bois de chauffe, de service et d’œuvre dans les cercles de Djénné, Mopti, Ténenkou Youwarou,  Niafunké, Goundam et Diré en raison de 5 ha par cercle. Le PPD-DIN a aussi apporté un appui en petits matériels et en plants aux bénéficiaires de 40 ha de plantations d’arbre fruitier réparties  entre les cercles  de Ké-macina, Djénné, Mopti, Niafunké Goundam et Diré.

Les travaux de fixation mécanique et biologique de dunes de 16 ha ont été réalisés respectivement  à  Ténenkou, Niafunké et Goundam.

Dans le but de contribuer à diminuer la défécation à l’air libre et dans les cours d’eau du DIN, le PDD-DIN a construit 10 latrines publiques  dans les différents cercles à savoir :  Ké-macina, Djénné, Mopti Ténenkou, Youwarou, Niafunké, Goundam et Diré. Le tout pour un total  de 80 latrines.

Le PDD-DIN  s’est attelé à la réalisation  d’un ha dans  3 périmètres maraîchers différents. Ces périmètres sont  équipés  de château d’eau, de pompe, de forage, de plaques solaires,  de 8 bassins d’eau, d’un magasin, d’un bloc de deux latrines et d’une clôture en grillage dans le cercle de Mopti pour  trois associations et groupements comprenant 180 femmes. Dans le même cercle, trois unités de transformation et de stockage des produits maraîchers ont été aussi construites pour  ces braves femmes.

Des perspectives pour 3 régions, 8 Cercles et 89 Communes !

En termes de perspectives, le PDD-DIN entend  renforcer les capacités  de son personnel et de ses partenaires dans plusieurs domaines, tels le logiciel de gestion financière TOM2 PRO VD, le logiciel de planification Tom monitoring, la gestion des ressources naturelles et les changements climatiques et le manuel de procédures administrative, financière et comptable. En outre, le programme fera des sessions d’information et de sensibilisation sur le Schéma d’Aménagement  et de Développement Durable du DIN, la réalisation et la production des émissions radio sur la sensibilisation  pour  un changement de comportement vis-à-vis de l’utilisation des ressources  naturelles du DIN, la réalisation de 4  fermes piscicoles modernes de 450 m2 chacune équipée de château d’eau,  de pompe, de forage, de plaques solaires, d’un magasin, d’un bloc de deux latrines et d’une clôture en grillage dans les cercles de Djénné et de Mopti, la création des cadres de concertation et l’enrichissement sécurisé de 60 ha par ensemencement et reboisement dans les forêts classées de Bia, Diondo et  de Youwarou. Cette répartition est faite  de  telle sorte  que chaque forêt classée se retrouvera avec 20 ha.

Le Programme de Développement Durable du Delta Intérieur du Niger (PDD-DIN) Phase II vise à : «Contribuer au développement durable du DIN à travers une Vision partagée et une approche concertée de lutte contre la pauvreté des hommes et des femmes du Delta dans un contexte de changement climatique».

Les bénéficiaires du Programme sont les hommes et les femmes des Cercles de Ké – Macina dans la Région de Ségou, Djenné, Youwarou, Ténenkou, et Mopti dans la Région de Mopti, Diré, Goundam et Niafunké dans la Région de Tombouctou. Autrement dit, le PDD-DIN intervient dans 3 régions, 8 Cercles et 89 Communes, pour une population totale de 1.521.274 habitants, dont 750 244 hommes et 771 030 femmes.

C/COM du  PDD-DIN / Namory  KOUYATÉ               

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here